lundi 30 avril 2012

DES AMIS


DES AMIS

traduit du coréen (Corée du Nord) par Patrick Maurus
et Yank Jung-Hee


Des amis, en quelques mots, c'est l'histoire d'un divorce, tout à fait le genre de récit vers lequel je ne me serais pas précipitée en temps normal, mais son intérêt pour moi résidait dans le fait que c'est le premier roman nord-coréen traduit en français (repéré chez Daniel Fattore) !
Le phénomène seul méritait le détour et c'était là une belle opportunité d'en découvrir davantage, à travers sa littérature, sur une culture assez méconnue.
  
Une histoire de divorce donc, mais peu banale en réalité, car dans la société nord-coréenne, le problème du divorce est considéré comme un problème social, et non privé. Il semble donc naturel que le juge en charge de l'affaire mène une enquête très poussée auprès du couple, puis de son entourage, pour comprendre les raisons et les origines de la discorde, et tenter de ressouder les liens entre le couple.

BAEK Nam-Ryong


DES AMIS

vendredi 27 avril 2012

LE VIANDIER DE POLPETTE - TOME 1



LE VIANDIER DE POLPETTE 
 
              TOME 1 - L'AIL DES OURS
 
 
Que suis-je encore allée faire à m'embarquer dans une série, me suis-je dis en réalisant que j'avais encore un tome 1 entre les mains?! Heureusement, on ne reste pas sur sa faim une fois la dernière page atteinte, voire même, on peut poursuivre en cuisine en mettant en application certaines recettes généreusement partagées par l'auteur, Olivier Milhaud, qui semblent bien savoureuses et pas trop compliquées!
 
C'est ce qui m'a attirée d'ailleurs dans ce livre, je suis incurable à ce niveau, mais une BD qui parle de cuisine, pour moi, c'est le chant de la sirène pour un marin!

Olivier MILHAUD


LE VIANDIER DE POLPETTE - TOME 1

mardi 24 avril 2012

J'APPRENDS LE JAPONAIS


J'APPRENDS LE JAPONAIS
                
                          aux éditions Picquier Jeunesse


Voici une méthode de langues découverte par hasard il y a peu (en fouinant un peu, certes), et que j'ai trouvée excellente pour s'initier au japonais en s'amusant, et surtout assimiler le système d'écriture (en partie du moins).

Ça fait plus de 6 ans maintenant que je me suis attelée au japonais en autodidacte, avec des breaks, devant recommencer tout depuis le début, me replongeant dans de nouvelles méthodes pour varier les plaisirs, et j'ai été complètement convaincue par cette méthode conçue pour les enfants à partir de 9 ans que j'ai trouvée efficace et satisfaisante, non seulement dans ce qu'elle promet, mais dans ce qu'elle m'a apportée (et j'ai plus de 3 fois 9 ans ^^).   

C'est simple, clair, progressif, ludique, j'ai appris des choses, et des notions que je trouvais complexes se sont éclaircies ici!

lundi 23 avril 2012

WALKING DEAD - TOMES 3 ET 4


WALKING DEAD

              Tome 3 - SAINS ET SAUFS ?
              Tome 4 - AMOUR ET MORT


Pas grand chose à rajouter par rapport à mes premières impressions lors de la découverte des tomes 1 et 2 de cette série.
Je ne suis toujours pas fan, je ne ressens aucune fébrilité à l'idée de devoir attendre de mettre la main sur la suite, mais il faut croire que j'aime assez pour continuer, car oui, à ce stade, je me vois mal m'arrêter en si bon chemin!

Que de tensions dans ces deux tomes, mais bizarrement, ça ne m'affecte pas plus que ça, comme si j'avais pris vraiment une sacrée distance! Notre petite communauté de survivants continue de s'organiser tant bien que mal, croisant de nouveaux survivants ici, perdant certains de leurs membres là. Ce qui est gênant, c'est qu'on sait qui ne risquera jamais rien de trop grave dans cette série, peut-être pour ça que je ne suis pas si fébrile...

jeudi 19 avril 2012

LE DÎNER


LE DÎNER

traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin


Hé bien, si je m'attendais à cette histoire! Moi qui pensais au début lire un récit plaisant et relativement animé autour d'un dîner qui allait confronter les convives sur je-ne-savais-pas-trop-quel-sujet propre à délier les langues et révéler le véritable visage des protagonistes, j'étais à mille lieues d'imaginer le thème réel de cet intrigue!
  
