mardi 29 mars 2005

CHRONIQUES DE L'OISEAU À RESSORT


CHRONIQUES DE L'OISEAU A RESSORT   

THE WIND-UP BIRD CHRONICLE ) 

traduit du japonais par Corinne Atlan et Karine Chesneau


Mon 5è livre de l'auteur et je ne m'en lasse pas! Et pourtant c'est quand même près de 850 pages à ingurgiter, son univers est complexe et étrange mais non moins plaisant, et on a l'impression d'errer dans sa tête, sans se perdre vraiment mais sans s'y retrouver totalement non plus, c'est hyper bizarre comme sensation mais j'aime.
L'histoire commence de façon relativement banale : un couple, dont le mari est chômeur, a perdu leur chat, et alors que cet homme se retrouve un matin chez lui à cuire des spaghettis, le téléphone sonne, et là, on commence à glisser doucettement vers le fantastique - des personnages surgissent de partout pour mêler leur destin à cet homme sans qu'il n'y ait de connexion véritablement logique entre eux, et pourtant tout se tient (un truc de dingue). On bascule entre réalité et rêve constamment, jusqu'à ce que les limites entre ces 2 frontières se brouillent, mais ce qui est génial,

MURAKAMI Haruki


LA FIN DES TEMPS

AU SUD DE LA FRONTIÈRE, À L'OUEST DU SOLEIL

APRÈS LE TREMBLEMENT DE TERRE

L'ÉLÉPHANT S'ÉVAPORE

CHRONIQUES DE L'OISEAU À RESSORT

LA COURSE AU MOUTON SAUVAGE

DANSE, DANSE, DANSE

KAFKA SUR LE RIVAGE

BIRTHDAY STORIES

LA BALLADE DE L'IMPOSSIBLE

1Q84 - LIVRE 1, AVRIL-JUIN

1Q84 - LIVRE 2, JUILLET-SEPTEMBRE

1Q84 - LIVRE 3, OCTOBRE-DÉCEMBRE

LES AMANTS DU SPOUTNIK

L'INCOLORE TSUKURU TAZAKI ET SES ANNÉES DE PÈLERINAGE

ÉCOUTE LE CHANT DU VENT

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...