mercredi 30 décembre 2009

2010 : Troisième tour du monde en polar ! :-)


Là ce n'est plus avoir les yeux plus gros que le cerveau, c'est un peu du nimporte nawak tout court car j'allais m'embarquer sur deux titres par continent. Heureusement il me reste un vieux fond de lucidité qui ressurgit par moment et qui parvient (difficilement) à freiner mes ardeurs - couplée à cela la pensée de Guerre et paix à lire avant le 28 juin 2010 - mouahaha  (c'est nerveux ce rire...), et j'ai réussi tant bien que mal à limiter mes choix à un roman par continent (sauf pour le Canada où ma lucidité avait le dos tourné quand j'étais sur ma sélection côté Amérique...).

Je parle donc de ma troisième tournée de "littérature policière sur les 5 continents", challenge lancé pour un tour en janvier 2009 par Catherine, et que je poursuis en 2010 parallèlement à de nouveaux défis.

dimanche 27 décembre 2009

Projet "Lire du théâtre"


Il ne s'agit nullement d'un challenge, je tiens à le préciser, mais juste d'un projet comme il m'arrive d'en avoir périodiquement, en fonction de mes humeurs.
D'habitude c'est plus orienté vers la découverte plus active de littérature d'un pays en particulier qui manque sérieusement dans ma bibliothèque perso => 2008, c'était les pays d'Afrique, 2009, l'Australie (et je continue d'ailleurs mon exploration littéraire de ces deux régions du monde), 2010, j'aimerais approfondir un peu mes recherches côté genre littéraire cette fois, et ce sera le théâtre.

J'ai bien sûr lu des pièces dans le cadre de lectures scolaires: Jules Romains (Knock),MolièreBeaumarchais (bon souvenir avec Le mariage de FigaroLe barbier de Séville),Marivaux (Le jeu de l'amour et du hasard), Huis-Clos de Sartre, puis plus tard à la fac,Shakespeare, et des lectures parallèles dont Oscar Wilde (The Importance of Being Earnest), etc, et en y repensant bien, j'ai plutôt un bon souvenir de ces lectures - aah! j'oubliais aussi Ionesco et Pirandello, les deux seuls dont je "parle" ici dans ma pauvre rubrique "Théâtre"...

samedi 21 novembre 2009

AYA DE YOPOUGON - TOME 5


AYA DE YOPOUGON - TOME 5

Toujours aussi pêchu, coloré, truculent et imagé dans les dialogues, un tome qui donne le sourire et la bonne humeur, et qui, en cela, n'a rien à envier aux précédents.
Divertissant à souhait, on est toujours confronté à de nouveaux rebondissements, dont un qui nous laisse en plan à la dernière page (pfffrtt...).

Ici, les Sissoko sont toujours à la recherche de leur fils, Moussa (très curieuse d'en savoir plus sur ses aventures, ce tome laissant entendre quelques évènements cocasses - mais on en saura plus au tome suivant - enfin, j'espère!), Innocent se cherche toujours à Paris, j'aime particulièrement ces épisodes ancrés dans notre capitale, j'ai trouvé excellent celui des pigeons! - de nouveaux développements en perspective pour Innocent dans le prochain tome aussi.

jeudi 19 novembre 2009

L'HOMME QUE L'ON PRENAIT POUR UN AUTRE


L'HOMME QUE L'ON PRENAIT POUR UN AUTRE

Repéré chez Liliba, j'ai tout de suite su que ce livre allait me plaire - et bingo ! Voilà un auteur que je garde dans mes petits carnets et dont j'ai très envie de lire les autres romans.

Quatrième de couv':

"Deux yeux, un nez, une bouche, ça rappelle forcément toujours quelqu'un à quelqu'un."

Mais notre homme - au fait, a-t-il un nom (ça m'échappe là) ou est-il anonyme au point que son nom n'a aucune sorte d'importance? De toute façon, on ne le prend jamais pour lui - est particulièrement mal loti. La banalité de ses traits, son visage si commun, fait qu'on le prend systématiquement pour un autre, mais ce qui est particulièrement jouissif, c'est que de guerre lasse, notre personnage finit par se résigner à son terrible sort et accepter d'être celui pour qui on l'a pris.

Jöel EGLOFF


L'HOMME QUE L'ON PRENAIT POUR UN AUTRE

J'ENQUÊTE

samedi 14 novembre 2009

LA REVANCHE DES OTARIES


LA REVANCHE DES OTARIES

Un signe qui ne trompe pas, c'est dans le métro (contexte heures de pointe, visages fatigués, énervés et souvent aigris), quand on relève les yeux de son livre et qu'on se rend compte qu'on affiche un air hilare -> c'est tout à fait ce qui m'est arrivé (maintes fois) avec ce petit livre!

C'est que l'auteur, très inspiré ici, nous offre là un roman férocement drôle et désopilant. La légende veut que sa fille lui demanda un jour s'il y avait des dinoZores dans l'Arche et hop!, Vincent Wackenheim nous revisite le récit du Déluge et réorganise l'Arche de Noé à sa sauce.

Parfois irrévérencieux, voire blasphématoire, âmes sensibles ou non dotées d'humour s'abstenir!
Ici, les animaux sont organisés en comité, des décrets de non-consommation d'autrui (ex-ce-llent!) et de non-prolifération (ex-ce-llent!!) sont mis en place, Noé doit appliquer des méthodes de management efficaces pour faire régner l'ordre.

Vincent WACKENHEIM


LA REVANCHE DES OTARIES

LA GUEULE DE L'EMPLOI

lundi 19 octobre 2009

LA VIE DEVANT SOI


LA VIE DEVANT SOI

Malgré l'excellente réputation dont jouit cet auteur, et ce roman en particulier, je n'aurais jamais cru qu'il m'enthousiasmerait moi aussi au point que j'ai maintenant envie de lire toute l'oeuvre de Romain Gary! (oui c'est mon premier! ^^)

C'est que je ne voyais pas en quoi l'histoire d'un petit garçon arabe élevé par une vieille femme juive, ancienne prostituée, allait pouvoir me parler. Je craignais une histoire convenue avec son trop plein de bons sentiments auxquels on a du mal à croire, des lieux communs, rien de très neuf vraiment.

