jeudi 30 août 2012

FORMOSE


FORMOSE           

Sacrée aubaine que d'être tombée sur cette BD par hasard à la bib' !
J'adore tout bonnement ces témoignages sur un pays, surtout par un de ses ressortissants, et particulièrement en BD, car les BD permettent de traiter les sujets simplement et clairement, avec concision, tout en étant très instructives, et l'humour est souvent au rendez-vous malgré des sujets qui ne prêtent pas forcément à rire.
Je pense en particulier à Persepolis, mais également aux chroniques de Guy Delisle sur des pays rarement mis en avant (du point de vue intérieur, j'entends), et dont on sait vaguement quelque chose.

Taïwan, anciennement Formose, est de ceux-là, et je trouve ça vraiment génial qu'une auteure de BD taïwanaise (Li-Chin Lin) se soit attelée à la franchement-pas-simple tâche d'expliquer son pays, et surtout de nous éclairer sur les contradictions au milieu desquelles elle a grandi. Très très intéressant et instructif !

Li-Chin LIN


FORMOSE

lundi 27 août 2012

TIGRE - TOME 1


TIGRE - TOME 1

Tome 1 mais série en deux tomes, et le tome 2 est paru le mois dernier, donc tout va bien !^^

Ce qui m'a attirée dans ce manhwa (BD coréenne), c'est la couverture avec ce tigre magnifiquement dessiné, et l'originalité de ce projet, la passion que l'auteur, Ahn Soo-Gil, semble y avoir consacrée (18 ans de sa vie consacrés aux tigres !). J'ai toujours été fascinée et touchée par les gens passionnés qui réalisent leurs rêves, et lui exprimait le sien ainsi :

"je rêvais de coucher sur papier des tigres qui rient et s'amusent comme l'homme." 

Les dessins sont impressionnants de réalisme et il y a une certaine énergie qui s'en dégage, cela dit, j'ai eu parfois du mal à suivre ce qui se déroulait en raison des illustrations en noir et blanc (parfois difficile de distinguer les tigres entre eux du coup) et de la rareté du texte. Il y en avait bien un peu car ici les tigres expriment leurs pensées en mots ou dialoguent entre eux, mais il y avait bien plus de silence, ou de feulements, de cris et de grognements transcrits en coréen avec petite équivalence en français, et j'ai trouvé l'ensemble un peu chaotique par moment.

AHN Soo-Gil


TIGRE - TOME 1

dimanche 26 août 2012

LE SOURIRE ÉTERNEL


LE SOURIRE ÉTERNEL

Ce que j'aime avec Gene Luen Yang, c'est sa façon de raconter les histoires. Elles n'ont l'air de rien, elles semblent gentillettes, amusantes, divertissantes, mais à chaque fois qu'on les termine, on reste un peu pensif, à cogiter sur ce qu'on vient de lire, comme si on se confortait dans une prolongation de l'histoire qui se passerait dans notre tête, et que le retour à la réalité allait être brutal.

C'est d'ailleurs un peu le sujet de ces trois histoires qui composent cette BD:
Le royaume de Duncan, qui met en scène Duncan, un chevalier qui espère gagner les faveurs de la princesse du royaume. Sa vie est remplie d'épreuves dignes d'un chevalier, mais la réalité est autrement plus amère.
Pappy Grippe-sou et le sourire éternel, où Pappy Grippe-sou est une grenouille aussi avare et capitaliste que Picsou et qui ne rêve que d'une chose : remplir sa piscine à ras bord de pièces d'or. Le sourire mystérieux qui apparaît dans le ciel va peut-être changer sa vie... 
Urgent request (j'ai particulièrement aimé celle-ci) est l'histoire d'une employée de bureau dont la vie monotone se verra bouleversée le jour où elle reçoit un email d'un prince nigérian lui demandant de l'aide financière pour sauver sa famille de la misère.

vendredi 24 août 2012

SÉRUM - SAISON 1, ÉPISODE 2


SÉRUM - SAISON 1, ÉPISODE 2
  
Oui, bon, ben je crois que ce roman-série ne sera pas pour moi. Toujours aussi mitigée par cette lecture qu'au premier épisode, je crois que le style y est pour beaucoup, et l'intrigue et les personnages pour un peu. Disons que je ne palpite pas assez pour me dire, à ce stade-ci, qu'il me faut absolument la suite, et m'enchaîner ainsi à l'attente de la suite de la suite de la suite, en sachant que l'intrigue sera délayée au maximum pour que l'histoire tienne sur plusieurs épisodes/saisons...
  
