vendredi 21 août 2015

L'OURS EST UN ÉCRIVAIN COMME LES AUTRES

THE BEAR WENT OVER THE MOUNTAIN

( L'OURS EST UN ÉCRIVAIN COMME LES AUTRES )

traduit de l'anglais (États-Unis) par Nathalie Bru


Un titre très affriolant, curieux et intrigant en français. Le titre original est plus classique, moins détonnant,  The bear went over the mountain, mais c'est en fait le titre d'une célèbre comptine américaine pour enfants sur l'air de "Malbrough s'en va t'en guerre" !
Je n'avais aucune idée de ce à quoi m'attendre mais ce roman avait attiré mon oeil dès sa sortie. J'étais plutôt confiante, avec cette idée d'écrivain dans l'histoire. Loin de moi l'idée que c'eût pu être un vrai ours, ceci dit, cette mention d'ours dans le titre, un peu comme les chats, m'a été fatale ! Et puis cette couverture, prometteuse d'un vague n'importe quoi, en tout cas, du pas banal, ça me plaisait d'avance !

William KOTZWINKLE


L'OURS EST UN ÉCRIVAIN COMME LES AUTRES

vendredi 7 août 2015

L'ENCYCLOPÉDIE DES PETITS MOMENTS CHIANTS

L'ENCYCLOPÉDIE DES PETITS MOMENTS CHIANTS

Repéré chez Joëlle, j'ai su que ce petit livre me parlerait tout de suite ! Une BD format poche à la manière des Bastien Vivès, dans la même collection d'ailleurs. Le visuel de couverture laisse tout de suite entendre qu'on s'identifiera facilement et qu'on se bidonnera.
Ça n'a pas raté. Dès les premières pages, c'était rire dément de la hyène hilare et gloussements de poule incontrôlés ! Kek, l'auteur, illustre de manière brève et efficace ces petits moments chiants du quotidien qui vous gâchent la vie l'espace de quelques secondes. Rien de bien grave, mais quand même, c'est bien énervant, parfois inconfortable, voire même franchement pénible.

Quelques exemples au hasard en image ci-dessous, et, pour en avoir parlé autour de moi, assez universels au vu des réactions hilares de mon entourage qui visualisait bien ce dont il était question.

KEK


L'ENCYCLOPÉDIE DES PETITS MOMENTS CHIANTS

mardi 4 août 2015

JULY'S PEOPLE

JULY'S PEOPLE 

( CEUX DE JULY )


Une lecture que j'imaginais "littéreuse" au possible, un peu guindée, un roman d'un auteur à prix (Nobel de littérature), une lecture quelque peu intimidante en somme, une lecture type universitaire (d'ailleurs dans la liste des recommandations de lecture en fac anglaise) (à mon époque), en bref, une lecture sans plaisir, sérieuse, dense, plombante, voilà comment je me figurais ce récit.

Mais bon, toujours partante pour varier mes lectures, revenir à des "classiques" qui ne sont pas vraiment dans le vent et qui ont pourtant marqué LA Littérature, combler mes lacunes littéraires, il ne m'a fallu qu'un petit coup de pouce via une LC proposée par Zarline à l'occasion de la mort de l'auteure, Nadime Gordimer, pour me décider à sauter le pas.

Nadine GORDIMER


JULY'S PEOPLE

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...