Je dois dire que c'est tout de même au fur et à mesure de ma lecture que j'ai commencé à trouver ça sympathique et à rentrer dedans, à m'attacher aux personnages, le coup de coeur n'est pas venu immédiatement, et c'est même maintenant en repensant à ce livre et en relisant certains passages que je trouve cette histoire de plus en plus formidable...

Romain GARY


LA VIE DEVANT SOI

LA PROMESSE DE L'AUBE

LADY L.

GROS-CÂLIN

vendredi 16 octobre 2009

RIDES


RIDES

traduit de l'espagnol (Espagne) par Carole Ratcliff

Une BD qui ne paie pas de mine comme ça, extérieurement, et qui est pourtant d'une grande richesse tout en évoquant avec une extrême simplicité un sujet rarement traité en BD en thème principal: la vieillesse dans nos sociétés.
Un très bel hommage à ces personnes dont on parle assez peu, et pour cause, elles sont reléguées par leur famille dans ces "mouroirs" que sont les maisons de retraite, parfois oubliées là-bas, laissées aux bons soins des autres en se disant que c'est mieux ainsi.

L'auteur, Paco Roca, a compilé là des histoires liées à la vieillesse, inspirées d'anecdotes racontées par son entourage au sujet de leurs proches, et récoltées également en maisons de retraite qu'il visitait longuement pour s'imprégner du mode de vie des personnes âgées et de l'atmosphère des lieux.

Paco ROCA


RIDES

LA MAISON

dimanche 20 septembre 2009

LES GOUTTES DE DIEU - TOME 5


LES GOUTTES DE DIEU - TOME 5

Oouuh, comme j'aimerais appuyer sur "avance rapide". Au tome précédent, j'avais pressenti que cette série ne se développerait pas vite mais je pensais qu'on serait au moins sur le deuxième apôtre vers la fin de ce tome-ci... même pas!
En plus, là on vire un peu au mélo, c'est un peu exagéré et limite risible. Le vin prend maintenant une dimension quasi-magique et mystique, allant jusqu'à sauver des vies et rendre la mémoire à une amnésique.

Bon, pourquoi pas après tout, il faut bien varier les intrigues de tome en tome, mais la magie opère de moins en moins sur moi j'ai l'impression, quoique je ne me lasse pas de ces descriptions poétiques sur le vin ou un peu tirées par les cheveux (la comparaison à un roman policier était osée!!), ça m'éclate!

Un extrait:
"- Le premier était comme un film parfait. D'une beauté et d'une noblesse achevées... Et j'y ai ressenti un charme charnel et sensuel qui m'assaillait directement.
- Et le deuxième?
- Au premier abord, il était presque identique... Mais alors que je me dirigeais vers le cours d'eau pour étancher ma soif, d'étranges buissons épineux m'ont coupé le chemin. Un stoïcisme loin de toute simplicité, une profonde introversion, une complexité difficile à élucider... oui... je le comparerais à un bon roman policier..."
Ceci en parlant d'un Bonnes-Mares de chez Groffier (1999 et 2001).

vendredi 11 septembre 2009

AVANT LA NUIT


ANTES QUE ANOCHEZCA

AVANT LA NUIT )

traduit de l'espagnol (Cuba) par Liliane Hasson


"Mon message n'est pas un message de défaite, mais de lutte et d'espérance. Cuba sera libre. Moi je le suis déjà."

Cette phrase, lourde de sens, la dernière dans la lettre d'adieu de l'auteur, englobe à elle-seule l'essence de ce récit. Si ces quelques mots vous touchent et suscitent en vous diverses pensées et réflexions allant de l'admiration face à cette envie de croire que tout n'est pas perdu, à un sentiment de tristesse face à cette fatalité du sort, en passant par un sentiment de révolte face à l'oppression et l'injustice, que ce soit à Cuba ou ailleurs, vous saurez ce que j'ai ressenti tout au long de ma lecture.

jeudi 27 août 2009

TWILIGHT


TWILIGHT

FASCINATION )

Tome 1 de la saga du même nom

A force de voir cette saga partout et de constater un engouement qui m'avait semblé général autour de ce phénomène éditorial, il était certain que j'allais succomber tôt ou tard à la curiosité de découvrir le contenu de cette série pour enfin comprendre son succès.

Un petit coup de panne de lecture, un moment de faiblesse, un besoin de lire du divertissant, du prenant, une lecture facile mais sympathique, si possible palpitante, et Stephenie Meyer en a profité pour s'insinuer de façon quasi obsessionnelle dans mon esprit. C'est que les lecteurs (lectrices surtout) que je vois avec ses livres entre les mains ont l'air quand même bien absorbé par ce qui s'y passe! Ça se trouve, c'est véritablement passionnant!
Surgit alors dans ma tête l'affiche du film adapté de ce roman qui me rappelle furieusement Roméo et Juliette, je pressens plus de mélo que de fantastique, et je le repose illico sur le comptoir de la librairie.
Je ne résiste pas longtemps, ma curiosité a raison de ma réticence, et je me dis que ce roman sera peut-être une aussi belle révélation que la saga des vampires d'Anne Rice... après tout...

Je finis donc par me plonger dedans...

Stephenie MEYER


TWILIGHT

mercredi 26 août 2009

ÉLOGE DE LA PIÈCE MANQUANTE


ÉLOGE DE LA PIÈCE MANQUANTE
  
Un génie cet Antoine Bello! Une intelligence rare, une imagination bluffante, un esprit hors du commun, je ne sais pas ce que donne ses autres romans mais je m'incline bien bas devant celui-ci, je ne pensais pas que je pouvais encore découvrir un auteur aussi... sciant... dans la foule des écrivains contemporains!

Dire qu'il a fallu une panne de lecture carabinée pour me décider à le découvrir, car bien que le billet de Keisha sur un autre titre avait déjà titillé ma curiosité, et que par la suite j'ai vu que plusieurs personnes de la blogosphère littéraire l'appréciaient énormément, je n'avais pas compris l'URGENCE de le découvrir, et il aurait pu traîner quelque temps encore dans ma LAL, jusqu'à peut-etre sombrer dans l'oubli, comme bien d'autres (dure mais triste réalité...)

Alors que j'essaie d'exprimer mon ressenti par rapport à ce roman, je me retrouve aussi coi que devant ces oeuvres d'art qui nous foudroient par leur beauté et qui, de ce fait, nous clouent le bec.
Je tourne et retourne chaque élément du livre, je regarde l'ensemble, de près, de loin, je ressasse certains points, rien à dire, juste, respect!