Je suis pourtant curieuse de cette suite, moi aussi ! J'aimerais savoir, comme Draken et la rousse, "mais qui est cette femme ?", en parlant d'Emily, la victime. J'aimerais savoir ce qui s'est passé finalement dans cette salle de conférence.
Il y a un mystère aussi autour du personnage de Draken, et l'intrigue prend de l'épaisseur malgré quelques digressions dont je doute encore de l'utilité et de l'intérêt (mais je me trompe peut-être sur ce dernier point), ou des choix d'auteurs qui m'ont fait faire la moue (Draken/Emily par exemple, oui, bien sûûr...).
Dans l'ensemble, c'est un thriller qui a tout pour me plaire, les idées sont là, le suspense est là, le rythme est là malgré quelques semblants de hors-sujets ou d'événements hors-propos, ça se lit vraiment vite, ça, c'est appréciable, mais il me manque le petit truc qui m'accrocherait plus que ça, le côté crédible et convaincant de l'histoire je pense.

mercredi 22 août 2012

À NOUS DEUX, PARIS !


À NOUS DEUX, PARIS !
  
Aaaah mais quel régal, quel régal cette BD que j'hésite à classer manga bien qu'elle soit l'oeuvre du mangaka J.P. Nishi (lire ici le pourquoi du comment du choix de son nom).
Je maintiens BD puisque l'oeuvre originale est publiée en France aux éditions Philippe Picquier dont j'apprécie de plus en plus les choix éditoriaux !

Un peu dans la même veine que Nââândé !? Les tribulations d'une Japonaise à Paris de Eriko Nakamura, J.P. Nishi croque ici ses impressions de Paris lors de son premier (long) séjour dans la capitale, nous régalant du récit de ses chocs et émerveillements culturels au fur et à mesure qu'il découvre la vie parisienne.
Ce n'est pas exactement dans le même esprit que Nââândé !? cela dit, par contre l'humour est au rendez-vous et j'ai vraiment beaucoup beaucoup ri ici aussi.

C'est un autre cadre, une autre expérience, une autre approche. Déjà, l'auteur débarque sans réelle attente de Paris et des Parisiens, il semble encaisser plus facilement les chocs culturels, et même les accepter sans trop de façon. Oh, il en aura des surprises, des moments déconcertants, il trouvera les Français étranges, mais cela ne lui pèse pas. Il accepte davantage cette différence comme une curiosité dont il enrichira son expérience humaine. Il a plus aussi l'attitude des jeunes qui veulent découvrir le monde, et qui sont prêts à en prendre tous les côtés. Il va vivre la galère du jeune qui débarque à Paris sans parler français et qui doit trouver un logement, du travail, et vivre à la parisienne, mais la parisienne un peu galérienne.

J.P. NISHI


À NOUS DEUX, PARIS !

PARIS, LE RETOUR !

PARIS, TOUJOURS !

mercredi 15 août 2012

SÉRUM - SAISON 1, ÉPISODE 1


SÉRUM - SAISON 1, ÉPISODE 1
  
Une lecture très mitigée pour ce roman-série dont j'attendais peut-être beaucoup trop, et qui, en dehors de son concept hautement original, se révèle, pour moi du moins, un thriller des plus classiques en terme d'intrigue, de style et de personnages, et pas de ceux qui m'ont fait m'agripper à leurs pages.

Mais revenons-en au concept qui mérite vraiment d'être souligné :
Sérum, c'est un roman-série, càd que l'intrigue va se dérouler sur plusieurs saisons (années donc - gloups), découpées chacune en 6 épisodes.
Voilà qui rappelle les séries télévisées américaines dont le succès tient justement au suspense insoutenable qu'elles arrivent à instaurer à chaque fin d'épisode, et pire, de saison, et qui rendent totalement accro quand le scénario est béton. Sans compter que ce livre est truffé de flashcodes et que ça donne vraiment l'impression de lire le roman nouveau genre qui fait trop in (mais comme j'ai pas de smartphone, les flashcodes ne m'ont pas servi, mais ceci n'est pas grave en soi).

Bref, la version livre de ce procédé me tentait donc furieusement car j'avais envie de vivre cet engouement en lecture, et je félicitais et remerciais d'avance les auteurs, Henri Loevenbruck et Fabrice Mazza, de cette trouvaille.

