dimanche 19 février 2006

CALCULATING GOD


CALCULATING GOD
  
C'est de la SF assez différente de ce que j'ai pu lire jusqu'à présent, tout d'abord parce que nos aliens débarquant sur Terre (et à Toronto de surcroît, pas dans une grande ville américaine comme on en a l'habitude) ne sont pas de vilains envahisseurs mais tous simplement des scientifiques qui ne cherchent qu'à faire leur travail de scientifiques et d'explorateurs de l'univers. Ils ne sont d'ailleurs pas là non plus pour faire forcément copain/copain avec les humains, mais recherchent tout de même leur coopération pour mener à bien leurs recherches scientifiques concernant tout bonnement les origines de la vie et de l'univers, et les relations humain/alien se construisent naturellement comme dans toute relation humaine. On pourrait d'ailleurs imaginer ces aliens comme des humains d'un nouveau continent de notre planète, si ce n'est leur physique particulièrement extraterrestre. Bon, on n'échappe pas aux situations loufoques entraînées par ce genre de contexte qui confronte deux civilisations différentes, et le comportement humain ressort comme toujours absurde vu d'un oeil extérieur.

Robert J. SAWYER


CALCULATING GOD

WWW (Tome 1) : WAKE

WWW (Tome 2) : WATCH

WWW (Tome 3) : WONDER

lundi 13 février 2006

MYSTIC RIVER


MYSTIC RIVER

Bon j'ai pas tapé dans le olé olé cette fois-ci non plus, cela dit, très bon auteur vraiment ce Lehane, un talent d'écrivain indéniable, il sonde la profondeur psychologique des personnages avec un souci du détail qui fait souvent oublier qu'on lit un roman policier...
N'empêche, ici, il s'attarde trop à mon goût dans l'exploration psychologique des personnages, et à la longue, c'est usant, surtout qu'ils ne sont pas très folichons et que leur histoire n'est pas très gaie, et que s'attarder sur certains détails ne me semblait pas toujours nécessaire. Mais bon, il a l'art de tenir en haleine et un sens du réalisme tel que je lui en veux pour la fin, et en même temps je me dis, comment en aurait-il pu être autrement.... ce n'est pas un conte de fée que diable!

mardi 7 février 2006

A CONFEDERACY OF DUNCES


A CONFEDERACY OF DUNCES

LA CONJURATION DES IMBÉCILES )


Résumé et notes sur l'auteur       
"Ignatus J. Reilly est gros… très gros… Ignatus est un gros fouteur de merde, révolutionnaire dans l'âme, schizophrène drolatique… La conjuration des imbéciles est le roman d'une dégénérescence ou (au choix) de la renaissance d'un personnage hors norme…

Dans les années 60, un jeune auteur achève l'écriture d'un roman qui s'inspire de la citation de Jonathan Swift apparaissant d'ailleurs en préface de son ouvrage : " Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ". Cet écrivain s'appelle John Kennedy Toole et se suicidera 10 ans plus tard à l'âge de 32 ans après avoir tenté vainement de faire publier son livre… Sa mère réussira à faire publier son premier livre à force d'acharnement et de conviction auprès d'éditeurs peu enclins à croire une mère de famille avouant à qui veut bien l'entendre que son fils mort a écrit un " grand roman ". 

A sa sortie, La conjuration des imbéciles est un énorme succès et comme pour souligner l'ironie des propos de Jonathan Swift, ceux-là même qui causèrent la mort de John Kennedy Toole 11 ans plus tôt, lui décernèrent en 1981 le prix Pulitzer…

John Kennedy TOOLE


A CONFEDERACY OF DUNCES

lundi 6 février 2006

ACHILLE AU PIED LÉGER


ACHILLE AU PIED LÉGER

traduit de l'italien par Marguerite Pozzoli 


Présentation de l'éditeur
"Ulysse, auteur en mal d'inspiration, travaille dans une petite maison d'édition du nom de Forge qui, face à une concurrence de plus en plus déchaînée, est menacée de perdre son âme. Frappé par des accès de sommeil impromptus et poursuivi, jusque dans ses rêves, par les auteurs des manuscrits qu'il doit lire, il se réfugie dans son amour pour Pilar Pénélope, une BTLSPS (beauté typiquement latino sans permis de séjour), mais cède également volontiers aux avances de sirènes telles que Circé, secrétaire du directeur de la maison d'édition...
C'est alors qu'Ulysse reçoit un étrange courriel provenant d'un certain Achille, qui souhaiterait lui parler. Intrigué, il accepte et découvre, au fin fond d'un palais bourgeois, un jeune homme cloué à vie dans un fauteuil roulant. Une amitié hors du commun naît entre eux ; elle bouleversera leurs existences. Virtuose dans l'art de jongler avec des situations désopilantes, Stefano Benni, grâce à sa langue inventive et moqueuse, crée un univers à la fois fantastique et étonnamment familier
."

Zut, ce n'est plus très frais dans ma tête pour faire un commentaire de ce livre...
La dernière phrase du résumé correspond bien à ce que j'aurais aimé souligner cela dit "...art de jongler avec des situations désopilantes, ...langue inventive et moqueuse, ...un univers à la fois fantastique et étonnamment familier".
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...