Ça commençait bien pourtant! Le narrateur, dès les premières pages, m'a plu par son humour, son cynisme et son sens aiguisé de l'observation. Le ton du récit présageait bien, très rapidement je me suis laissée happer par l'histoire, sourire aux lèvres et jubilant d'avance de ce qui allait suivre.

Pour situer rapidement, Paul, le narrateur, et sa femme, sont conviés à dîner dans un restaurant haut de gamme d'Amsterdam. Alors qu'on aurait tendance à l'envier, la perspective de ce dîner dans ce lieu huppé ne lui sourit guère. On comprendra rapidement pourquoi au fil des pages aussi je n'en dirai pas plus.

Herman KOCH


LE DÎNER

mardi 17 avril 2012

LES LIAISONS CULINAIRES


LES LIAISONS CULINAIRES

traduit du grec par Karine Coressis et Delphine Garnier


J'hésitais à qualifier ce court récit d'excellent mais comment qualifier autrement un roman qui vous a donné la banane dès la première page, que vous dévorez le sourire aux lèvres, qu'il vous tarde de retrouver à peine délaissé, et dont la fin, inattendue, vous satisfait pleinement?

Donc voilà, excellent, je ne vois pas d'autres mots! Andréas Staïkos, c'est le deuxième auteur grec que je découvre dans le cadre de ma lubie "Escapade livresque en Grèce", et franchement, je le trouve excellent! Non seulement j'ai envie de lire ses autres oeuvres mais ça me motive vraiment à poursuivre cette aventure à travers la littérature grecque contemporaine!
  
Le style est savoureux, il m' a transportée telle une symphonie parfaite, le mot "virtuose" m'a également traversé la tête en pensant à l'auteur à travers ses mots!
J'étais à la fois curieuse et sceptique de ce roman qui proposait de faire découvrir les recettes grecques à travers une intrigue, un grand classique finalement dans la littérature du monde, je pense entre autre à La colère des aubergines de Bulbul Sharma, ou Vie et passion d'un gastronome chinois de Lu Wenfu.

Andréas STAÏKOS


LES LIAISONS CULINAIRES

samedi 14 avril 2012

LA VIE DE BOUDDHA - TOMES 6 À 8


LA VIE DE BOUDDHA

            Tome 6 - ANANDA
            Tome 7 - LE PRINCE AJASÉ
            Tome 8 - LE MONASTÈRE DE JÉTAVANA


Suite et fin de cette excellente série de l'excellent Osamu Tezuka, qui relate la vie de Bouddha façon romancée et "mangatisée", avec toujours différents personnages hauts en couleur qui gravitent autour de lui.

Dans ces derniers tomes, les destins d'Ananda et de Bouddha se croisent, puis ce dernier rejoint le Kosala pour continuer sa vie de prêche et retrouve son pays sous la domination du prince Luly.

J'ai trouvé le tout toujours aussi captivant mais j'ai été un peu moins transportée et passionnée que dans les tomes précédents par ce qui se déroulait.

mercredi 11 avril 2012

LA PEAU DE CHAGRIN


LA PEAU DE CHAGRIN

Encore une relecture sur ma liseuse dans la foulée après Le portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde. Encore une lecture qui m'avait marquée à l'époque, il y a bien 20 ans maintenant (arf).
Un classique français que j'avais vraiment beaucoup aimé et qui me rappelle justement un peu Le portrait de Dorian Gray, entre autres par l'atmosphère surnaturelle qui se dégage du récit.

