jeudi 30 juillet 2015

CHAT VS HUMAIN

CHAT VS HUMAIN

Mes amis l'auront bien compris. J'adore les chats - et les livres ! Alors quoi de mieux qu'une BD sur les chats pour faire mon bonheur en cadeau d'anniversaire. J'avoue, j'étais comblée, réellement ravie. Un coup d'oeil sur la planche de la 4è de couv' ("Anatomie d'une femme à chat : l'apparence" - cf ci-dessous) et je me bidonne déjà !

Dans ce livre, l'auteure, Yasmine Surovec, s'amuse, à travers ses dessins, à décrire le comportement des chats et de leurs propriétaires en se mettant en scène. Ça sent le vécu, le tout est illustré avec humour dans un but clairement divertissant. Ça sent le clin d'oeil, le soupir, la confidence, la tendre exaspération, le désespoir feint, comme une espèce de séance privée entre chat-addict anonymes. Ça sent le prévisible, le déjà vu et entendu, mais voilà, quand on est chat-addict, ça fait toujours mouche.
Toujours ? Apparemment j'ai mes limites, ou mes exigences.

Yasmine SUROVEC


CHAT VS HUMAIN

vendredi 24 juillet 2015

UN AMOUR DE PARPOT


UN AMOUR DE PARPOT

Aaaah comme il est loin le Parpot que j'avais adoré dans l'opus précédent, Signé Parpot ! Enfin, surtout mon enthousiasme car bien que je m'attendais à ce que ce deuxième volume soit moins bon que le premier (toujours le problème des "suites" qui reprennent en moins bien la recette d'un premier volume très convaincant ), je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi décevant...

Le souci, je pense, c'est qu'à la différence de Signé Parpot, bien que l'auteur, Alain Monnier, ait gardé l'originalité d'un récit sans narrateur, dont le lecteur ne suivrait le développement qu'à travers lettres, coupures de journaux, rapports, etc, ici les opportunités d'échanges ou de rédaction de lettres étaient assez rares, et le récit se développait surtout sous forme de journaux intimes ou de notes personnelles, ce qui rend l'exercice beaucoup moins épatant, et permet, de façon biaisée, un récit avec narrateur...

vendredi 17 juillet 2015

A SILENT VOICE - TOMES 1 ET 2


A SILENT VOICE - TOMES 1 ET 2

Il y a peu, je disais que les Japonais m'épataient par leur capacité à vous faire fondre d'un rien, à vous bouleverser et vous secouer, à vous surprendre précisément là où vous ne vous y attendez pas, sans pour autant en faire jamais trop, toujours avec une extrême pudeur, même quand ils y mettent le paquet.
La thématique de ce manga me prédisposait déjà à être facilement conquise. Une sourde de naissance qui doit s'intégrer dans sa nouvelle école. On s'imagine d'avance les épreuves qui l'attendent. La réaction des élèves.
La 4è de couv' promet "un manga pas comme les autres, qui réussit avec brio à parler de handicap de manière juste et touchante". Je m'attendais déjà à une lecture bouleversante, poignante et transcendante, à la façon de L'orchestre des doigts d'Osamu Yamamoto (À LIRE À LIRE À LIRE !!) dont je garde un souvenir très très fort. J'étais d'autant plus confiante que c'est une libraire qui l'avait recommandé avec enthousiasme à un lecteur.

OIMA Yoshitoki


A SILENT VOICE - TOMES 1 ET 2

lundi 13 juillet 2015

LA TRINITÉ BANTOUE


LA TRINITÉ BANTOUE

Aaah ce livre, c'est un de ces moments de lecture bonheur où l'on boit chaque phrase comme du petit lait avec un sourire banane de satisfaction et d'amusement, où l'on est presque reconnaissant à l'auteur d'exister et d'avoir eu l'heureux projet de ce roman !

Cette phrase en exergue sur le rabat de couverture, j'ai adoré. Ça donne tout de suite le ton, ça ne laisse présager que du bon, et franchement, je n'ai pas été déçue !
"Je vais devoir mentir, ça arrangera tout le monde."

Max Lobe, l'auteur, c'est une voix à découvrir, comme disait Zarline dans son billet qui m'a incitée à me précipiter sur ce roman et dont je recommande fortement la lecture (et du livre, et du billet).

Max LOBE


LA TRINITÉ BANTOUE

mercredi 8 juillet 2015

MR GWYN

MR GWYN

traduit de l'italien par Lise Caillat

D'Alessandro Baricco, je garde le souvenir d'un auteur complètement déluré, barge, inattendu, à travers des intrigues et des dialogues un peu surréels et déroutants. Je pense notamment à City, mon roman a priori préféré de l'auteur à ce jour (a priori si j'en juge par mes vieux billets, mes lectures de ses romans datant et ne m'ayant laissé qu'une vague trace atmosphérique), suivi d'Océan Mer, moins jubilatoire dans le déjanté, et plus poétique aussi (toujours d'après mes anciens billets), mais j'ai eu toutefois une petite déception avec Soie, moins déluré, plus poétique, plus doux, qui ne m'avait pas convaincue plus que ça à l'époque.

samedi 4 juillet 2015

WALKING DEAD - TOME 14


WALKING DEAD

                    Tome 14 - PIÉGÉS !


L'atmosphère n'a jamais été au beau fixe lors des tomes précédents, mais les problématiques étaient autres, plus d'ordre communautaire et organisationnel, avec des zombies à dégommer ici et là, mais finalement, ce n'étaient pas eux le plus gros souci. Enfin, si, c'est le problème central et principal, dont j'ignore si cette série proposera jamais une solution un jour, mais les conséquences sur les comportements humains et relationnels sont presque encore plus dramatiques, complexes, et présentent également une menace constante et régulière, autrement plus pénible à gérer.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...