mercredi 12 décembre 2007

MILLÉNIUM - TOME 1


MILLÉNIUM

1. LES HOMMES QUI N'AIMAIENT PAS LES FEMMES

traduit du suédois par Lena Grumbach et Marc de Gouvenain


Voilà du livre que j'ai tout de suite catégorisé "absorbant comme ça faisait longtemps que je n'avais pas été absorbée" !
Tout a commencé quand j'ai aperçu les couvertures au loin dans une librairie, et entendu quelques lecteurs (dont un vendeur Fnac !) s'extasier sur sa qualité "absorptrice" et en parler en plus que bien (limite excellent).
Quelle aubaine !!! Il ne m'en fallait pas plus pour me donner envie de me le procurer de suiiiite (!!!!) et de me plonger dans la lecture de cette saga, alors que j'étais pourtant dans une phase de totale non-envie de lecture.

Stieg LARSSON


MILLÉNIUM - TOME 1

MILLÉNIUM - TOMES 2 ET 3

( David LAGERCRANTZ )

mercredi 7 novembre 2007

A SPOT OF BOTHER


A SPOT OF BOTHER

UNE SITUATION LÉGÈREMENT DÉLICATE )


Présentation de l'éditeur
George & Jean Hall vous invitent au (second) mariage de leur fille Katie (têtue comme une mule et affligée d'un caractère de cochon) qui a l'intention d'épouser Ray (un géant improbable aux " mains d'étrangleur "), le 15 mars 2007. D'ici là... George (qui perd la tête aussi poliment que possible), sa femme Jean (qui couche avec l'ancien collègue de George), Jamie (leur fils homo incapable d'officialiser sa liaison avec son amant en l'invitant au mariage) et Katie (qui se demande si elle aime vraiment Ray)... prieront pour que leur folie familiale ne soit qu'une situation légèrement délicate.

A vue de nez comme ça (et c'est pourquoi j'ai repris cette présentation de l'éditeur), ça ressemble à un scénar de comédie américaine (ou anglaise), à la Mon beau-père et moiQuatre mariages et un enterrement, etc, le genre de scénar où on sait un peu à quoi s'attendre, une bonne petite distraction, un moment de détente, quelques éclats de rires lors de situations cliché et attendues, et ce roman, c'est un peu exactement ça...

lundi 18 juin 2007

LA PETITE FILLE DE MONSIEUR LINH


LA PETITE FILLE DE MONSIEUR LINH
  
Présentation de l’éditeur
"Monsieur Linh est un vieil homme. Il a quitté son village dévasté par la guerre, n’emportant avec lui qu’une petite valise contenant quelques vêtements usagés, une photo jaunie, une poignée de terre de son pays. Dans ses bras, repose un nouveau-né. Les parents de l’enfant sont morts et Monsieur Linh a décidé de partir avec Sang Diû, sa petite fille. Après un long voyage en bateau, ils débarquent dans une ville froide et grise, avec des centaines de réfugiés.

Monsieur Linh a tout perdu. Il partage désormais un dortoir avec d’autres exilés qui se moquent de sa maladresse. Dans cette ville inconnue où les gens s’ignorent, il va pourtant se faire un ami, Monsieur Bark, un gros homme solitaire. Ils ne parlent pas la même langue, mais ils comprennent la musique des mots et la pudeur des gestes. Monsieur Linh est un cœur simple, brisé par les guerres et les deuils, qui ne vit plus que pour sa petite fille.

Philippe Claudel accompagne ses personnages avec respect et délicatesse. Il célèbre les thèmes universels de l’amitié et de la compassion. Ce roman possède la grâce et la limpidité des grands classiques."

Encore un roman tout en finesse, limpidité, légèreté, simplicité, duquel on ressort comme si l'on avait aspiré un bon bol d'air frais. Une histoire touchante mais qui ne verse pas dans le pathos.

vendredi 16 février 2007

SIGHTSEEING


SIGHTSEEING

( CAFÉ LOVELY )


Présentation de l'éditeur
"En thaï, un farang, c'est un étranger. Et Ma, elle pense que de toute façon, " le cul et les éléphants, c'est tout ce qui les intéresse, les farangs ". Le ton du livre est donné dans " Les farangs ", la première des sept nouvelles lumineuses contenues dans Café Lovely. Dans " Tour au paradis ", un train file vers Koh Lukmak, la dernière des îles Andaman, le long de cette bande de terre qui sépare l'océan Indien du golfe de Thaïlande. À bord, un jeune Thaïlandais et sa vieille mère qui, parce qu'elle aura perdu la vue dans une dizaine de semaines, souhaite montrer sa Thaïlande à son fils. " Priscilla la Cambodgienne " nous apprend que la Thaïlande aussi a ses immigrés ; ils sont le plus souvent birmans et cambodgiens. À Phnom Penh, juste avant l'arrivée des Khmers rouges, le père dentiste de Priscilla n'a que le temps de faire fondre tout son or et d'en plomber les dents de sa fille, avant d'être embarqué.