Quel récit tragique que celui de Raphaël qui, un soir où il envisage de mettre fin à ses jours, se retrouve en possession d'un talisman (la peau de chagrin du titre) pouvant réaliser tous ses souhaits, avec cette contrepartie qu'à chaque voeu émis et exaucé, sa vie s'en retrouve écourtée.
Un roman riche en réflexions sur nos destins et nos choix de vie, qui m'avait donc fortement enthousiasmée à l'époque.

Honoré de BALZAC


LA PEAU DE CHAGRIN

LA RABOUILLEUSE

lundi 9 avril 2012

THE PICTURE OF DORIAN GRAY


THE PICTURE OF DORIAN GRAY

( LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY )


Une lecture qui date - un roman coup de coeur à l'époque, au sujet duquel j'avais écrit :

Un excellent classique, excellent, excellent, excellent, les personnages, les dialogues, l'univers de Dorian Gray, l'atmosphère magique du récit qui ouvre à la réflexion. La fin est géniale! Je pense qu'il fait partie des romans que je pourrais relire sans problème.

Relecture près de 15 ans après. Hé ben c'est pas du luxe! C'est fou tous les détails que j'ai oubliés! En fait, réellement, je me souviens de Dorian Gray et de son portrait (euh oui, c'est le titre aussi peut-être qui m'a aidée à ne pas alzheimeriser complètement ce livre^^), du début et de la fin, mais ce qui se passe entre, wouf, méga trou noir!! J'avais zappé Sibyl Vane, je me souvenais assez vaguement de Lord Henry (alors que bon, pour l'oublier lui et son excellent cynisme, il faut le vouloir), bref, quasi tout était assez vague en fait, quand on y pense bien! ^^

Oscar WILDE


THE PICTURE OF DORIAN GRAY

samedi 7 avril 2012

LA PETITE FADETTE


LA PETITE FADETTE

Une relecture que je me rêvais depuis des années! Ce roman a été un de mes coups de coeur de pré-adolescence, j'avais déjà dû le lire au moins 5 fois à l'époque, et c'est vraiment avec plaisir que j'ai retrouvé Landry, la petite Fadette et tout cet univers un peu désuet. Ça m'a fait bizarre (et plaisir) de me remémorer l'histoire au fur et à mesure, jusqu'à certains dialogues et situations que je voyais venir, mais bon, comme je le disais, à force de le lire et relire à l'époque, je le connaissais presque par coeur.

J'avais oublié par contre cet aspect très religieux et toutes ces bonnes paroles, autour du bon Dieu, du bien, du mal. Certaines expressions et tournures de phrases, mots employés (mêmement, à cause que...) m'ont marquée ici aussi alors que je n'en avais pas grand souvenir, mais je n'avais pas oublié les "oui-da", les bourrées et tout le folklore champêtre!

George SAND


LA PETITE FADETTE

mardi 3 avril 2012

LE PREMIER QUI PLEURE A PERDU


THE ABSOLUTELY TRUE DIARY OF A PART-TIME INDIAN

LE PREMIER QUI PLEURE A PERDU )

traduit de l'anglais (américain) par Valérie Le Plouhinec


Excellent! Je suis fan de cet auteur, Sherman Alexie, maintenant! Pendant toute ma lecture, je soupirais de contentement, "ah j'adore! j'adore! j'adore!", ce qui aurait pu correspondre à un ronronnement si j'étais un chat!
Et pourtant, ce n'était pas le genre de titre (en français du moins) qui aurait attiré mon oeil et sur lequel je me serais risquée si je ne l'avais pas repéré commenté chez Ys.

Ce roman me semblait du coup très bien pour enfin aborder cet auteur dont j'ai trop longtemps retardé la découverte pour cause de PAL/LAL et difficulté pour me décider pour un titre.
Celui-ci est catégorisé roman jeunesse mais il vaut bien mon classement dans la rubrique "pour les 7 à 77 ans". Et plus que très bien, j'ai trouvé ce livre génial, quasi un coup de coeur dans la même catégorie que Le bizarre incident du chien pendant la nuitLa vie devant soi et Une sacrée mamie.

Sherman ALEXIE


LE PREMIER QUI PLEURE A PERDU

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...