mercredi 30 décembre 2015

2015 en bref et prévisions 2016

2015 en chiffres, c'est :

- officiellement 95 livres lus (verdict Goodreads où je m'étais "challengée" sur 100 livres, mon rythme annuel habituel, à quelques livres près).

          - 40 BD
          - 1 livre audio (première expérience)
         - pas de pavés d'au moins 800 pages cette année, les plus gros étant dans les 500 pages. Seule exception, un pavéesque manhwa de 650 pages. Goodreads m'informe que, BD inclus, j'ai lu l'équivalent de 95 livres d'environ 244 pages (ouioui, ça m'amuse beaucoup ces stats, même si ça ne veut rien dire vraiment)
         - pas d'abandon

lundi 28 décembre 2015

ANNIE SULLIVAN & HELEN KELLER


ANNIE SULLIVAN & HELEN KELLER

Est-ce encore le côté biopic en BD qui m'a rendue insensible à ce récit ? En tout cas, comme souvent avec les biographies romancées en BD, encore une fois, j'ai eu une certaine déception à la lecture de cet album qui n'était pas à la hauteur de ce que j'en attendais.
J'ai ressenti un vague ennui tout le long alors que j'avais adoré l'histoire d'Helen Keller, lue enfant, et je comptais même la relire. D'ailleurs je vais la relire ! Je suis tellement restée sur ma faim avec ce récit que j'ai envie de retrouver la Helen Keller de mon enfance.
Bon, ici, l'auteur, Joseph Lambert, aborde un angle de vue différent, celui de sa professeure, Annie Sullivan, et tous les efforts qu'elle déploie pour communiquer avec la jeune fille sourde, muette et aveugle.

Joseph LAMBERT


ANNIE SULLIVAN & HELEN KELLER

samedi 26 décembre 2015

FAIREST - LES BELLES ET LA BÊTE


FAIREST IN ALL THE LAND

( FAIREST - LES BELLES ET LA BÊTE )


À défaut de pouvoir mettre la main sur la suite des "Fables" où je suis pour l'instant bloquée au tome 18, je me contente, en attendant, de l'autre série de Bill Willingham dérivée des "Fables", "Fairest".

Mon incursion dans le tome 1 m'avait plutôt satisfaite, même si, il faut l'admettre, il n'était pas aussi enthousiasmant et convaincant que les "Fables". Malheureusement, l'intrigue ici est assez... bof... et j'ai été traversée d'un vague ennui tout le long de ma lecture. On suit sans trop être pris, sans trop d'intérêt, comme si c'était une grosse parenthèse dans on-ne-sait-trop-quoi.

mercredi 23 décembre 2015

UN AMOUR EXEMPLAIRE


UN AMOUR EXEMPLAIRE

Étrange cette attirance et cette curiosité pour cet album quand il est paru, alors que rien dans le titre ou la couverture n'aurait dû m'attirer. Peut-être parce que c'est Pennac et que j'apprécie ses oeuvres en général, la simplicité avec laquelle il parle des choses, tout en les rendant savoureuses. Et puis le tandem avec Cestac m'intriguait assez, même si je ne suis pas particulièrement fan de ses dessins. Je trouvais intéressant cette coopération pour un album improbable.

Dès la première page, j'ai su que j'allais adhérer et j'avais Cestac à la bonne de suite :

Pennac : "C'est pas une voiture, c'est une histoire d'amour.
Cestac : "Une histoire d'amour ? Je suis pas friande !
Pennac : " T'as tort !"
Cestac : "En amour, on a souvent tort."

Florence CESTAC


UN AMOUR EXEMPLAIRE

lundi 21 décembre 2015

THE GINGER TREE


THE GINGER TREE

( UNE ODEUR DE GINGEMBRE )

J'avais souvent croisé des avis plutôt enthousiastes, très positifs sur ce roman, de l'ordre du coup de coeur même pour certains, à tel point que je me l'étais noté, il y a un sacré moment déjà, comme une urgence PALesque, sans trop savoir toutefois de quoi ça parlait réellement (il fut un temps où je notais les coups de coeur quasiment les yeux fermés - mouahaha) (mais ça n'empêche qu'ils pouvaient rester en statut LAL très longtemps - 10 ans peut-être pour celui-là...).