Antoine BELLO


ÉLOGE DE LA PIÈCE MANQUANTE

LES FALSIFICATEURS

LES ÉCLAIREURS

ENQUÊTE SUR LA DISPARITION D'ÉMILIE BRUNET

ROMAN AMÉRICAIN

ADA

lundi 24 août 2009

PRENEZ SOIN DU CHIEN


PRENEZ SOIN DU CHIEN

En période de grosse panne de lecture, il me fallait du lourd côté léger, du délirant en force, du pas prise de tête genre même-si-je-pense-à-autre-chose-je-suis-sans-peine, aussi ai-je pensé à J.M. Erre dont Made in China m'avait déjà bien emballée il y a quelque temps, précisément parce que c'est du pur n'importe quoi, et que de temps en temps, les neurones en ont besoin !

Je ne m'attendais à rien d'autre qu'à du divertissant en emportant ce livre pour les vacances, pressentant toute l'étendue de l'absurde que cet auteur est capable d'atteindre dans ses délires, le cherchant et le craignant à la fois, et quelle ne fut ma surprise dans un premier temps de le voir classé au rayon policier de ma librairie.

Au premier abord pourtant, rien n'annonce l'enquête policière classique, il y a un meurtre certes mais l'affaire est résolue et classée dès la première page, puis le roman enchaîne sur des histoires de voisinage relayées par les journaux intimes de deux voisins d'immeubles qui ne peuvent pas se sentir, rien de bien emballant au départ, je ne voyais pas trop où on allait comme ça, puis, au fur et à mesure de la lecture, je me suis détendue, prise au jeu, j'ai commencé à me poser des questions sur ce qui se passait.

vendredi 21 août 2009

FABLES 8 : LES MILLE ET UNE NUITS (ET JOURS)


FABLES 7 : ARABIAN NIGHTS (AND DAYS)

FABLES 8 : LES MILLE ET UNE NUITS (ET JOURS) )

Alors que j'étais franchement enthousiaste avec les tomes précédents au point d'y mettre le porte-monnaie sur les deux derniers (dont celui-ci) tellement il me tardait de retrouver les Fables, ce tome 8 m'a quelque peu calmée... (tant mieux pour le porte-monnaie remarquez)

Ce tome s'ouvre sur quelques épisodes concernant les périples de Jack (du haricot magique) à Hollywood, rien de très intéressant vraiment, son histoire n'apportant rien de particulier à cette série, quant à la partie qui suit, celle dont j'attendais énormément, à savoir l'arrivée de la délégation des Fables des contes arabes à Fableville, j'ai trouvé ça pas mal mais pas aussi palpitant que j'espérais (je deviens peut-être exigente aussi!), et assez sombre et glauque en plus.

mercredi 29 juillet 2009

LA JOIE DU BONHEUR D'ÊTRE HEUREUX


LA JOIE DU BONHEUR D'ÊTRE HEUREUX

Présentation de l’éditeur :
"Aimée, jeune femme moderne abonnée à "PsychoPlus", décide de faire du neuf pour devenir enfin soi-même en beaucoup mieux. Mais par où commencer?
Au fil de son parcours initiatique sur le grand marché du bonheur, Aimée va apprendre à abreuver ses brebis intimes avec Poalo Colao, découvrir pourquoi les hommes mangent des Mars (et les femmes du bifidus), recompter son numéroscope, changer son style de management, sauver son âme par l’écriture, goûter à la cuisine résiliente de Boris Cytuldick, relooker son cerveau (grâce aux Omégas 3 du Dr Schreiban-Server), regagner l’estime de son soi (avec Christophe Fandré), s’allonger et marcher (auprès de Jack Slalomé), faire le saut de l’ange dans la Shiantologie…
Les marchands de bonheur l'emporteront-ils au Paradis?

Ce désopilant journal intime offre enfin une réponse – forcément spirituelle - aux questions éternelles:
Le Nirvana, c’est encore loin ? Peut-on guérir sans être malade ? Où faire le plein d’"Essence"?"

samedi 25 juillet 2009

FABLES 7 : LES ROYAUMES


FABLES 6 : HOMELANDS

FABLES 7 : LES ROYAUMES )


C'est vraiment trop génial cette série! On va de rebondissements en rebondissements, l'auteur ne manque pas d'imagination et les contes de notre enfance sont toujours intégrés dans notre univers avec une logique parfaite et une cohérence qui me scotche! (cf tomes précédents)

On découvre ici une nouvelle catégorie de Fables, les touristes, ceux qui ne résident pas à Fableville même (soit à New York) et qui sont dispatchés dans le monde, en missions diverses. Mowgli (adulte) fait partie de cette catégorie-là et dans ce tome, il est rappelé à Fableville par Prince Charmant pour retrouver Bigby, l'ex-shérif qui s'est exilé depuis les dernières élections. Ayant été élevé par des loups et étant de nature sauvage et  vadrouilleuse, qui mieux que Mowgli peut retrouver Bigby?
J'adore ce côté un peu ridicule et invraisemblable que présente à chaque fois ce genre de pitch mais ces Fables intègrent tellement bien notre réalité et nos modes de vie qu'on y voit que du feu et qu'on avale tout ça sans sourciller, en trouvant tout parfaitement normal et crédible, quoique délicieusement fantastique et magique aussi!

mardi 14 juillet 2009

FABLES 6 : CRUELLES SAISONS


FABLES 5 : THE MEAN SEASONS

FABLES 6 : CRUELLES SAISONS )


Je ne m'en lasse pas je ne m'en lasse, ça y est j'ai même sorti le porte-monnaie (enfin, monnaie, monnaie, là c'est la carte qui y est passée...) pour ce tome et le suivant, n'ayant pas la patience d'attendre leur acquisition par ma bib'.

Dans ce tome-ci, le rythme de développement de l'histoire est plutôt tranquille mais il y a toujours plein d'événements et d'éléments nouveaux qui alimentent l'intérêt du lecteur.

