jeudi 29 décembre 2011

ILIUM


ILIUM

Waouh!
De Dan Simmons, je retiendrai à vie le cycle d'Hyperion qui m'avait tenue en haleine tout le long et époustouflée par son intrigue imaginative et maîtrisée. Je ne m'étais pas repenchée depuis sur ses oeuvres bien que c'était en projet, j'avais en tête L'échiquier du mal en particulier.

Ilium est arrivé, j'ai vu passer plusieurs avis enthousiastes, mais le temps, etc, et puis là, ça m'a pris sur un coup de tête de le lire malgré un programme déjà chargé en pavés, et wouf, quel plaisir de se retrouver plongée dans du captivant, absorbant, prenant et dément en terme d'imagination!

Ilium ou la guerre de Troie et la mythologie grecque revues et revisitées par Dan Simmons sur fond de SF sous le regard du scholiaste Hockenberry, c'est tout bonnement époustouflant! Quelle idée originale et quelle intrigue surprenante et maîtrisée, ça me fascine toujours de constater qu'on peut encore trouver des idées aussi originales dans la myriade de livres qui n'en manquent pourtant déjà pas.

lundi 26 décembre 2011

IDYLLE AVEC CHIEN QUI SE NOIE


IDYLLE AVEC CHIEN QUI SE NOIE

traduit de l'allemand par Stéphanie Lux


Quel roman étrange et soufflant. Je crois que je n'ai rien lu de tel encore, ni d'aussi surprenant. Quelle drôle d'expérience, aussi drôle et étonnante que le titre qui a attiré mon attention à la bib'.

Une écriture et une atmosphère qui m'ont un peu évoqué Les braises de Sandor Marai, quelque chose de fin, de dentelé, et de percutant en même temps.

Rentrer dans ce livre, c'est comme être aspiré dans une autre dimension, et on en ressort toutefois aussi indemne qu'avant d'y entrer, sauf que notre esprit est encore hanté par la bizarrerie de ce qu'on vient de lire, qui n'a rien de fondamentalement bizarre en même temps. Enfin, c'est particulier...

Michael KÖHLMEIER


IDYLLE AVEC CHIEN QUI SE NOIE

dimanche 18 décembre 2011

1Q84 - LIVRE 2, JUILLET-SEPTEMBRE


1Q84 - LIVRE 2, JUILLET-SEPTEMBRE

traduit du japonais par Hélène Morita


Aaah là oui, d'accord!
Après avoir eu l'impression de marcher en équilibre les yeux bandés à 50 mètres d'altitude lors de ma lecture du tome 1 (pas désagréable mais pas rassurant, tout en étant intrigant), ici c'était comme si on m'avait ôté le bandeau des yeux pour me montrer qu'en fait je marchais sur la terre ferme depuis le départ.
Car oui, Murakami sait où il nous emmène, c'est confirmé ici, le puzzle prend forme de façon plus précise, comblant certaines questions de départ. Alors bien sûr, il n'est toujours pas complet, les dernières pièces ne nous seront livrées qu'en mars, avec le tome 3 (sigh), mais j'ai trouvé l'avancée de l'intrigue plutôt satisfaisante et je suis assez loin de la frustration et de l'inquiétude de départ.

Concernant le déroulement du récit, j'étais encore plus à l'aise avec le rythme imposé par l'auteur qu'au tome 1. Car ici encore, il dévoile son histoire avec une certaine lenteur, j'ai envie de dire, il déshabille son histoire tel un vrai stripper littéraire, nous maintenant attentif tout le long. Pas de longueurs pour moi, ni de vaines répétitions ici, mais juste cette impression de lenteur délibérée qui bizarrement m'a séduite car elle me semblait naturelle et envoûtante.

jeudi 15 décembre 2011

LA VIE DE BOUDDHA - TOMES 1 ET 2


LA VIE DE BOUDDHA

             Tome 1 - KAPILAVASTU
             Tome 2 - LES QUATRE PORTES


Encore un auteur qui m'enchante véritablement, Osamu Tezuka! Révélation avec Ayako, confirmation de son génie avec L'arbre au soleil, et un ami m'avait vanté, il y a déjà un moment, les mérites de La vie de Bouddha, l'histoire romancée et "mangatisée" de Bouddha, mais j'ai mis du temps à me décider à me lancer dans cette série de 8 tomes, comme si je craignais d'être déçue après avoir été aussi enthousiasmée par les deux autres séries.

