mardi 30 juin 2015

THE CHILDREN ACT

THE CHILDREN ACT

(non traduit en français à ce jour)
( L'INTÉRÊT DE L'ENFANT ) update 01.10.2015


C'est un peu au pas de charge que je me presse de rédiger ce billet pour qu'il rentre absolument dans le cadre du Mois anglais (ZE famous) qui se termine aujourd'hui (bah oui, on se challenge ou on se challenge pas) (à c't'heure-ci, j'ai l'impression d'être dans "Mission impossible" et je trouve ça très excitant) (oui, je m'excite de peu).

Alors comme ça fait un petit moment que j'ai fini ce livre (c'est pour ça aussi que ça aurait été bien qu'il figure dans le Mois anglais), il ne me reste plus grand-chose de cette lecture (ce qui n'est pas très bon signe).

Ian McEWAN


THE CHILDREN ACT

dimanche 28 juin 2015

FAR FROM THE MADDING CROWD


FAR FROM THE MADDING CROWD

( LOIN DE LA FOULE DÉCHAÎNÉE )

S'il y avait un classique que je n'avais pas prévu de lire cette année, c'était celui-là. Cette année ou une autre d'ailleurs, car à vrai dire, l'existence de ce titre pourtant affriolant et intrigant parmi les oeuvres de Thomas Hardy m'avait échappé (ouioui, c'est possible). Le Mois anglais n'aurait pas suffi d'ailleurs à me motiver pour caser un Hardy dans le lot de mes sélections - autres priorités et tentations obligent, bien que j'ai eu un coup de coeur (qui date ouhla) pour Tess d'Urberville - et si je l'avais fait, ça aurait été pour Jude l'Obscur, l'autre grande référence Hardy. Mais voilà, comme de par hasard, en mai s'annonçait la sortie de l'adaptation cinématographique de ce classique de Thomas Hardy, "Loin de la foule déchaînée". Le 3 juin exactement (en plein mois anglais, quelle étrange coïncidence).

lundi 22 juin 2015

THE MINIATURIST


THE MINIATURIST

( MINIATURISTE )

Il y a des moments comme ça dans la vie d'une lectrice où on se dit, dans un accès de lucidité tardif, "heureusement que les livres ne sont pas des hommes car je serais à cette heure-ci, mariée et divorcée mille fois déjà"...
Il y a des moments comme ça dans la vie d'une lectrice où on tombe de manière déraisonnée en amour avec un livre, à la lecture d'un billet, à la vue de son titre, de sa couverture, alors même qu'on ne manque pas de prétendants tout aussi prometteurs les uns que les autres, certains avec lesquels on allait s'engager et s'unir dans la semaine même, et puis bam, ce livre vous fiche toute votre sanité en l'air. Il vous le faut, lui, lui et seulement lui, maintenant, tout de suite, vous n'en dormez pas de la nuit, vous ne pensez qu'à ça toute la journée, jusqu'à ce que vous cédiez, et là, c'est le bonheur !

Jessie BURTON


THE MINIATURIST

jeudi 18 juin 2015

LE GRAND MÉCHANT RENARD


LE GRAND MÉCHANT RENARD

Repéré chez Jérôme, c'est le genre d'album qui me parle tout de suite ! Le titre déjà, irrésistible, prometteur de dérision à forte dose, qui nous rappelle à l'univers des contes familiers de notre enfance, revisité ici, détourné même. L'univers animalier pèse également lourd dans la balance de la tentation. Je note donc devant son enthousiasme irrésistible, enthousiasme vite relayé par d'autres lecteurs. Autant dire que cet album commençait à être une urgence de lecture 2015 !
Je le feuillette rapidement une première fois en librairie, et là, je ne suis plus très convaincue. Au hasard des planches, ça me paraît léger, trop vite lu, un peu trop pour jeunesse vraiment jeune, et pas particulièrement hilarant. Bref, j'étais passée au stade "attendons sa dispo à la bib'".
Puis des avis très enthousiastes me font de nouveau vaciller, l'envie de le lire m'assaille ardemment, et là, je cède...

Benjamin RENNER


LE GRAND MÉCHANT RENARD

UN BÉBÉ À LIVRER

dimanche 14 juin 2015

IL EST DE RETOUR


IL EST DE RETOUR

traduit de l'allemand par Pierre Deshusses

J'ignore encore comment l'idée que la thématique de ce livre puisse m'amuser m'a effleuré l'esprit. Le retour d'Hitler à notre époque, en 2011 plus précisément, 66 ans après sa disparition. Je pense que c'est l'idée d'un personnage historique débarquant dans notre ère, avec tout ce que ça implique de quiproquos et de déphasement, qui m'a semblé truculente. Et j'avoue que l'idée que ce soit Hitler m'a paru assez originale et osée pour que cela m'intrigue. Je m'attendais au meilleur comme au pire.

Le pire, c'était de replonger dans toute l'idéologie nazie, tout l'aspect politique de l'époque, et de me farcir tout le long un cours d'histoire en accéléré mais dense version Hitler, ce dernier ne cessant de ressasser sa grande époque, précédée de longues épreuves, alors qu'il est confronté à sa nouvelle réalité, et ensuite de me farcir ses discours politiques et d'incitation à la haine quand il échange avec ses nouveaux contemporains.

Timur VERMES


IL EST DE RETOUR

jeudi 11 juin 2015

WITCHES ABROAD : A DISCWORLD NOVEL - TOME 12



WITCHES ABROAD : A DISCWORLD NOVEL - TOME 12

( MÉCOMPTES DE FÉES : LES ANNALES DU DISQUE-MONDE - TOME 12 )

Ça faisait longtemps que je n'avais pas plongé dans les Annales du Disque-Monde, plus de 10 ans si j'en crois mon dernier billet. Mes expériences de lecture m'en avaient laissé un souvenir sympathique mais c'était sans urgence pour le reste. Il aura fallu la mort de l'auteur cette année pour m'y réintéresser subitement...
Les Annales du Disque-Monde tournent autour de quelques personnages récurrents qui permettent de ranger ces romans en diverses catégories suivant l'intrigue et les personnages principaux : Rincevent, mage raté et peureux, les Sorcières, la Mort, Le Guet, Les Mages. Il semblerait que quand l'histoire tourne autour de Rincevent, l'intrigue m'enthousiasme moyennement, alors que quand les Sorcières sont au centre du récit, ça me parle tout de suite davantage.
Je confirme ici avec ce tome 12 choisi un peu par hasard et au gré des recommandations sur le net, choix également motivé par la thématique "contes de fées" à laquelle je ne sais pas résister !

samedi 6 juin 2015

THREE MEN IN A BOAT


THREE MEN IN A BOAT

( TROIS HOMMES DANS UN BATEAU )

titre souvent suivi de la parenthèse To Say Nothing of the Dog (Sans parler du chien)

Je me souviens encore très distinctement de ce livre qui trônait parmi les bibliothèques vertes de mon frère (couverture retrouvée avec beaucoup d'émotions sur le net) quand j'étais encore préado. Je me souviens l'avoir tenté plusieurs fois à l'époque, sans avoir jamais pu rentrer dedans, l'abandonnant au bout de deux pages, j'ignore encore aujourd'hui pourquoi. J'en ai donc gardé le traumatisme d'un récit totalement hermétique, duquel je ne viendrai jamais à bout, et sur lequel il était donc inutile que je m'acharne. D'ailleurs l'idée de suivre trois hommes dans un bateau lors de leur voyage sur la Tamise ne m'enthousiasmait vraiment pas.

Jerome K. JEROME


THREE MEN IN A BOAT

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...