Ce qui suit pourrait constituer un SPOILER pour ceux qui n'ont pas lu et comptent lire les Fables, mais là je me note les événements vraiment pour moi car je ne sais pas quand j'aurai en mains les tomes suivants (à part le 7 qui est en ma possession gnark!), et d'ici là, je peux oublier plein de choses.

samedi 11 juillet 2009

LES GOUTTES DE DIEU - TOME 4


LES GOUTTES DE DIEU - TOME 4

Le duel des vins France/Italie se poursuit...
Au début, je pensais, ça commence à devenir redondant et mis à part les bouteilles de vin, pas de nouveautés...
L'intrigue ne décolle pas, le suspense est un peu lassant et sans surprise, d'autant plus qu'on s'imagine bien que Shizuku va gagner au final, de la même manière qu'il gagne déjà les mini-défis que le scénariste met en place pour nous faire patienter et prolonger sa série au maximum. Ca en devient limite risible... En plus d'un chapitre à l'autre, l'auteur reprend la dernière scène à l'instar des séries à suspense, c'est un peu ridicule dans la mesure où du coup, deux pages se suivent à l'identique à 2-3 détails près...
... mais bon, on se prend toujours au jeu malgré tout, en particulier quand on est novice dans l'affaire comme moi, peut-être avec moins d'émerveillement que dans les premiers tomes.

Et puis subitement Shizuku se réveille enfin et décide de se pencher sérieusement sur la recherche des douze vins exceptionnels, décrits comme les douze apôtres, et les Gouttes de dieu, le vin céleste.

dimanche 5 juillet 2009

JÉSUS VIDÉO


JÉSUS VIDÉO

traduit de l'allemand par Claire Duval

Extrait de la quatrième de couverture
"Non loin de Jérusalem, dans une tombe inviolée depuis deux mille ans, une mission d'archéologie exhume le manuel d'utilisation d'une caméra vidéo dont la sortie sur le marché est prévue... dans trois ans.
Un homme muni d'un camescope aurait-il visité la Palestine du Ier siècle ? Si oui, que sont devenus l'appareil et les enregistrements ? Et, surtout, qu'a-t-on, qui a-t-on filmé? S'agit-il de la plus redoutable découverte archéologique de tous les temps ou d'un canular de génie?
Un frileur exceptionnel, par l'auteur de Des milliards de tapis de cheveux."

Accrocheur, cet extrait de quatrième de couverture (dans laquelle je découvre au passage, et avec stupeur, la francisation (?) du mot "thriller" en "frileur"!)!

mardi 23 juin 2009

LE PETIT MALIK


LE PETIT MALIK

Une couverture et un titre qui n'étaient pas sans m'évoquer le célébrissime Le petit Nicolas de Sempé et Goscinny, c'est ce qui m'a attirée vers ce livre en premier lieu. Un coup d'oeil sur la quatrième de couv' me confirme mon impression:

Présentation de l'éditeur
"Pour son 4 heures, Salomon avait droit à un paquet de BN entier, Abdou goûtait deux tartines bourrées de Nutella et moi je les regardais manger."

Oui, c'est bien ça, un petit Nicolas des banlieues, entouré non pas d'Alceste, Rufus, Clotaire et tous ces bourges comme Malik les aurait très vraisemblablement qualifiés, mais de Salomon, Abdou, Halim, etc...
C'est cette idée de l'univers du petit Malik, gamin des cités, raconté façon "Le petit Nicolas", qui m'a vraiment emballée au départ. Voilà qui était original et ne pouvait être qu'amusant.

Mabrouck RACHEDI


LE PETIT MALIK

mercredi 17 juin 2009

VIE ET PASSION D'UN GASTRONOME CHINOIS


VIE ET PASSION D'UN GASTRONOME CHINOIS

traduit du chinois par Annie Curien et Feng Chen


Présentation de l'éditeur
"Ce roman se déguste une serviette autour du cou.

La journée commence bien. Invité à partager le petit déjeuner de Zhu Ziye, laissez-vous réchauffer par un bol de nouilles al dente, avec des crevettes sautées en accompagnement. Que diriez-vous d'un plat de rouleaux de poisson aux œufs de crevettes, à moins que vous ne préfériez une assiette d'oie braisée au marc de vin? Et si vous goûtiez plutôt ces tendres cœurs de légumes aux miettes de crabe ou ce jarret de porc confit au sucre glacé et ambré ? 

LU Wenfu


VIE ET PASSION D'UN GASTRONOME CHINOIS

jeudi 11 juin 2009

CHINE - REGARDS CROISÉS


CHINE - REGARDS CROISÉS

Présentation de l'éditeur
"La Chine ne vous séduit pas. Elle vous capte, vous saisit, vous prend.
Et, comme une addiction, ne vous lâche plus jamais.
A votre tour d'y succomber."

Dans la même lignée que les collectifs Japon et Corée en BD chez le même éditeur, Casterman, Chine, Regards croisés rassemble ici les talents de six dessinateurs chinois (Yao Fei La, Gu Bao Xin, Chihoi, Lai Tat Tat Wing, Zhang Xiao Yu, Han Feng) et cinq auteurs de BD européens (Anne Simon, Bandini, Viravong, Sylvain Saulne, Olivier et Denis Deprez) qui illustrent, à travers onze récits, cette Chine multiple et insaisissable qui fascine l'Occident depuis toujours.

lundi 8 juin 2009

READING LOLITA IN TEHRAN


READING LOLITA IN TEHRAN

( LIRE LOLITA À TÉHÉRAN )

Dire que j'ai failli ne jamais lire cet ouvrage qui dort dans ma PAL depuis cinq ans par là, malgré ma grande curiosité pour son contenu, découragée lors d'une première tentative de lecture par la petitesse des caractères, puis repoussant tout autre essai par le sombre prétexte que de toute façon je n'avais pas lu Lolita encore et que donc je passerais certainement à côté de nombreuses références (qui n'étaient pas prêtes d'être comblées vu que, suite à un très mauvais souvenir de lecture des mémoires de Nabokov il y a plusieurs années, j'avais décrété que jaaaamais Lolita ou aucun autre livre de Nabokov ne figurerait dans ma PAL).

Finalement je me suis motivée cette année en l'inscrivant dans ma sélection pour le challenge Lire autour du monde, et bien m'en a pris car sans cette initiative, je pense que ce livre sédimentait dans ma PAL encore quelques années, sans que je me doute que je passais là à côté d'un grand moment de lecture passionnant et instructif !

Azar NAFISI


READING LOLITA IN TEHRAN

dimanche 17 mai 2009

RESTE AVEC NOUS PETITE SOEUR !


