samedi 21 juin 2014

Challenge Cluedo littéraire - Cinquième tour ! (et pause bloguesque)

Le ralentissement de mes lectures et de mon activité bloguesque dure depuis un moment pour des raisons diverses (pas vraiment de panne de lecture mais pas la tête à lire...). Il est temps que je l'officialise, surtout que là j'ai une raison valable qui s'appelle "vacances" ! ^_^ 
Retour au Japon après deux ans. Objectifs : voir le Mont Fuji qui s'est fait timide lors de mon premier séjour,  revoir les amis, et m'en mettre plein la panse !

Et pour en revenir à l'actu bloguesque, je regrette de n'avoir pas eu le temps de réfléchir à mon équipe de 11 livres pour le challenge de la Coupe du Monde des livres proposé par Cajou. Je trouvais cette idée géniale !

Je continue toutefois le challenge Cluedo littéraire en signant pour un cinquième tour (qui a démarré il y a une petite dizaine de jours... autant dire que je ne suis pas en avance !).

jeudi 12 juin 2014

MAÎTRE DE LA MATIÈRE


MAÎTRE DE LA MATIÈRE

traduit de l'allemand par Pascale Hervieux

Eschbach, j'adore quand tu fais de la SF, car c'est très précisément celle que j'aime. Tu m'avais conquise avec l'originalité de l'intrigue des Milliards de tapis de cheveux, j'ai été soufflée par l'ingéniosité de celle de Jésus Vidéo dont je garde encore un souvenir fort de tes théories vertigineuses autour du voyage dans le temps, et même là, dans ce dernier roman, malgré des moments difficiles où j'ai soupiré d'agacement pour la première fois en te lisant, j'ai été totalement bluffée par l'ampleur et le dénouement de cette intrigue qui semblait pourtant mettre du temps à se développer et dont il me semblait qu'on s'éloignait constamment.

mardi 10 juin 2014

HAPPY SEX


HAPPY SEX

Aaah je disais il y a peu que les challenges avaient du bon ! Voilà un bon prétexte pour emporter cette BD signée Zep et estampillée "réservé aux adultes". Une succession de planches qui illustrent des scènes de sexe, le genre de livre que l'on pourrait mettre entre les mains d'un extraterrestre curieux des pratiques humaines en matière de sexe.^^
Ceci dit, même si les illustrations et les propos sont très explicites, rien d'excitant ou d'émoustillant dans cette BD. Ici, pas de voyeurisme gratuit ou morbide. On a du sexe décomplexé certes, mais surtout dédramatisé. Pas de jugement, des moments parfois drôles, parfois embarrassants. Ce sont les petits tracas autour du sexe banalisés de sorte que tout le monde comprendra parfaitement de quoi on parle.^^ Des épisodes "sexe" pas toujours "happy" mais c'est justement ce qui est drôle. Très amusantes ces petites scènes en tout cas !

ZEP


HAPPY SEX

samedi 7 juin 2014

HAROLD


HAROLD

traduit de l'allemand par Isabelle Liber

Un roman qui semblait avoir tout pour me plaire. "Un roman road movie délicieusement décalé, au ton impertinent, lucide et finalement, irrésistiblement drôle" disait la 4è de couv'. Et puis, l'auteur, Einzlkind est allemand, et j'avais été plutôt convaincue, jusqu'au franc enthousiasme et à l'admiration, par les quelques auteurs contemporains allemands que j'ai pu lire ces dernières années. Le résumé de la 4è de couv' ne semblait pas présenter de signes de danger non plus.

Harold, notre personnage principal, est un homme timide et casanier. Jusque-là, ça va. "Son plus grand plaisir est de mettre en scène son suicide dans l'entrée de l'immeuble londonien où il habite seul." Là, j'aurais pu commencer à me méfier mais ça pouvait être drôle aussi, et c'était cohérent avec l'idée de "décalé" et compagnie. Après avoir été licencié du supermarché où il vendait de la charcuterie, il se fait piéger par une nouvelle voisine qui lui confie Melvin, son fils surdoué de 11 ans, pendant toute une semaine. Harold ne sait pas dire non, et c'est là que tout dégénère, et pour Harold... et pour moi !

EINZLKIND


HAROLD

lundi 2 juin 2014

THERMAE ROMAE - TOME 6


THERMAE ROMAE - TOME 6

Tome 6 = fin de la série. Fin d'une série !!! Yes !^^
Ce tome-ci, je l'ai lu pour boucler la boucle car au tome 5, j'avais déjà pressenti la fin et l'histoire avait pris une tournure qui ne m'enthousiasmait plus autant que les premiers tomes.
On sent d'ailleurs le presque désintérêt de l'auteure, Mari Yamazaki, pour faire une histoire avec un final qui ne soit pas trop grotesque. Elle aussi boucle la boucle dans un dernier effort pour conclure le récit tant bien que mal, mais sans trop d'illusions.
Tout cela n'a plus d'importance, son projet était déjà abouti dès les premiers tomes. Elle a su nous y communiquer sa passion pour les bains à travers cette idée follement originale où elle a imaginé ce Romain de l'époque d'Hadrien faisant un voyage dans le temps entre le Japon et son pays, soulignant ainsi les similitudes entre la Rome antique et le Japon.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...