Rattawut LAPCHAROENSAP


SIGHTSEEING

mardi 6 février 2007

THE ANGER OF AUBERGINES


THE ANGER OF AUBERGINES 
                STORIES OF WOMEN AND FOOD

LA COLÈRE DES AUBERGINES )


Quatrième de couverture
"Qui meurt dîneLa Colère des auberginesFolie de champignonsFestin pour un homme mort... : quelques titres de ces récits donnent un avant--goût de leur saveur.
Les histoires racontées, pleines d'odeurs de cuisine, puissamment évocatrices des rapports et des conflits entre les membres d'une maisonnée indienne, soulignent bien sûr le rôle déterminant qu'y jouent la nourriture et celles qui la préparent.
Des femmes croquées sur le vif y livrent des instants de bonheur, des secrets de famille, d'amour, d'enfance qui ont parfois la violence du désir ou l'amertume de la jalousie. Mais les véritables héroïnes sont ces recettes : qu'il s'agisse de confectionner un pickle de mangue, un gâteau de carottes ou un curry d'aubergines au yaourt, le lecteur goûtera, du palais et de la langue, l'alchimie des aromates indiens."
  
Une lecture bien sympathique de nouvelles, centrées autour du quotidien de familles indiennes, au sein desquelles l'on peut constater l'importance et la place de la nourriture, comme une sorte de rituel sacré et fédérateur.

Bulbul SHARMA


THE ANGER OF AUBERGINES

jeudi 18 janvier 2007

KAFKA SUR LE RIVAGE


KAFKA SUR LE RIVAGE

KAFKA ON THE SHORE ) 

traduit du japonais par Corinne Atlan

4è de couv':
"Magique, hypnotique, Kafka sur le rivage est un roman d'initiation où se déploient, avec une grâce infinie et une imagination stupéfiante, toute la profondeur et la richesse de Haruki Murakami. Une œuvre majeure, qui s'inscrit parmi les plus grands romans d'apprentissage de la littérature universelle.
Kafka Tamura, quinze ans, fuit sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. Nakata, vieil homme simple d'esprit, décide lui aussi de prendre la route, obéissant à un appel impérieux, attiré par une force qui le dépasse.
Lancés dans une vaste odyssée, nos deux héros vont croiser en chemin des hommes et des chats, une mère maquerelle fantomatique et une prostituée férue de Hegel, des soldats perdus et un inquiétant colonel, des poissons tombant du ciel, et bien d'autres choses encore...
Avant de voir leur destin converger inexorablement, et de découvrir leur propre vérité."


Du grand Haruki que j'ai retrouvé avec grand grand plaisir et que j'ai dévoré ! Son talent, son univers, me dépassent tout simplement.
Encore une fois (parce qu'à force d'en lire, je réalise que c'est son fort), on pénètre dans un univers normal et relativement banal pour basculer petit à petit vers un univers surréaliste qu'on absorbe de façon tout à fait naturelle, et même avec plaisir, sans se poser de questions (sauf une cinquantaine de pages vers la fin, où pour moi il est complètement parti en vrille - trop pour moi... mais bon, c'est son délire d'auteur, il fait ce qu'il veut... ). 

Ici ce que j'ai aimé en particulier,

mercredi 17 janvier 2007

SHOULD YOU BE LAUGHING AT THIS ?


SHOULD YOU BE LAUGHING AT THIS ?

( ET ÇA VOUS FAIT RIRE ? )


Un phénomène "littéraire" en Islande depuis plusieurs années, les dessins de Hugleikur Dagsson, ce jeune auteur de 29 ans, viennent d'être publier en anglais, à ma plus grande joie car j'ai pu découvrir, en feuilletant rapidement cet ouvrage, un pan de l'humour islandais.

Un humour noir et grinçant qui pourrait paraître un peu déplacé de prime abord, et même parfois méchamment moqueur (d'où le titre), mais à prendre au millième degré.
En tout cas moi ça m'a beaucoup amusée, c'est tellement con parfois (déjà la première page de couv' en dit long sur ce à quoi on peut s'attendre...).

Quelques extraits (pas les meilleurs dans mon souvenir hélas) :
http://www.shouldyoubelaughingatthis.co.uk/

Hugleikur DAGSSON


SHOULD YOU BE LAUGHING AT THIS ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...