RESTE AVEC NOUS PETITE SOEUR !

traduit du finnois par Geneviève Sellier-Leclercq


Quelle émotion en rouvrant les pages de ce livre qui m'avait tant marquée dans mon enfance et que j'ai dû lire au moins 20 fois à l'époque!
  
Aïno est une petite Finlandaise de 6 ans que ses parents ont confiée à une famille suédoise pendant la guerre (le livre a été écrit en 1947) alors qu'elle n'avait que 2 ans. En Suède, elle grandit dans un environnement aisé et mène une vie de petite princesse, chérie par ses parents adoptifs. Elle n'y manque de rien en terme matériel et affectif, et, avec le temps, oublie sa famille en Finlande.

Aili KONTTINEN


RESTE AVEC NOUS PETITE SOEUR !

mercredi 13 mai 2009

JE NE VERRAI PAS OKINAWA


JE NE VERRAI PAS OKINAWA

Après avoir dessiné et raconté les folies qu'elle faisait de son corps dans Fraise et chocolat (tome 1tome 2), Aurélia Aurita aborde ici un tout autre sujet beaucoup moins olé olé: ses déboires avec les services d'immigration nippons.

Présentation de l'éditeur
Chenda se rend pour la première fois au Japon en 2004. Immédiatement séduite par Frédéric et par le pays du Soleil levant, elle y voyage à plusieurs reprises. Si l'amour qu'elle porte à son nouvel amant est réciproque, il n'en est pas de même, hélas, avec son nouveau pays d'adoption. Procédurière jusqu'à l'absurde, l'administration transforme ses séjours en calvaire bureaucratique.
Derrière les déboires de Chenda avec les services d'immigration nippons, c'est aussi une histoire plus globale qui se dessine. Le Japon n'est pas le seul pays à traiter ses étrangers avec méfiance et de manière arbitraire...

dimanche 26 avril 2009

LA PETITE FILLE AU KIMONO ROUGE


MYEKO'S GIFT

( LA PETITE FILLE AU KIMONO ROUGE )

traduit de l'anglais (États-Unis) par F. de Lassus-Saint-Genies


Un petit topo sur ce livre qui a marqué mon enfance (cadeau d'anniv' de mes 10 ans ^_^) et que j'avais envie de relire depuis longtemps.

Myeko est une petite Japonaise tout fraîchement arrivée aux États-Unis avec ses parents qui ont dû quitter leur pays pour des raisons diverses. S'adapter à son nouveau pays et s'y faire des amis n'est pas une mince affaire, d'autant plus que le choc des cultures est tel qu'elle y perdrait son japonais...

Kay HAUGAARD


LA PETITE FILLE AU KIMONO ROUGE

jeudi 23 avril 2009

LISAHOHÉ


LISAHOHÉ

Présentation de l'éditeur
" "C'étaient des femmes d'environ trente ans, se ressemblant par la couleur des cheveux - blonds, épais et longs pour l'une, coupés court pour l'autre - et les traits. Celle qui avait les cheveux courts regarda vers moi. Elle n'hésita qu'un bref instant.
"Sind wir Landsleute ?", "Sommes-nous compatriotes ?" me demanda-t-elle avec amusement. "
Lisahohé, toute petite ville loin de la capitale d'un pays africain, au cœur d'une savane dont les fosses aux lions et les plaines aux éléphants captivent deux touristes allemandes. Un ancien ministre tout-puissant, Félix Bagamo, a été tué. Un coupable a été trouvé et arrêté ; un peu vite, sans doute. M. A. qui revient à Lisahohé après quinze années d'absence voudrait reparcourir les chemins du passé, mais le voici pris dans la logique d'une enquête involontaire. L'assassinat est-il crapuleux ? Des amis d'enfance sont-ils devenus les politiques criminels d'aujourd'hui ? Mais peut-il vraiment s'agir d'un crime politique ? Et puis, ici, qu'est-ce qu'un crime ? Le narrateur lui-même est-il innocent ?
Une enquête en taille-douce. Une écriture diamantine. Voilà qui n'eût laissé indifférent ni Gide ni Simenon."

Théo ANANISSOH


LISAHOHÉ

lundi 20 avril 2009

FABLES 5 : LA MARCHE DES SOLDATS DE BOIS


FABLES 4 : MARCH OF THE WOODEN SOLDIERS

FABLES 5 : LA MARCHE DES SOLDATS DE BOIS )

Je ne me lasse pas de ces Fables, vraiment là je crois que je suis complètement accro!
Quand j'ai déniché ce tome nouvellement arrivé dans ma bib' de quartier, je m'en suis emparée comme d'un cadeau de Noël quand j'avais 6 ans et je l'ai serré précieusement contre moi, c'est dire!

Ici les révélations s'articulent principalement autour de Chaperon Rouge et des hommes en noir apparus dans le tome précédent, on découvre un nouvel élément de l'histoire à travers Pinocchio, ça paraît vraiment ridicule dit comme ça mais Bill Willingham bouscule si bien l'univers de ces personnages des contes de notre enfance qu'on en oublie presque leur version Disney et assimilées. L'essence des personnages est respectée cela dit, ce qui les rend parfaitement identifiables tout en ouvrant la porte à toute sorte de délires dont ne se prive pas l'auteur.

dimanche 12 avril 2009

CHRONIQUES DE PÉKIN


CHRONIQUES DE PÉKIN

10 auteurs de Pékin racontent leur ville en BD à la veille des J.O.

Voilà encore une initiative de BD collective fort intéressante qui n'a pas manqué d'attirer mon attention quand Keisha en a parlé, car il est vrai que si les Japonais et les Coréens ont depuis toujours dominé l'industrie de la BD et du dessin animé asiatiques, les Chinois n'en aiment pas moins le dessin et "il faut désormais compter avec le manhua" (BD chinoise), comme le souligne Olivier Vatine dans sa préface.

