dimanche 18 avril 2010

SUR LE SEUIL


SUR LE SEUIL
  
Tout bonnement haletant! Il y a même eu un moment, un quart avant la fin, il était 2 heures du mat' (en milieu de semaine), je m'étais promis de juste terminer un chapitre et dormir, et arrivée à la fin de ce dit-chapitre, c'était tout simplement impensable, j'ai été prise d'une furieuse envie de continuer, le suspense étant à son comble, et au lieu de lire sagement la suite ligne après ligne, j'ai sauté plein de passages pour arriver aux éléments dont je voulais avoir les détails, comme une vraie furie, accrochée au livre, tournant rageusement les pages, je n'en pouvais plus!!!! Normalement je n'aime pas faire ça, j'apprécie le suspense, je tiens bon, mais là c'était impossible, je serais devenue folle sinon!!!

L'histoire en quelques lignes (4ème de couv'):
"II se nomme Thomas Roy. C'est l'écrivain le plus adulé du Québec. La parution de ses romans d'horreur est toujours un événement médiatique majeur. Or voici qu'on le retrouve chez lui, horriblement mutilé et catatonique. Tentative de meurtre ou suicide manqué ?

Patrick SENÉCAL


SUR LE SEUIL

dimanche 11 avril 2010

PORTEURS D'ÂMES


PORTEURS D'ÂMES

Un signe qui ne trompe pas, c'est le livre dont vous tournez les pages sans même vous en rendre compte, que vous sortez fébrilement dans les transports en commun ou en attendant quelqu'un, et que vous vous étonnez d'avoir terminé en une semaine à peine alors que vous mettiez trois jours à lire une demi-page d'un manga quelques jours auparavant.

C'est bien sûr le cas de ce roman de Pierre Bordage (sinon je ne le présenterais pas comme ça aussi faut dire), que j'ai dévoré comme ça faisait longtemps que je n'avais pas dévoré un livre. Pourtant je n'ai pas l'impression d'avoir lu le livre du siècle mais c'est le rythme des intrigues, la façon dont l'auteur les développait, qui a été particulièrement efficace avec moi, et tant mieux, c'est vraiment le genre de lecture dont j'avais besoin en ce moment pour me remettre sur les rails de la lecture.

samedi 10 avril 2010

LA VIEILLE DAME QUI N'AVAIT JAMAIS JOUÉ AU TENNIS


LA VIEILLE DAME QUI N'AVAIT JAMAIS JOUÉ AU TENNIS

       & AUTRES NOUVELLES QUI FONT DU BIEN

Un titre qui attire l'oeil, repéré chez Catherine.
"Quinze nouvelles à lire la larme à l'oeil et le sourire aux lèvres"
"L'envie d'un recueil de nouvelles en bande dessinée. Des nouvelles de sentiments.
De ces "beaux" sentiments qui font la vie plus chaude.
Puis ces rencontres... Avec Jordi Lafebre dans un premier temps. Avec Louis-Antoine Dujardin ensuite. Avec tous (toutes!) les autres enfin.
 
Merci à eux (à elles) d'avoir contribué à concrétiser cette envie de traverse."

Zidrou

ZIDROU


LA VIEILLE DAME QUI N'AVAIT JAMAIS JOUÉ AU TENNIS

BOUFFON

L'ADOPTION - TOME 1

jeudi 8 avril 2010

THE HUNGER GAMES


THE HUNGER GAMES

( HUNGER GAMES )

Les impressions se bousculent et se mélangent dans ma tête... Enfin, là c'est un peu à froid parce que ça fait un moment que j'ai fini ce roman et c'est seulement maintenant que j'ai le courage d'écrire dessus, mais j'avais déjà noté quelques-unes de mes impressions en vrac dès la dernière page tournée: entre autres, écoeurement lié aux Games, énervement contre le côté "parti pris" de l'histoire (je développerai plus bas), la romance un peu attendue entre les deux ados (bof quoi... je crois que j'ai définitivement perdu mon âme de douce rêveuse), pas de surprise, on se dit "bien sûr", bref, engouement général non partagé et en même temps, arrivée à la fin, je me suis dit que je lirais bien la suite (vu que c'est le premier tome d'une trilogie).

Suzanne COLLINS


THE HUNGER GAMES

lundi 5 avril 2010

90 LIVRES CULTES À L'USAGE DES PERSONNES PRESSÉES


90 LIVRES CULTES À L'USAGE DES PERSONNES PRESSÉES

Un petit recueil de 90 livres cultes résumés en une page façon bande-dessinée (3 cases par page), voilà qui a attisé ma curiosité lors d'un passage éclair en librairie. Je n'ai pu m'empêcher de le feuilleter, et d'une page je suis passée à deux puis trois, quatre, cinq, six, etc, tellement j'ai trouvé le concept drôle et réussi. J'ai tout de même fait l'effort de ne pas tout lire, juste les livres que j'avais déjà lus (il n'y avait pas G&P en plus :-)). 
Ce qui m'a beaucoup amusée, c'est le côté totalement bâclé et irrévérencieux du résumé en 3 cases et qui révèle là fin, le truc qui donne l'impression que lire le livre était une totale perte de temps - bien des fois j'étais morte de rire, un exemple en tête avec Roméo et Juliette, où l'auteur termine par un "c'est ce qui s'appelle un quiproquo".

Henrik LANGE


90 LIVRES CULTES À L'USAGE DES PERSONNES PRESSÉES

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...