Le mois kiltissime arrive. Après un rapide coup d'oeil dans ma LAL, je réalise que l'auteur, Oswald Wynd, est écossais ! Comme ça tombait bien, c'était l'occasion de le lire enfin ! J'étais d'autant plus intriguée quand j'ai découvert qu'il était né au Japon au début du 20è siècle et y avait passé une partie de sa jeunesse.

Oswald WYND


THE GINGER TREE

vendredi 18 décembre 2015

THE WIND IN THE WILLOWS


THE WIND IN THE WILLOWS

( LE VENT DANS LES SAULES )


Il y a peu, je disais que j'aimais bien de temps à autre combler mes lacunes littéraires concernant les classiques jeunesse, même si je n'en fais pas une priorité. J'ai eu une très très agréable surprise avec Le jardin secret de Frances H. Burnett, aussi quand Jérôme m'a parlé du Vent dans les saules dont je n'avais jaaaaamais entendu parler (j'ai dû faire un black-out dans ma vie), a priori une référence dans la littérature jeunesse britannique un peu "datée", quasiment au même titre qu'Alice au Pays des merveilles, je me suis empressée de le noter. Surtout que l'auteur, Kenneth Grahame, est écossais, et que ça tombait bien pour le mois kiltissime (j'aime ce genre de coïncidence) !

Kenneth GRAHAME


THE WIND IN THE WILLOWS

mardi 15 décembre 2015

BACK UP


BACK UP

Découverte d'un très très bon thriller belge que je dois à Valeriane, dont l'enthousiaste a eu raison de ma PAL. Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un livre de 400 pages en à peine 2 jours, avec une nuit blanche. Il faut croire que j'ai bien accroché et que ce thriller est terriblement efficace. À vrai dire, j'ai dit "très très bon thriller", comme j'aurais pu dire "excellent thriller". Plus je repense à cette intrigue et la retourne dans tous les sens, et plus je la trouve parfaite, maîtrisée, du grand art, zéro fausse note.

Et pourtant, ça commençait mal.
1967, les membres d'un groupe de rock qui se produisait à Berlin disparaissent les uns après les autres dans des circonstances douteuses. Les enquêtes mènent à chaque fois à la thèse du suicide ou de la mort par overdose.

Paul COLIZE


BACK UP

samedi 12 décembre 2015

À BOIRE ET À MANGER - TOME 2


À BOIRE ET À MANGER - TOME 2

              LES PIEDS DANS LE PLAT

Je connaissais déjà le concept de cette BD via le tome précédent (s'y référer pour en savoir plus), il me tardait d'y revenir !
Toujours dans le même esprit, avec humour, bonne humeur, enthousiasme, convivialité et sans chichis, Guillaume Long partage ses recettes maison (de la plus simple à la plus compliquée), ses astuces, chroniques et anecdotes culinaires lors de ses voyages (ici Stockholm et les Antilles).

J'avais adoré le tome 1 ! Ce tome-ci, qui est somme toute sa prolongation, m'a un peu moins enthousiasmée, peut-être parce que j'avais l'impression qu'on était plus dans le remplissage, le bavardage et l'anecdotique ici. Ça reste très plaisant mais moins émoustillant que le tome 1 à mon goût.

mercredi 9 décembre 2015

SAGA - TOME 1


SAGA - TOME 1

Encore une nouvelle série dans laquelle je m'embarque et là, je suis fan fan fan ! Je ne suis pas loin de crier au "Génial !". D'ailleurs, si, je le crie : "Génial !" Ça faisait longtemps que je n'avais pas été aussi enthousiasmée par une série depuis "Fables" de Bill Willingham. Je n'aurais pas pensé qu'il me serait encore possible de croiser un autre comic, dans une toute autre veine au niveau de l'intrigue, qui me passionnerait autant !