Participent à ce collectif édité chez Xiao Pan: Ji'An, Nie Jun, Liang Yi, Liu Wei, Song Yang, Cheng Cheng, Jian Yi, Zou Jian, Lu Ming et Wang Huan.
Bon, ça tombe bien, je n'en connaissais aucun et cette BD a été l'ouvrage idéal pour découvrir toute une palette de talents graphiques côté Chine. J'ai été particulièrement séduite par celui de Song Yang qui se démarque vraiment du reste par son originalité, son excentricité, ou sa bargerie devrais-je dire, et c'est le seul chez qui j'ai pu noter un sens de l'humour assimilable à celui des mangaka.

vendredi 10 avril 2009

GLOIRE


GLOIRE

traduit de l'allemand par Juliette Aubert


Présentation de l'éditeur
"Un homme ordinaire reçoit de nombreux appels destinés à une célébrité et se prend au jeu; un acteur de cinéma ne reçoit plus d'appels et commence à douter de sa carrière; un richissime écrivain de livres de sagesse renie tout ce qu'il a professé jusqu'alors; une femme décide de mourir, et se révolte contre l'écrivain qui l'a inventée; un écrivain de romans policiers se perd en Asie centrale où son portable ne fonctionne plus; un cadre supérieur gagne, grâce à son portable, le pouvoir de ne plus se trouver là où on l'imagine; et l'acteur du début, cherchant enfin l'anonymat, compte se servir de son double...
Dans le rythme vif et musical qu'on lui connaît, Daniel Kehlmann compose dans son nouveau roman une mosaïque joyeuse et ironique à partir de notre société où les moyens de communication mettent en question le lieu même du réel - pendant que la course à la renommée fait tourner la tête à plus d'un.
Daniel Kehlmann n'a pas fini d'étonner ses lecteurs et se joue allégrement de sa propre gloire. Un vrai régal littéraire - et divertissement garanti."


A lire sans perdre de temps à me lire!

Daniel KEHLMANN


GLOIRE

jeudi 9 avril 2009

AYA, CONSEILLÈRE CULINAIRE - 5 TOMES


AYA, CONSEILLÈRE CULINAIRE - 5 TOMES

Cuisine, Japon, humour façon manga, une jeune fille, l'héroïne de l'histoire, que l'on suppose va devoir faire ses preuves de mission en mission, j'avais déjà vécu le manga dans mon imagination avant d'en avoir ouvert le premier tome, je me disais, moyennement motivée, "bon allez, ça risque d'être un peu gentillet mais ça va te détendre les neurones", et finalement (comme souvent avec les mangas en fin de compte), je me suis complètement laissée entraîner dans cette histoire qui n'a rien d'exceptionnel mais qui m'a vraiment absorbée sans que je m'en rende compte.

Aya déjà n'est pas, comme je le pensais au départ,  la petite novice naïve et charmante à qui l'on va devoir apprendre le métier en pestant "mais c'est pas possible, qui m'a foutu une cruche pareille dans les pattes?!" et qui, à la fin, sera la plus grande conseillère culinaire de tous les temps...

ISHIKAWA Saburô


AYA, CONSEILLÈRE CULINAIRE - 5 TOMES

UNE SACRÉE MAMIE - TOMES 1 À 5

UNE SACRÉE MAMIE - TOMES 6 ET 7

UNE SACRÉE MAMIE - TOMES 8 À 10

dimanche 5 avril 2009

A CHILD'S BOOK OF TRUE CRIME


A CHILD'S BOOK OF TRUE CRIME

UN VRAI CRIME POUR LIVRE D'ENFANT )


Présentation de l'éditeur
"Sous les apparences d'une histoire classique d'adultère et de vengeance, ce premier roman distille des richesses inestimables.
La jeune Chloe Hooper réussit en effet le tour de force de combiner roman policier, roman d'apprentissage, roman historique et conte (cruel) pour enfants. Sans oublier une réflexion sur la mécanique de l'écriture elle-même, par le biais des multiples récits enchâssés. Le vertige naît de ce que toutes ces pièces s'emboîtent de façon presque trop parfaite. Les différents niveaux de lecture et d'écriture s'imbriquent avec une élégance raffinée, car Chloe Hooper a le don de l'image qui fait mouche, un sens rare du réalisme magique; c'est une styliste hors pair. Le mystère, la perversité, l'érotisme, la sourde violence s'épaississent à chaque page, mais sont toujours ponctués d'un humour caustique qui évoque les meilleurs romanciers de l'école anglo-américaine.
Ce roman est une fable cruelle sur la perte de l'innocence, qui est aussi la venue à l'écriture."

Chloe HOOPER


A CHILD'S BOOK OF TRUE CRIME

mardi 31 mars 2009

CATS - 5 TOMES


CATS - 5 TOMES

Un manhwa (BD coréenne) sur les chats?!? Quand Keisha en a parlé, il ne m'a pas fallu plus d'une seconde pour me dire qu'il me fallait ces cinq tomes dans ma bibliothèque, et sans savoir s'ils valaient vraiment le coup, mes doigts pianotaient déjà sur mon clavier pour me les procurer via Amazon.
Une série qui parlera donc principalement aux amoureux des chats et encore plus particulièrement à ceux qui en ont!

Kang Hyun-Jun décortique ici le comportement et les petites manies du chat ainsi que les réactions de leurs maîtres de chapitre en chapitre, on s'en amuse énormément, surtout si on est concerné par cette terrible épreuve de l'élevage et de l'entretien du chat! Ça sent le vécu et c'est particulièrement désopilant!

KANG Hyun-jun


CATS - 5 TOMES

dimanche 29 mars 2009

OUT


OUT

traduit du japonais par Ryôji Nakamura et René de Ceccatty


Présentation de l'éditeur
"Toutes les nuits, quatre femmes - Masako, Yoshié, Kuniko et Yayoi - remplissent des paniers-repas dans une usine de Tôkyô. Différentes, elles le sont, mais elles ont un point commun : qu'ils boivent, les trompent, les battent ou les abandonnent, leurs maris les traitent comme des objets sans intérêt maintenant qu'elles ont vieilli. Toutes vivent le malheur d'être femmes dans un pays qui leur reconnaît peu de droits. Un jour, ce qui devait arriver arrive : l'une d'entre elles, Yayoi, finit par étrangler son mari, Kenji.
Pendant ce temps, l'ex-nervi Mitsuyoshi Sataké refuse l'amour d'une de ses entraîneuses. Et se trouve pris dans la spirale d'horreurs qui suit le meurtre de Kenji. Ainsi est lancée la dynamique terrifiante qui verra ces cinq personnages s'affronter dans une lutte à mort pour la liberté, l'amour, le pouvoir et l'argent."


Assez habituée maintenant et bonne cliente de l'ambiance énigmatique et un poil déroutante des romans japonais, je n'ai pas été en reste avec cette intrigue élaborée par la première romancière japonaise que je lis, Natsuo Kirino.