Seulement voilà, quasi dès les premières pages, je trouve à redire, et sur les pages suivantes, je continue de râler, à un point où ça commençait à devenir inquiétant car la sauce ne semblait pas vouloir prendre sur moi.

Henri LOEVENBRUCK


SÉRUM - SAISON 1, ÉPISODE 1

SÉRUM - SAISON 1, ÉPISODE 2

Fabrice MAZZA


SÉRUM - SAISON 1, ÉPISODE 1

SÉRUM - SAISON 1, ÉPISODE 2

lundi 13 août 2012

LA LOCA DE LA CASA


LA LOCA DE LA CASA

LA FOLLE DU LOGIS )


Voici un livre pour tous les amoureux des livres, pour ceux que les coulisses de la création littéraire intriguent, et pour ma part, j'y ai vu un hommage aux écrivains, à la littérature, à l'écriture, à tout ce qui se rapporte au processus littéraire.

J'ai trouvé ce livre passionnant car à travers la vie et le témoignage de divers écrivains, entre autres, Italo Calvino, Truman Capote, Tolstoï (aaaaaah comme j'ai aimé voir que l'auteure, Rosa Montero, n'en disait pas du bien ^_^), Nabokov, Raimbaut, Rilke, des écrivains espagnols et latino-américains, des oeuvres telles que Les Mille et une nuits,et bien d'autres exemples et anecdotes littéraires, dont certaines reposent sur sa propre expérience, Rosa Montero questionne, tente de répondre et illustre ce qui fait les livres, le pourquoi et le comment derrière l'écriture, ce qu'est le cauchemar mais aussi la passion de tout écrivain, i.e., la création littéraire, celle qui fait appel à l'imagination, cette "folle du logis" que "nos cura, nos sana, nos hace ser mejores y mas felices" (qui nous guérit, nous rend meilleurs et plus heureux), et nous permet même de vaincre la mort (exemple à l'appui avec le cas "Shéhérazade").

Un texte passionnant et instructif au style claire, limpide, accessible et agréable, sa lecture m'a donné envie de me plonger dans plusieurs des oeuvres des écrivains cités, dont George Eliotpour qui Rosa Montero semble vouer une grande admiration.

Rosa MONTERO


LA LOCA DE LA CASA

DES LARMES SOUS LA PLUIE

samedi 11 août 2012

ALL THE LITTLE ANIMALS


ALL THE LITTLE ANIMALS

TOUS LES PETITS ANIMAUX )

Repéré chez Loo, je définirais ce court récit comme une sorte de conte pour adultes, càd, pas du tout un conte pour enfants du genre qui ravirait petits et grands, mais pas non plus un roman lambda, non, vraiment l'équivalent d'un conte pour enfants, mais pour adultes, avec son lot de mignonneries mais aussi de sombre, de noirceur, et une fin inattendue pour ma part, à la fois triste et heureuse.

J'ai été assez perturbée par cette histoire, par son ton, ses personnages, ses événements. Je m'attendais à du mignonnet (le titre déjà) mais ce n'est pas vraiment ça.
Le narrateur, Bobby, 31 ans, est un peu retardé suite à un accident qu'il a eu enfant. Il se retrouve contraint de fuir de sa ville, harcelé et maltraité par le compagnon de sa mère, et sur sa route, il croise Mr Summers, un personnage au passé mystérieux avec lequel il finit par composer un étrange duo.

Il y a une sorte de double lecture, entre la façon dont Bobby perçoit les choses et ce qu'on en déduit nous, c'est ce qui crée un peu la perplexité, l'effroi et la tristesse/pitié (et un peu d'énervement en passant).

Walker HAMILTON


ALL THE LITTLE ANIMALS

vendredi 10 août 2012

NAGASAKI


NAGASAKI
  
Bon, déjà ce livre est une erreur de casting, car en relisant les billets enthousiastes de Géraldine sur cet auteur, Éric Faye, je me suis rendue compte que ce n'était pas ce roman-ci que je voulais lire au départ, mais L'homme sans empreintes.
Pas très grave dans la mesure où j'avais tout de même noté ce titre à sa sortie, tout ce qui touche au Japon de près ou de loin m'intéressant fortement ! J'avais par ailleurs déjà lu, il y a un sacré moment, un recueil de nouvelles d'Eric Faye, Je suis le gardien du phare, et j'en garde encore un bon souvenir (quoique flou), moi qui ne suis pourtant pas très nouvelles à la base. Et en empruntant Nagasaki, ma bibliothécaire s'était exclamée "aah il est bien celui-là !".