Quel univers original, ingénieux, vertigineux, débordant d'imagination, plein de rebondissements, de surprises, de délires, de répliques cinglantes et de dialogues savoureux. Je ne pourrais pas exprimer mieux mon ressenti pour ce tome que par "it totally blew my mind" ! En lisant ce tome et en en découvrant l'univers et l'intrigue page après page, c'était comme me retrouver devant un feu d'artifices et ne pas cesser d'être éblouie, soufflée, émerveillée.

Brian K. VAUGHAN


SAGA - TOME 1

SAGA - TOME 2

SAGA - TOMES 3 ET 4

SAGA - TOME 5

LES SEIGNEURS DE BAGDAD

SAGA - TOME 6

SAGA - TOME 7

lundi 7 décembre 2015

MILLE PARAGES - TOME 1


MILLE PARAGES - TOME 1

             FRAGMENTS BOURLINGATOIRES D'ICI ET D'AILLEURS


Repéré chez Jérôme, il était évident que cet album était pour moi, et n'en déplaise à mon bouclier anti-PAL, il allait franchir le barrage des urgences et priorités livresques (2015 Jérôme, 2015 !).

Tout est dans le titre.
J'aimais particulièrement l'idée du bourlingueur qui est en totale adéquation avec mon idée du voyage, de l'exploration, qui évoque une grande curiosité et une ouverture d'esprit dans l'approche de l'inconnu, souvent hors des sentiers battus, l'acceptation du pire comme du meilleur, l'envie de découverte, de surprise, sans espérer forcément le Graal. Bref, tout ceci était prometteur d'aventures en tout genre et particulièrement inédites, et ça me plaisait d'avance.

Simon HUREAU


MILLE PARAGES - TOME 1

vendredi 4 décembre 2015

MR. PENUMBRA'S 24-HOUR BOOKSTORE


MR. PENUMBRA'S 24-HOUR BOOKSTORE

( M. PÉNOMBRE, LIBRAIRE OUVERT JOUR ET NUIT )

Un titre qui ne paie pas de mine comme ça, qui n'annonce rien de bien original, que j'ai chargé sur ma liseuse alors qu'il était en promo parce que bon, un livre sur les livres, les libraires et tout cet univers, ça a forcément tout pour me plaire, quoique je finis par m'en lasser un peu car il y en a de plus en plus dans le genre, et on lit toujours un peu la même chose au final.
Grossière erreur avec ce livre qui détonne dans le genre, qui est une météorite géante dans cet univers un peu poussiéreux des romans sur les librairies parce que voilà, c'est moderne, ultra-moderne même, on y parle d'Internet, de Google, de Kindle, de livres audio, de technologie et de médias d'aujourd'hui, et que quelque part, ça ancre ce récit dans une réalité qui est la nôtre et qui est souvent ignorée dans les livres.  J'ai beaucoup aimé le ton très 21è siècle, ça change tellement, ça le rend tellement réaliste, tellement de notre temps.

Robin SLOAN


MR. PENUMBRA'S 24-HOUR BOOKSTORE

mardi 1 décembre 2015

REBECCA


REBECCA

Pfooouaaah ! Roman multi-claques là encore une fois, après mon expérience de lecture mémorable du Puits de solitude de Radclyffe Hall !

Claque : ce roman n'a rien à voir avec ce que j'ai toujours cru que c'était, càd, ce que j'appelle de la littérature féminine. Je n'y voyais tout de même pas, comme Enna, une sorte de roman à l'eau de rose type Harlequin, mais j'imaginais quand même du léger et romantique, au mieux quelque chose d'austenien (même si j'ai beaucoup de respect pour cette dame, je me comprends). Je ne sais pas d'où je me suis forgée cette image, le titre peut-être, le nom de l'auteure aussi, des fois on fait de ces associations..., l'enthousiasme général des lectrices probablement (peu croisé de lecteurs dans le lot). C'est toujours avec beaucoup de réticence donc que j'envisageais de m'y aventurer un jour, et très dubitative que je m'y suis finalement lancée.

Daphne DU MAURIER


REBECCA

MY COUSIN RACHEL

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...