KIRINO Natsuo


OUT

L'ÎLE DE TÔKYÔ

dimanche 22 mars 2009

EL ÚLTIMO LECTOR


EL ÚLTIMO LECTOR

traduit de l'espagnol (Mexique) par François-Michel Durazzo


Coup de coeur!
Un truc vertigineux! Un véritable hymne aux livres, à la lecture, un roman d'une originalité inédite!
Un roman dont les phrases se sont fichées droit dans mon coeur de lectrice pour en activer les artères et nourrir mon âme. Voilà, il est né celui qui m'a inspiré cette phrase! Fou, non? (quoi ça veut rien dire?!)

Rien de pompeux pourtant chez David Toscana. A un moment, un des personnages dit de l'auteur fictif d'un roman qu'il a lu: "il a découvert une prose à la beauté sobre, sans mots ni drames de trop." C'est e-xac-te-ment mon sentiment par rapport à cet auteur et ce récit, il y a ce quelque chose qui me rappelle d'ailleurs vaguement Philippe Claudel.

Mais soulignons déjà le talent du traducteur, François-Michel Durazzo, qui y est forcément pour beaucoup dans mon appréciation de ce roman fabuleux. La seule question qui me turlupine par rapport à son travail, c'est pourquoi il a gardé le titre original. Pas très dérangeant mais curieux car ce n'est pas comme si le titre était intraduisible.

David TOSCANA


EL ÚLTIMO LECTOR

mercredi 18 mars 2009

BLACKSAD - TOMES 1 À 3


BLACKSAD
Tome 1 - QUELQUE PART ENTRE LES OMBRES
Tome 2 - ARTIC-NATION
Tome 3 - ÂME ROUGE

Voilà typiquement le genre de BDs sur lesquelles je ne m'arrête généralement pas, ayant un petit a priori par rapport à leur contenu qui, à vue d'oeil comme ça, ne semble pas correspondre à ce qui me parle en BD. Je pense entre autres à des BDs comme Corto Maltese, XIII, Thorgal, toutes ces BDs en format A4 qui m'évoquent aventures surréalistes et hormones mâles, et que je n'ai encore jamais pu me résoudre à lire.

Bref, Blacksad, je le mettais dans ce panier là - à tort ou à raison je ne saurais le dire vu que je ne sais même pas très exactement de quoi traitent les autres BDs en question^^ - et c'est à force de voir cette série commentée avec beaucoup d'enthousiasme sur le net, en particulier par des lectrices aux goûts fiables, que je me suis dit que ça valait peut-être le détour.

Juan DÍAZ CANALES


BLACKSAD - TOMES 1 À 3

BLACKSAD - TOME 4

Juanjo GUARNIDO


BLACKSAD - TOMES 1 À 3

BLACKSAD - TOME 4

vendredi 13 mars 2009

PETITE FORÊT - TOMES 1 ET 2


PETITE FORÊT - TOMES 1 ET 2

Voici un petit manga en deux tomes fort sympathique dont le titre n'est malheureusement pas très évocateur.

"Petite forêt", c'est la signification du nom du hameau dont il est question ici, Komori.
Ichiko, une jeune fille qui a quitté la ville pour des raisons personnelles y trouve refuge.

Et là je reprends la présentation de l'éditeur qui résume à merveille ce dont traite ce manga:
"... Son existence s'écoule paisiblement, entre ses expérimentations culinaires, basées sur les produits naturels locaux, et ses voisins et amis. Mais sous son enthousiasme sincère, se cache le coeur meurtri d'une petite fille autrefois abandonnée par sa mère. Au fil de recettes locales, inspirées des richesses d'une nature féconde, Ichiko nous dévoile ses propres secrets.
Tranches de vie campagnardes accompagnées de mets raffinés, Petite Forêt est un récit émouvant, à savourer sans modération..."

IGARASHI Daisuke


PETITE FORÊT - TOMES 1 ET 2

lundi 2 mars 2009

DOWN UNDER


DOWN UNDER

NOS VOISINS DU DESSOUS: CHRONIQUES AUSTRALIENNES )

"Down Under", c'est l'expression familière utilisée par les médias et qui s'est popularisée ensuite, pour se référer à l'Australie et la Nouvelle-Zélande, tout simplement parce que ces pays se situent dans leur totalité dans l'hémisphère sud.
Ça c'était la minute culturelle qui, j'en suis sûre, en ravira plus d'un...^^

Ici, Bill Bryson se focalise uniquement sur l'Australie mais on ne lui en voudra pas quand on sait que ce pays fait 14 fois la France et deux fois la superficie des pays de l'Union européenne, et qu'une vie ne suffirait pas à en parcourir les merveilles, qui d'ailleurs sont loin d'avoir toutes été toutes inventoriées ou même juste découvertes!

Ça n'empêche qu'au coût de plusieurs voyages en 1999, Bill Bryson a pu traverser ce vaste territoire de part en part, de Sydney à Perth, en passant par la capitale Canberra, Adelaïde, Melbourne, pour remonter à Brisbane, puis Cairns pour plonger dans la Grande Barrière de Corail, repartir pour Alice Springs pour saluer Uluru au passage, et nous régaler de ses observations lors de ce long périple à travers, tour à tour, les grandes villes et les zones de civilisation, et les coins plus retranchés du bush et de l'Outback australien.

Bill BRYSON


DOWN UNDER

A SHORT HISTORY OF NEARLY EVERYTHING

mercredi 25 février 2009

LA MORT À DEMI-MOTS


LA MORT À DEMI-MOTS

traduit du coréen par Choi Kyungran et Isabelle Boudon


Présentation de l'éditeur
"A notre époque, il n'y a que deux voies pour ceux qui aspirent à être un dieu : la création et le crime" : ainsi parle le narrateur, qui explore l'art de détruire autrui. Ce qu'il aime par-dessus tout, c'est révéler leur pulsion de mort à ses victimes, "jusqu'au stade où la personne devient digne d'être mon client". Le passage à l'acte n'est plus que formalité technique, quand compte avant tout l'osmose plus ou moins réussie entre le " tuer " et sa victime [...].


