mardi 29 mai 2012

LE VICOMTE DE BRAGELONNE - TOME 3


LE VICOMTE DE BRAGELONNE - TOME 3
  
Suite (et toujours pas fin^^) de la saga de cette lecture commune avec Belledenuit et Calliope

Souvenons-nous, de passionnée et captivée depuis Vingt ans après, je commençais à indiquer quelques signes de fatigue et d'exaspération au tome 2 du Vicomte de Bragelonne. C'est donc avec beaucoup de stupeurs soupirs et tremblements que j'ai entamé ce tome 3, d'autant plus que Belledenuit, qui m'avait semblé assez enthousiaste sur le tome 2, semblait ne cachait pas sa lassitude et son ennui du tome 3 alors que je ne l'avais pas encore commencé!

Ce que je craignais, c'est de suivre encore longuement ces intrigues de coeur et de cour autour de Madame, aux dépens de l'histoire de nos anciens mousquetaires, et surtout de ce fameux vicomte de Bragelonne dont il est censé être question dans cette série qui porte son nom, et que nous voyons finalement assez peu, ce dernier ayant été envoyé en Angleterre pour que le jeune Louis XIV puisse intriguer aussi en toute quiétude de son côté.

vendredi 25 mai 2012

THE AFTERPARTY


THE AFTERPARTY
  
Mouarf! Je crois que je me suis trouvée là un nouvel auteur coup de coeur dans le genre barge/gravos bourré d'humour! J'ai nommé Leo Benedictus, un écrivain anglais! A confirmer sur ses prochains romans!

L'histoire en elle-même n'a rien de véritablement barge/gravos, et l'humour décapant n'est pas flagrant ici, mais on sent à travers ce roman qu'on a affaire à un auteur peu ordinaire, original, malicieux, qui sort du lot et qui ne manque pas d'autodérision. Je peux difficilement en dire plus cela dit, car je l'ai découvert au fur et à mesure de ma lecture, et, ha !, quel pied quand je m'en suis aperçue!

J'hésite même à résumer l'histoire que j'ai véritablement découverte aussi au fur et à mesure. Ce qui m'a attirée vers ce roman, c'est la 4è page de couv', avec ces 3 phrases:

"Hi," the man said, stepping forward.
"I'm such a big fan."
No one had briefed Hugo about him.

Un teaser très bref (et parfait!), qui laisse imaginer toutes sortes de choses, dont le pire!

Leo BENEDICTUS


THE AFTERPARTY

mardi 15 mai 2012

WALKING DEAD - TOMES 5 ET 6


WALKING DEAD

                Tome 5 - MONSTRUEUX
                Tome 6 - VENGEANCE


Je me plaignais d'être limite indifférente à l'intrigue générale depuis les premiers tomes ? De rester vaguement extérieure à ce qui se passait, de lire cette série comme on regarderait un bon petit feuilleton télévisé, chips à la main, sans vraiment m'émouvoir ni compatir, me divertissant simplement de cette histoire au scénario béton certes, voire même fascinant et intrigant, mais qui tournait tout de même autour des mêmes événements et problématiques: survie et évolution comportementale des derniers rescapés d'un fléau qui semble sans issue: les zombies?
  
La claque ici! Je crois que je me souviendrai à vie de ces deux tomes particulièrement violents et écoeurants, autant psychologiquement que physiquement, et que j'en voudrai à vie aux auteurs pour les images de torture (au tome 6) imposées à mon oeil de lecteur tranquille jusqu'ici. Je ne comprends même pas le besoin d'avoir dessiné et exposé ces tortures dans tout leur détail! Écoeurant vraiment!

dimanche 13 mai 2012

LA DOUBLE VIE D'ANNA SONG


LA DOUBLE VIE D'ANNA SONG
  
Quel roman bluffant! Il y a un signe qui ne trompe pas chez moi et qui indique que j'admets être devant une oeuvre de grande qualité et que je m'incline bien bas, c'est quand, sur les dernières pages, je suis quasi agrippée au livre, que je hoche la tête de haut en bas sans vraiment m'en rendre compte, en ânonnant un "ah ouais... ah ouais" très convaincu, et qu'une fois la dernière page tournée, je suis encore un peu sous le choc de cette rencontre livresque!

Et pourtant, il y a eu un grand moment de doute pendant ma lecture, un moment où je me demandais où voulait en venir l'auteure, Minh Tran Huy, avec ce récit, et où je sentais que j'allais probablement passer à côté de quelque chose puisque l'enthousiasme (quasi générale d'autres lecteurs) ne me gagnait pas, et que je butais même, pressée de passer à autre chose.

Et pourtant (encore une fois), les premières pages m'avaient tout de suite séduite: le style de l'auteure, précis, maîtrisé, savoureux, l'histoire également, que j'avais vaguement en tête, et qui, au fur et à mesure qu'elle se dessinait, me rendait impatiente de la suite.

