samedi 24 janvier 2015

COUPS DE BAGUETTES SUR LA FOURCHETTE !


COUPS DE BAGUETTES SUR LA FOURCHETTE !

OU LES EUROPÉENS VUS PAR UN CHINOIS

Un titre irrésistible encore une fois pour moi qui suis particulièrement friande de ces ouvrages exposant les points de vue d'étrangers sur la France, et inversement, ou de façon plus général, d'un voyageur dans un pays qui n'est pas le sien. J'adore ces livres autour des rencontres des civilisations et des chocs des cultures.
J'étais d'autant plus conquise d'avance que je trouvais cela original l'idée d'un Chinois s'exprimant sur les Européens. Car oui, nous avons nos idées, théories, analyses, préjugés même, crainte, fascination et admiration pour les Chinois omniprésents dans le monde, dont la culture nous est plus que familière, même si nos connaissances sont probablement parfois erronées (les nems sont plutôt vietnamiens que chinois par exemple mais on les trouvera dans tous les restaurants chinois en France), mais que sait-on de ce que les Chinois pensent de nous ? Hein ? Hé ben oui, la question mérite d'être posée.

LIN Hua


COUPS DE BAGUETTES SUR LA FOURCHETTE !

jeudi 22 janvier 2015

13 À TABLE !


13 À TABLE !

"13 des plus grands auteurs français actuels pour 13 nouvelles autour d'un thème commun : un repas".
Voilà déjà un concept qui m'aurait séduite sans autres bonus supplémentaires, même si je ne suis pas très recueil de nouvelles à la base, car tout ce qui concerne la cuisine, la nourriture, comme tout ce qui concerne les chats, le Japon, le déjanté, les récits de voyages, et j'en passe, c'est tout simplement irrésistible pour moi !

Savoir qu'en plus "1 livre acheté = 3 repas distribués" aux Restos du coeur (5 euros le livre, prix très correct dans la gamme des livres de poche de près de 300 pages), c'était encore plus volontiers, sans mauvaise conscience et même avec le sentiment du devoir accompli, de la BA de Noël, que j'ai cédé à la tentation de l'achat de ce livre et d'un PAL+1.

lundi 19 janvier 2015

LA PETITE MORT


LA PETITE MORT

Repérée chez Valériane, (en fait, je n'avais aperçu que la couverture sur son FB mais ça a suffi à me ferrer direct), j'étais convaincue que cette BD allait me plaire. Un coup d'oeil sur la 4è de couv' a totalement anéanti ma résistance à allonger ma PAL, et pour cause :

"La Petite Mort vit des jours heureux avec Papa et Maman Mort. Il va à l'école, tombe amoureux d'une fille de sa classe et essaie de se faire des amis. Bref, à quelques détails près, la Petite Mort est un enfant comme les autres, si ce n'est qu'il a un avenir tout tracé : quand il sera grand, il reprendra le travail de Faucheuse de son père. Ce qui tombe mal, car la Petite Mort veut être fleuriste !"

Davy MOURIER


LA PETITE MORT

jeudi 15 janvier 2015

LE PEINTRE ET LE PIRATE


LE PEINTRE ET LE PIRATE

traduit du grec par Sophie Goldet et Michel Volkovitch

Aaaaaah ! Ce roman a manqué de peu figurer dans mon palmarès de mes meilleures lectures de ces derniers mois. Je n'en avais lu peut-être que 5 pages que je clamais partout avoir trouvé LA pépite de l'année (... 2014 - ce billet ayant été amorcé il y a près de deux mois...) et ronronnait de contentement, psalmodiant à qui voulait bien l'entendre que ce livre était excellent-excellent-excellent (comprendre, à lire absolument !!).

Dès les premières pages en effet, j'ai aimé ce ton délicieusement malicieux, coquin, moqueur, virant petit à petit vers le "assez gravement barré", et de sourire enchanté, mes lèvres ont vite pris le rictus de la hyène hilare tandis que mon corps se gondolait sans retenu dans le métro (c'était quelque chose...).

Còstas HADZIARYÌRIS


LE PEINTRE ET LE PIRATE

mardi 6 janvier 2015

COMÉDIE SENTIMENTALE PORNOGRAPHIQUE


COMÉDIE SENTIMENTALE PORNOGRAPHIQUE

Voilà un titre qui ne m'a pas laissée indifférente quand je l'ai croisé au détour d'une bib'. Il faut dire que l'association des trois mots est bien trouvée, percutante et évocatrice, sans pour autant laisser vraiment imaginer ce à quoi on peut s'attendre. Par ailleurs, j'avais déjà découvert l'auteur, Jimmy Beaulieu, à travers Le moral des troupes que j'avais bien aimé de vague mémoire (il m'en reste très très peu de souvenirs...).
Un passage par la 4è de couv' m'a tout de suite convaincue d'embarquer ce roman graphique pour lequel je ne pressentais pas le coup de coeur mais dont la lecture me semblait indispensable pour l'expérience.
Et c'est exactement ça au final. Pas de coup de coeur, pas d'enthousiasme, mais une lecture très intéressante pour l'originalité, non pas vraiment du sujet, mais de la façon dont il est traité et illustré.

samedi 3 janvier 2015

LOST FOR WORDS


LOST FOR WORDS

( SANS VOIX )

Mouahahaha!,  ai-je envie d'écrire pour résumer mon ressenti sur ce livre. Keisha, chez qui je l'avais repéré, m'avait dit "ça décape", et effectivement, ça décape  et qu'est-ce que c'est bon ! Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas autant régalée d'humour caustique et d'ironie mordante, et c'est d'autant plus savoureux qu'ils s'appliquent au milieu du livre, et plus précisément des jurys littéraires. L'auteur, Edward St Aubyn, a en effet développé une intrigue des plus désopilantes autour du Prix Elysian, un prix littéraire sorti tout droit de son imagination.

Tout le monde en prend pour son grade ici, c'est particulièrement jubilatoire. L'auteur se moque sans vergogne et à coup de piques de tout ce petit monde d'intellectuels et surtout pseudo-intellectuels, composé ici d'un politicien, d'une journaliste, d'un écrivain, d'un acteur, d'un prof, et de leur entourage, parmi lesquels des écrivains, éditeurs et agents littéraires.

Edward ST AUBYN


LOST FOR WORDS

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...