"Ouh la la la la! Qu'est-ce que c'est bizarre ce livre!" je me suis exclamée plusieurs fois (dans ma tête), assez déstabilisée, vraiment pas à l'aise pendant la lecture, j'en ai même fait de drôles de rêves une nuit tellement l'atmosphère est perturbante!
Je ne saurais même pas trop comment en parler... Le mieux, c'est que je vous renvoie directement vers le commentaire de Catherine qui m'avait vraiment intriguée.

KIM Young-ha


LA MORT À DEMI-MOTS

QU'EST DEVENU L'HOMME COINCÉ DANS L'ASCENSEUR ?

dimanche 15 février 2009

IN THE COMPANY OF LIARS


IN THE COMPANY OF LIARS

LA COMÉDIE DES MENTEURS )


Une histoire qui commence par la fin et qui est "racontée à rebours, depuis sa conclusion énigmatique jusqu'à son brillant commencement", voilà le genre de pitch qui ne pouvait me laisser indifférente et que j'avais repéré chez Hannibal le lecteur, particulièrement enthousiasmé par ce roman!

Je me lance à mon tour dans ce thriller ahurissant de par l'initiative de l'auteur de le raconter à l'envers, et voilà que l'enthousiasme me gagne assez rapidement à mon tour.
"Donc tu sais qui est le meurtrier dès la première page?" me demande une amie auprès de qui je commence à m'épancher sur le sujet (parce qu'à un moment donné c'est plus fort que soi, on a besoin d'en parler tellement l'expérience est étrange!).
"Mmmh... Ce n'est pas aussi simple que ça..." que je lui réponds sur un ton mystérieux et amusé...

David ELLIS


IN THE COMPANY OF LIARS

jeudi 29 janvier 2009

THE NO.1 LADIES' DETECTIVE AGENCY


THE NO.1 LADIES DETECTIVE AGENCY

MMA RAMOTSWE DÉTECTIVE )


Voila, ça y est! J'ai enfin fait la connaissance de la fameuse Precious Ramotswe, première femme détective privée du Botswana, dans ce premier volet de la série "Les enquêtes de Mma Ramotswe".
Je dois dire que je m'attendais à du massivement loufoque, à une Mama africaine pétulante et extravagante, à des situations rocambolesques, mais en fait, on est plutôt loin de cette conception assez caricaturale de ce qu'aurait pu être cette série.

Le récit déjà se déroule avec une certaine lenteur, l'auteur développant sans précipitation et avec soin l'histoire de Mma Ramotswe qui évoque un conte moderne africain destiné à enchanter petits et grands. Il n'est pas question que d'enquêtes mais aussi du quotidien et de la vie des Botswanais.

Alexander MCCALL SMITH


THE NO.1 LADIES' DETECTIVE AGENCY

lundi 26 janvier 2009

VOYAGE D'UNE PARISIENNE À LHASSA


VOYAGE D'UNE PARISIENNE À LHASSA
             
                 À pied et en mendiant de la Chine à l'Inde en traversant le Tibet

Quatrième de couverture
"1924. Pour la première fois, une femme étrangère réussit à entrer dans Lhassa, capitale interdite du Tibet !
Huit mois auront été nécessaires à Alexandra David-Néel pour relever ce défi extraordinaire ! Huit mois d'un long périple à travers les immenses solitudes du "pays des Neiges". Huit mois d'une vie rude et dangereuse sous l'apparence d'une mendiante tibétaine!
A une époque où personne ne parle de "raid", et encore moins quand il s'agit d'une femme, c'est un magnifique exploit et une aventure exceptionnelle que nous décrit ici l'auteur !
Elle y ajoute sa propre quête spirituelle, et ce regard fasciné qu'elle porte sur la civilisation tibétaine."

Alexandra DAVID-NÉEL


VOYAGE D'UNE PARISIENNE À LHASSA

mercredi 21 janvier 2009

KANGOUROAD MOVIE


KANGOUROAD MOVIE

Découvert par hasard alors que je cherchais un roman australien sympa (d'ailleurs si vous en connaissez, ça m'intéresse fortement!), ce livre n'a cependant d'australien que le lieu de son action car l'auteur, A.D.G., est français. Petite hésitation donc à me lancer dedans, mais quelques commentaires enthousiastes glanés sur le net et le présentant comme un polar déjanté me convainquent de m'y plonger. Tant pis si ce n'est pas australien pur Aussie, ça devrait au moins être divertissant, et, avec un peu de chance, dépaysant et instructif.

Un 'tit coup d'oeil sur la 4è page de couverture:
"Paddy O'Flaherty et Pickwick-Pickwick Kadigbaku sont deux gardiens de la Barrière anti-dingos, dans le Grand Never-Never Land du Nord australien. L'un est un Blanc désenchanté, l'autre un énigmatique Aborigène et lorsqu'ils découvrent qu'un quintuple meurtre a été commis dans leur secteur, qu'on les en accuse et qu'ils ont contre eux la police du coin, une tribu en proie à toutes les tentations et un glacial gros propriétaire terrien, les deux hommes ne savent plus à quel kangourou se vouer. D'autant qu'une mystérieuse et ravissante routarde européenne se jette dans leurs bottes, que le désert ardent et ses phénomènes météorologiques s'en mêlent, que les gros camions s'envoient en l'air et qu'une créature échappée des pires cauchemars abos semble mener la danse au pays du Jamais-Jamais.

A.D.G.


KANGOUROAD MOVIE

jeudi 15 janvier 2009

Jamais 2 sans 3 ! Le défi "Littérature policière sur les 5 continents"


Il y a peu, Catherine proposait un défi pour 2009, ayant pour thème la "Littérature policière sur les 5 continents".

La tentation d'y participer fut grande...

... sauf que voilà, héhé, je m'étais déjà embarquée pour le challenge "Lire autour du Monde", et le défi "Blog-o-trésors", et j'ai beau aimé explorer, explorer et encore explorer, tous les genres, tous les continents, la littérature policière c'est moins mon thème de prédilection, et en plus, je ne me voyais pas passer l'année à relever des défis littéraires (même si tous sont largement raisonnables en terme de quantité de livres à lire sur l'année)....

... sauf que voilà, héhé, le petit germe de la tentation avait commencé à pousser dans ma 'tite tête et à prendre un espace tel que je commençais à regretter de ne pas m'être embarquée dans l'aventure...

... sauf que voilà, janvier 2009, Catherine débarque en laissant entendre qu'on peut encore s'inscrire...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...