mardi 29 septembre 2015

LOVE IN VAIN


LOVE IN VAIN
     
         ROBERT JOHNSON 1911-1938

Si je devais noter les dessins, ce serait un 20/20. Si je devais leur mettre des étoiles, ce serait un 5 étoiles. C'est d'ailleurs ce qui m'a attirée vers cette imposante BD au format à l'italienne quand je l'ai aperçue ici et là au détour de la blogo : son graphisme époustouflant ! Des traits qui surfacent comme par magie, résultat d'un équilibre parfait entre l'usage d'un noir profond et son blanc contraste, une perfection dans le rendu visuel des visages, de leurs traits, des mouvements, des décors, des paysages, le tout est d'un réalisme incroyable. Un graphisme tel qu'on pourrait rester des heures à s'y noyer, passer plusieurs minutes à contempler chaque planche.

MEZZO ET J.M. DUPONT


LOVE IN VAIN

dimanche 27 septembre 2015

THE SECRET GARDEN


THE SECRET GARDEN

( LE JARDIN SECRET )

Parmi les lectures de l'enfance a priori incontournables mais qui ont réussi à m'échapper (et dieu sait si je lisais déjà tout ce qui me tombait sous la main), il y avait Le jardin secret de Frances H. Burnett (j'ai en revanche lu Le Petit Lord Fauntleroy, ouf, mais j'avoue que n'en ai pas grand souvenir).
Si la lubie me prend parfois de combler mes lacunes littéraires côté grands classiques et que je me sens même en devoir de corriger le tir dès que je peux, c'est moins le cas pour les classiques de la littérature jeunesse dont la non-lecture me traumatise moins, même si je l'affectionne beaucoup.
Ceci dit, à force de croiser ce titre, au gré d'échanges, comme un coup de coeur de plusieurs lectrices dans leur enfance, la curiosité a fini par avoir raison de ma PAL !

Frances HODGSON BURNETT


THE SECRET GARDEN

jeudi 24 septembre 2015

HYPERBOLE


HYPERBOLE AND A HALF

( HYPERBOLE )

traduit de l'anglais (États-Unis) par Carole Delporte


Repéré chez Jérôme il y a un moment, j'ai tout de suite su que j'allais totalement adhérer à ce roman graphique ! Concrètement, plus qu'une BD, c'est un récit illustré et complété par des dessins et des planches. Ce sont ces derniers qui m'ont convaincue que ce livre était pour moi, allez analyser pourquoi...
Des dessins qui pourtant ne brillent pas par leur qualité exceptionnelle, ni par leur précision, ni par un graphisme impressionnant, mais qui moi me font mourir de rire ! J'ose aller jusqu'à dire que je suis même véritablement fan de ces dessins minimalistes, ces traits simples, presque enfantins et pourtant très parlants, qui résument souvent l'essentiel.

Allie BROSH


HYPERBOLE

lundi 21 septembre 2015

BARTLEBY, THE SCRIVENER


BARTLEBY, THE SCRIVENER
                     A STORY OF WALL STREET

( BARTLEBY LE SCRIBE )

L'histoire hallucinante d'un copiste atypique, déroutant, dérangeant (copiste ici mais ça pourrait être tout employé de bureau), et de son non moins atypique patron, un homme de loi qui officie dans le Wall Street du XIXè siècle.

Une réplique a priori mythique, le fameux et sciant "I would prefer not to" (que je découvre en fait) (inculture, bonjour !), car oui, notre Bartleby, quand il n'a pas envie d'effectuer une tâche, il ne l'effectue pas, et quand on lui demande la raison de son insubordination, il vous répond tout simplement, sans arrogance, sans défi, sans gêne et sans peur, "I would prefer not to".

Herman MELVILLE


BARTLEBY, THE SCRIVENER

samedi 19 septembre 2015

LE COMMISSAIRE BORDELLI


LE COMMISSAIRE BORDELLI

traduit de l'italien par Nathalie Bauer

Polar d'ambiance plus que d'action, avec cette série, on est assez loin du thriller à suspense insoutenable, mais qu'on se rassure, ce roman a bien d'autres atouts. Les personnages principaux ici sont l'Italie, Florence en particulier, le caractère italien, la cuisine italienne, l'été toscan et sa chaleur torride, bref, tout transpire l'Italie dans son être le plus profond. L'animent à travers ce roman, un personnage hors du commun, le commissaire Bordelli, son entourage, des individus tous un peu excentriques, un peu farfelus, foufous à leur manière (pour mon plus grand plaisir), et bien sûr un crime qu'il faudra résoudre, mais si le crime était un personnage, il ferait ici office de figurant.