Par ailleurs, de la vie de Bouddha, je ne connaissais réellement que le récit de Bertolucci à travers son film "Little Buddha", et bien qu'il fut très instructif, il m'avait un peu ennuyée, et je doutais d'être vraiment transportée par cette histoire, aussi tezuka-esque soit-elle. 
Erreur car  Tezuka a vraiment le don de m'absorber et de m'émerveiller avec ses récits, et là cette série bouddhesque s'annonce trop bien!

mardi 13 décembre 2011

BIENVENUE DANS LA VRAIE VIE


BIENVENUE DANS LA VRAIE VIE
  
Milieu boursier, marchés financiers, voilà très précisément des thèmes que je ne traque pas, voire même que je contourne minutieusement, lorsque je flâne en librairie, dans les bib' ou sur les blogs, à la recherche d'une bonne lecture détente. Le sujet m'est tout simplement suspectement nébuleux et je fais un méga blackout dès qu'il est évoqué aux nouvelles, alors choisir de me plonger dans un roman centré précisément là-dessus était un des plus gros risques de blocage que j'ai pris dans ma vie de lectrice (après Musso ^^).

L'argument clé qui fait que j'y ai quand même risqué mes quelques neurones, c'est la promesse de l'humour dévastateur de l'auteur, Bernard Foglino, et à ce propos, c'est bingo, il a le verbe qui claque, l'esprit vif, l'humour caustique, un sens de l'analyse aiguisé qui, d'office, me l'ont fait classer dans les auteurs à lire quand on a le moral en berne.

Bernard FOGLINO


BIENVENUE DANS LA VRAIE VIE

jeudi 8 décembre 2011

PRIDE AND PREJUDICE AND ZOMBIES


PRIDE AND PREJUDICE AND ZOMBIES

ORGUEIL ET PRÉJUGÉS ET ZOMBIES )


Pas spécialement fan de Jane Austen ni des zombies, mais bizarrement, les deux ensemble m'ont attirée! ^^

Il faut dire que je suis particulièrement friande des parodies en général, et des romans revisités et détournés, j'étais donc copieusement servie avec ce classique pré-victorien remanié en SFFF catégorie horreur par Seth Grahame-Smith, qui présente tout de même l'affaire comme si ce roman avait été co-écrit avec Jane Austen. C'est que, malgré quelques adaptations (très) libres, l'intrigue principale reste la même, et bien 75% du récit correspondent au texte original. J'ai lu ce dernier il y a une dizaine d'années et je ne m'en souviens pas dans les détails, mais pour avoir récemment visionné quelques épisodes de la série "Pride and Prejudice" de 1995 avec Colin Firth sur Youtube (ceci pour comparer un peu sans avoir à relire le roman original), les dialogues et les situations me semblent être restés relativement fidèles.

Seth GRAHAME-SMITH


PRIDE AND PREJUDICE AND ZOMBIES

mardi 6 décembre 2011

LIBRARY WARS - 2. TROUBLES


LIBRARY WARS - 2. TROUBLES

traduit du japonais par Virgile Macré 


Pour qu'une rencontre avec un livre se fasse dans les meilleurs dispositions possibles, il suffit d'accepter de le lire au niveau où il assume se situer.
Réflexion née avec Musso (hé oui, il me fait réfléchir^^), et confirmée ici avec ce tome 2 (que j'ai lu, plus parce que je l'avais dans ma PAL, acheté en même temps que le tome 1, que par envie absolue de le lire).

Du coup, ce qui m'avait un peu agacée dans le tome 1 (l'impression de lire un manga pour ado sous forme de roman, la puérilité des personnages malgré leurs 20 ans passés) est plutôt bien passé ici, et m'a même parfois amusée, comme si j'y voyais plus de dérision et de délires assumés de l'auteure, Hiro Arikawa, que du premier degré.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...