J'y croyais donc fortement, sauf qu'en réalité...
... je pourrais presque résumer mon ressenti de cet histoire en reprenant les grandes lignes du billet de Minou a lu. Je lui avais d'ailleurs répondu:    
"Assez perplexe (au sortir de ce court roman), comme si je ne savais pas trop ce que j'avais lu. Et en même temps, j'ai apprécié certains moments du récit, mais il me restera juste le souvenir du fait divers, je crois."

mercredi 8 août 2012

MANABÉ SHIMA


MANABÉ SHIMA

Ça faisait un moment que cette grosse BD me faisait de l'oeil, thématique Japon oblige ! La couverture m'était sympathique en plus, et ça avait l'air plutôt original, mais à chaque fois que je la feuilletais, j'étais rebutée par les dessins et par l'espèce de chaos qui me semblait définir chaque page entre les illustrations et le texte.


(cliquer pour agrandir)







Un jour où j'étais d'humeur particulièrement japonisante, j'embarque tout de même le livre, convaincue en plus par la lecture de la présentation et de quelques textes au gré des pages. C'est que cette BD me semblait regorger d'humour et de dérision comme j'aime, et ça, c'est assez irrésistible pour moi !

"Le Japon est tellement une île qu'il est un archipel.
Dans le catalogue japonais, on trouve des îles industrielles, des îles artificielles, des îles sacrées, des îles musées, des îles formol, des îles atoll, des îles balnéaires, des îles bleu-vert, des îles sauvages, des îles sans âge, des îles connues, Shikoku, et mêmes des îles où l'on pêche et l'on boit.
Parmi ces miettes de terre, il y a Manabeshima, une île dont on parle peu, mais où poussent très bien les poissons."

Florent CHAVOUET


MANABÉ SHIMA

TOKYO SANPO

PETITES COUPURES À SHIOGUNI

L'ÎLE LOUVRE

dimanche 5 août 2012

A CLASH OF KINGS


A CLASH OF KINGS
                  A SONG OF ICE AND FIRE - TOME 2
  
(LA BATAILLE DES ROISL'OMBRE MALÉFIQUE 
ET L'INVINCIBLE FORTERESSE 
                  LE TRÔNE DE FER - TOMES 3 À 5 
                  ou L'INTÉGRALE 2 suivant l'édition)


Deuxième tome de la saga "Game of Thrones" remise au goût du jour grâce à son adaptation télévisée.
Je l'ai abordé inquiète car on m'avait dit qu'il était un peu longuet et ennuyeux, mais en fait, je l'ai lu d'une traite sans vraiment me lasser de ce qui s'y déroulait, et même si je l'ai trouvé un poil moins palpitant que le tome 1 et que j'étais du coup moins passionnée, j'étais happée malgré tout par l'histoire qui ne manque pas de rythme ni de rebondissements.

Ce tome est un peu comme une parenthèse où tout se met en place en attendant un dénouement qu'on pressent décoiffant.

La situation : Quatre prétendants des principales maisons nobles se disputent le Trône de fer et se sont promus rois de plein droit : Joffrey, Renly, Stannis et Robb.
Daenerys, elle, est en route avec ses dragons pour reconquérir son trône.
C'est alliances, batailles, stratégies politiques, trahison et compagnie, tout le long de ce tome qui porte bien son titre.

vendredi 3 août 2012

CHI, UNE VIE DE CHAT - TOMES 4 À 6


CHI, UNE VIE DE CHAT - TOMES 4 À 6

Plus on avance dans cette série, et plus j'en suis accro ! Ooh, ce n'est pas le coup de coeur absolu mais c'est une lecture qui me fait du bien, me divertit, m'amuse, dont je pourrais lire des extraits ici et là tous les jours sans me lasser, pour me mettre de bonne humeur, façon "Simon's Cat", et qui parle à mon petit coeur de petite fille accro des chats.

Trois tomes plus tard, Chi continue son apprentissage de la vie et sa découverte du monde. La famille Yamada a emménagé dans un nouvel appartement où les animaux sont admis, Chi doit donc s'adapter à son nouvel environnement, et ce n'est pas sans mal.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...