Minh TRAN HUY


LA DOUBLE VIE D'ANNA SONG

VOYAGEUR MALGRÉ LUI

vendredi 11 mai 2012

GÉNÉRATION 1000 EUROS


GÉNÉRATION 1000 EUROS

traduit de l'italien par Damien Zalio


Un roman découvert complètement par hasard à la bib' et qui m'a interpellée par son titre, puis la 4è de couv':

"Claudio, jeune diplômé, travaille dans une grande entreprise à Milan. Avec 1000 euros et un contrat précaire, il est obligé de vivre en colocation : ambiance détendue mais gros soucis à la première facture imprévue.
Avec humour et dérision, tendresse et réalisme, Génération 1000 euros raconte le quotidien de cette jeunesse : accumulation de stages, boulots précaires et mal payés, frustrations de vivre comme des adolescents.  
Génération 1000 euros a connu un beau succès en librairie, en Italie, avant de devenir un film en 2009." 

... et surtout, les premières pages qui affichaient un style au franc-parler très contemporain, djeuns, qui ne fait donc pas vraiment dans la dentelle mais qui est plein de dérision.

Alessandro RIMASSA


GÉNÉRATION 1000 EUROS

Antonio INCORVAIA


GÉNÉRATION 1000 EUROS

mercredi 9 mai 2012

L'ANNÉE DU LIÈVRE - TOME 1


L'ANNÉE DU LIÈVRE

                 TOME 1 - AU REVOIR PHNOM PENH

Ouioui je sais, tome 1... Me voilà donc de nouveau embarquée dans une série, a priori une trilogie (donc ça va^^), sans savoir quand les tomes suivants paraîtront... Enfin, j'ai bon espoir que le tome 2 paraisse bientôt, ce tome-ci ayant maintenant un an révolu.

C'est le sujet qui m'a attirée, je connais très peu d'ouvrages sur le Cambodge, le seul que j'ai lu étant D'abord ils ont tué mon père de Loung Ung, un témoignage qui m'a laissé le souvenir d'une lecture éprouvante. L'idée de revivre cette période meurtrière et cauchemardesque sous le régime des Khmers rouges m'a d'ailleurs un peu refroidie mais j'étais tout de même curieuse de cette BD qui raconte l'histoire de la famille de l'auteur, Tian. Les illustrations ne m'avaient pas l'air trop sanglantes et m'évoquaient même une certaine sympathie (mêlée de doutes) dans leur simplicité. Le récit me semblait même attrayant et franchement accessible, et puis bon, une BD sur le Cambodge, comment passer à côté!
Une BD à mon niveau et à mon goût en somme.

TIAN


L'ANNÉE DU LIÈVRE - TOME 1

L'ANNÉE DU LIÈVRE - TOME 2

lundi 7 mai 2012

STORYTELLER


DECEIT

STORYTELLER )

traduit de l'anglais (États-Unis) par Simon Baril


Une très belle surprise que ce roman repéré sur la blogosphère et qui semblait avoir gagné l'enthousiasme de ses lecteurs.
Une énorme chance que de l'avoir aussi rapidement trouvé dans une de mes bib' !

Dès LA première ligne, la connexion avec le livre s'est faite (un phénomène très rare, une sensation géniale !), et je savais que j'allais passer un très bon moment de lecture !
Storyteller, la version française porte bien son titre que je préfère pour une fois au titre original. C'est en effet le talent de conteur de l'auteur, associé à son penchant pour les personnages et les récits un peu barges (mais plus profonds qu'il n'y paraît), le tout assaisonné d'humour et de dérision, qui m'a instantanément séduite !

James SIEGEL


STORYTELLER

jeudi 3 mai 2012

DU VENT DANS MES MOLLETS


DU VENT DANS MES MOLLETS
  
Voilà une petite BD quasi coup de coeur à côté de laquelle j'ai failli passer! Enfin, en réalité, ça faisait un moment que je passais à côté à la bib' sans m'arrêter dessus, la couverture ne m'attirant pas vraiment, et le titre encore moins. Et puis le billet de Loo est arrivé, et là ça a chamboulé toute ma perception de ce livre!

Je l'emprunte assez vite, très motivée et curieuse sur le moment, mais j'avoue qu'il s'en est fallu de peu pour que je la rende sans la lire, car une fois l'euphorie passée, les lectures s'enchaînant, la PAL augmentant encore et toujours, et réalisant que - ooops, mais il y a aussi cette BD, au fait!, à rendre le lendemain en plus, d'accoooord - j'ai failli remettre le projet de la lire à une autre fois.

Mue par la mauvaise conscience (et sachant surtout qu'un coup comme ça, c'est un coup à pas de prochaine fois), j'y jette quand même un oeil, et d'un oeil, j'ai été conquise d'emblée par la malice flagrante des auteures, Raphaële Moussafir au scénario, et Mam'zelle Rouge aux dessins, pour lesquelles j'ai éprouvé tout de suite beaucoup de sympathie!

Raphaële MOUSSAFIR


DU VENT DANS MES MOLLETS

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...