Marco VICHI


LE COMMISSAIRE BORDELLI

mercredi 16 septembre 2015

MR. NOBODY - 3 TOMES


MR. NOBODY - 3 TOMES

Prenez l'été, période relâche, cuisson lente du cerveau sous une chaleur à peine supportable, le calme blogosphérique, un léger manque de palpitant généralisé, et tombez sur une proposition sur FB que vous n'auriez jamais étudiée en tant normal : "un marathon thriller/polar sur une semaine". Le souvenir d'un mois anglais effervescent, dynamique, sur un autre groupe FB que vous venez d'achever, vous rend faible et vous donne envie d'y participer. Mais une semaine, que lit-on en une semaine, surtout à petites foulées, voire en mode balade avec moult pauses au stand boisson ? J'ai misé sur Le commissaire Bordelli que Keisha venait tout juste de me prêter (240 pages, c'était jouable), et, ô coïncidence, un petit passage à la bib' me jette sur le chemin de Mr Nobody, une série manga que je ne connaissais pas mais estampillée polar/thriller (oooh que ça tombait bien !).

TANABE Gou


MR. NOBODY - 3 TOMES

dimanche 13 septembre 2015

Quand le Mois anglais se prolonge d'une année ! :-)

Tellement enthousiasmée par le Mois anglais que j'ai vécu plutôt intensément, surtout les premières semaines - je ne parle pas en terme de lecture (encore que j'ai fait fort et je suis assez fière de mon bilan), mais en terme d'envie de lecture, de motivation forte pour réintégrer la littérature anglaise dans mes lectures de façon plus régulière, en particulier les classiques - j'ai pleuré, j'ai supplié, j'ai soudoyé pour qu'on prolonge ce Mois anglais ne serait-ce que d'un mois, même d'une semaine, et chaque fois, on m'a dit non non non !

jeudi 10 septembre 2015

LE CHARME DISCRET DE L'INTESTIN


LE CHARME DISCRET DE L'INTESTIN

traduit de l'allemand par Isabelle Liber

De même que pour La femme parfaite est une connasse, les gens s'y réfèrent soit en disant "la femme parfaite", soit "la connasse", ce qui est assez révélateur du caractère et du degré d'humour des locuteurs, pour ce livre, souvent je m'y référais en disant "le charme discret", ou "le livre sur l'intestin". Dur dur de voir cet organe autrement que comme quelque chose de caca prout, et c'est justement l'objet de ce livre d'essayer de donner ses lettres de noblesse à l'intestin qui serait notre deuxième cerveau.

À l'inverse de l'animé Pixar, "Vice-Versa", qui situe le siège des émotions au coeur du cerveau, ce livre s'emploie à démontrer que beaucoup de choses se décident dans le ventre (l'estomac, l'intestin grêle et le gros intestin), ce qui m'a fait penser que pour être au plus près de la réalité, Pixar aurait dû imaginer quelques personnages microbes, bactéries et cellules immunitaires aux commandes dans notre tube digestif. Car oui, les activités de tout ce petit monde auraient aussi un impact sur notre humeur et nos émotions.

Giulia ENDERS


LE CHARME DISCRET DE L'INTESTIN

lundi 7 septembre 2015

SIMÉON L'ASCENSEURISTE


SIMÉON L'ASCENSEURISTE

traduit du roumain par Dominique Ilea

La vie des habitants d'un immeuble HLM dans la Roumanie postcommuniste. Lieu propice à l'observation des moeurs et habitudes d'une petite communauté, et à l'écoute des commérages qui vont bon train. Portes ouvertes sur le quotidien de la société roumaine d'après la révolution, représentée partiellement mais avec diversité. Un pied dans le présent, un dans le futur, mais la mémoire qui se rappelle parfois aux souvenirs du passé.
C'est surtout le théâtre d'action des mouvements et relations des habitants de l'immeuble où l'auteur se pose un peu en concierge un peu brindezingue, déluré, malicieux, qui a l'oeil sur tout ce petit monde un peu fêlé lui aussi.

Petru CIMPOESU


SIMÉON L'ASCENSEURISTE

samedi 5 septembre 2015

WALKING DEAD - TOME 15

WALKING DEAD

                    Tome 15 - DEUIL & ESPOIR

Ce tome a quelque chose de symbolique pour moi. C'est celui qui venait de sortir quand j'ai commencé la série. En mars 2012. On parlait beaucoup de cette série à l'époque. C'était une de ces séries incontournables. Et de fait, pour moi, le tome 15, c'était LE tome palpitant, le tome des révélations, des grands événements car "tout le monde" attendait sa sortie. J'ai mis un peu plus de trois ans pour y arriver à ce tome, mais j'y suis arrivée. Grandes attentes donc, grands espoirs !

Las (copyright Keisha) ! Dans le tome précédent, j'avais déjà l'impression désagréable qu'on tournait en rond, j'avais envie de renouveau, hé bien, ce n'est hélas pas ce tome-ci qui m'exaucera.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...