vendredi 29 mars 2013

LES AMANTS DU SPOUTNIK


LES AMANTS DU SPOUTNIK

traduit du japonais par Corinne Atlan

C'est un des rares livres de Haruki Murakami que je n'ai jamais été très pressée de lire car le thème ne semblait pas me correspondre.
"Une histoire troublante d'amours blessées où des êtres vulnérables, en quête d'absolu, se croisent, se frôlent, et cherchent en vain à s'atteindre.", indiquait la 4è de couv'.

Je pressentais une ambiance à la Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil, ou encore La ballade de l'impossible, deux romans de l'auteur qui ne m'ont pas autant enthousiasmée que d'autres, en particulier La fin des temps qui reste mon préféré à ce jour car l'auteur y fait preuve d'une imagination démentielle !

samedi 23 mars 2013

MISÉRICORDE


MISÉRICORDE

traduit du danois par Monique Christiansen


Et voilà, j'ai enfin lu un Jussi Adler-Olsen, cet auteur de polars danois que j'ai beaucoup vu sur la blogosphère littéraire récemment, accompagné d'un enthousiasme général et convaincant. Forcément, l'envie de le lire a fini par se faire ressentir vivement, d'autant plus que je n'ai pas beaucoup d'auteurs danois dans mes rayons...

J'ai opté pour le premier de la série pour faire les choses dans l'ordre, bien que le dernier paru, Délivrance, me tentait davantage (l'enthousiasme me semblait plus explosif encore sur ce titre-là). Hé bien, peut-être aurais-je dû suivre mon instinct et lire ce dernier...
Le problème, c'est que pour qu'un polar m'emballe véritablement, il faut que l'intrigue soit vraiment originalissime, scotchante, et inattendue au moins sur la fin, et c'est ce qui m'aura manqué ici. J'ai même trouvé le dernier tiers du récit un peu longuet dans la mesure où les voiles du mystère avaient été levés et qu'il restait plus d'une centaine de pages avant une fin évidente.

Jussi ADLER-OLSEN


MISÉRICORDE

samedi 16 mars 2013

A SHORT HISTORY OF NEARLY EVERYTHING


A SHORT HISTORY OF NEARLY EVERYTHING

( UNE HISTOIRE DE TOUT, OU PRESQUE... )


Bon, mon problème quand un auteur est une valeur sûre pour moi, Bill Bryson ici, c'est que je ne lis pas attentivement les résumés de ses livres quand je ne les ai pas lus, pour préserver le plaisir de la découverte. Je vérifie donc juste l'enthousiasme du ton d'un avis quand il est donné, et je reconfirme ensuite le livre en "à lire".

C'est le cas donc pour cette histoire de tout ou presque, que j'ai eu la chance de trouver à mini-prix en VO sur Kindle, et dont je venais de "lire" le billet de Keisha quelques semaines auparavant.

Dans ma tête, ce livre allait revisiter l'histoire de l'humanité, je ne savais pas encore précisément de quelle manière ni dans quelle mesure, ni le contenu exact mais ça ne pouvait être que savoureux. Je pense que je m'attendais à quelques anecdotes amusantes qu'on ne retrouve pas dans les livres d'histoire. J'imaginais un truc mêle-tout, avec des questions-réponses aux bizarreries et curiosités de la vie, un peu du genre "pourquoi les limaces sont oranges et nous écoeurent ?" ou "pourquoi la tartine tombe du côté du beurre ?".

dimanche 10 mars 2013

LA BAGUETTE ET LA FOURCHETTE


LA BAGUETTE ET LA FOURCHETTE

             LES TRIBULATIONS D'UN GASTRONOME CHINOIS
             EN FRANCE

Une très bonne idée que ce livre de l'auteur Yu Zhou, un amoureux de la France et un passionné de gastronomie, qui ne renie pas pour autant sa culture d'origine, et qui rend, à travers ces pages, un bel hommage à la culture chinoise et à son art culinaire, en jeu de miroir avec la culture française et sa gastronomie.

Autant dire que j'ai dévoré ce livre très instructif et plutôt ludique au travers de ses réflexions comparatives entre les deux cultures, ses anecdotes populaires et philosophiques, ses contes chinois et les recettes particulièrement appétissantes qui viennent illustrer ponctuellement certains propos.

YU Zhou


LA BAGUETTE ET LA FOURCHETTE

jeudi 7 mars 2013

FABLES 12 : LE BON PRINCE


FABLES 10 : THE GOOD PRINCE

( FABLES 12 : LE BON PRINCE )

Cela fait quasi un an et demi que je ne me suis pas replongée dans les Fables, pourtant je ne m'en lasse pas, et je suis ravie de savoir que plusieurs nouveaux tomes parus entre-temps m'attendent du coup.

Je ne peux plus trop développer l'histoire à ce stade évidemment car l'intrigue a bien avancé depuis les tous premiers tomes, avec des développements que je ne peux pas vraiment reprendre ici sous peine de spoiler.
L'intrigue suit son cours tranquillement ici. Il n'y a pas de grande avancée alors qu'il me semblait que les tomes précédents annonçaient justement des événements palpitants. Ce ne sera pas encore pour ce tome-ci mais on ne s'en régale pas moins pour autant. Ça avance lentement mais sûrement. L'Adversaire semble de plus en plus menaçant mais les Fables ne sont pas démunis, et Prince Charmant et son personnel de la mairie commencent à s'organiser plus sérieusement pour le contrer.

dimanche 3 mars 2013

FIFTY SHADES OF GREY


FIFTY SHADES OF GREY

( CINQUANTE NUANCES DE GREY )

Comme quoi la puissance du buzz a eu raison de moi car la littérature érotique, et plus particulièrement réputée mièvre, ne fait pas vraiment partie de mes lectures de prédilection, mais à force d'en entendre parler, en bien, en mal, en méprisant, en amusé, ou en franchement enthousiaste, j'ai voulu comprendre ce phénomène et savoir de quoi il retournait précisément.

Maintenant que je l'ai lu, je comprends mieux ! Déjà la notion de fan-fiction. J'avoue qu'avoir lu le tome 1 de Twilight m'a permis de mieux saisir les motivations de l'auteure et son travail d'écriture, et j'ai trouvé ça franchement pas mal dans ce contexte.

E. L. JAMES


FIFTY SHADES OF GREY

FIFTY SHADES DARKER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...