dimanche 28 février 2016

QUINZINZINZILI


QUINZINZINZILI

Un roman au titre improbable que je me souviens avoir aperçu sur les tables de la Fnac au rayon SF il y a bien 10 ans, et que je m'étais promise de lire un jour parce que auteur de SF français, parce que SF des années 30, parce qu'a priori classique du genre... Curiosité en tout cas. Mes LAL notées sur des bouts de papier à l'époque et glissées dans des sacs perdus de vue depuis belle lurette me l'ont fait oublier. Jusqu'au challenge de Philippe où j'ai fouillé désespérément dans ma mémoire et retrouvé, avec l'aide de Google, ce titre SF d'un auteur français avec un Z dedans. La recherche fut rude et la pêche miraculeuse, j'avais failli abandonner. À ce stade, c'était comme aller en librairie et demander ce fameux livre à la couverture bleue dont on n'a ni le titre ni l'auteur.
Bref, j'ai trouvé, et je n'en suis pas peu fière !

Régis MESSAC


QUINZINZINZILI

mercredi 24 février 2016

LES GRANDS DÉTECTIVES N'ONT PAS FROID AUX YEUX

LES GRANDS DÉTECTIVES N'ONT PAS FROID AUX YEUX

traduit du japonais par Jean-Christian Bouvier


Hercule Poirot, Maigret, un certain Ellery Queen (inconnu de mes services) et un autre grand détective du même acabit, mais japonais celui-là, réunis pour résoudre une de ces enquêtes typiques des romans de grands détectives un peu vintage où, par la force de l'intuition et de l'imagination, ces enquêteur hors pair résolvent le tout à la fin, réunissant tous les suspects dans une pièce pour dire, "le coupable, c'est vous !"... Voilà qui ne me semblait pas particulièrement affriolant, parce que si j'ai aimé Poirot à une époque, le reste m'est soit inconnu, soit ne m'a jamais vraiment tenté.

NISHIMURA Kyôtarô


LES GRANDS DÉTECTIVES N'ONT PAS FROID AUX YEUX

lundi 22 février 2016

L'INCOLORE TSUKURU TAZAKI ET SES ANNÉES DE PÈLERINAGE


L'INCOLORE TSUKURU TAZAKI ET SES ANNÉES DE PÈLERINAGE

traduit du japonais par Hélène Morita


Ce titre m'a longtemps laissée perplexe et m'a même un peu freinée, je n'y voyais pas de sens, j'avais du mal à le retenir.
J'étais donc ravie de comprendre assez vite ses allusions dès les premiers chapitres. Rien de trop tiré par les cheveux, rien à prendre au sens littéral non plus. "Incolore", l'absence de couleur, c'est tout simplement le manque de reliefs, de personnalité, qui caractérise notre personnage principal, Tsukuru Tazaki.

Comme toujours, j'ai été ravie de retrouver la plume hypnotique de Murakami et son univers si particulier. J'avais eu quelques craintes après 1Q84 qui ne m'avait pas entièrement convaincue, mais je resterai une inconditionnelle de Haruki Murakami à vie !

vendredi 19 février 2016

CHIISAKOBÉ - TOME 1


CHIISAKOBÉ - TOME 1

              LE SERMENT DE SHIGEJI

Je n'ai eu qu'une expérience de lecture dans les parutions des éditions Le Lézard noir, mais elle a été tellement unique et concluante que c'est presque les yeux fermés que je m'aventurerais dans leur catalogue.
Quand j'ai repéré Chiisakobé chez Jérôme, j'étais donc d'emblée assez curieuse de le découvrir et plutôt confiante, bien que le titre et la couverture m'aient laissée dubitative. Ces personnages face à nous, droits et raides comme des piquets, c'était un peu étrange. Qui était cet homme dont l'apparence hippie ne me rassurait pas vraiment quant à l'intrigue que cela m'évoquait ? À quel type d'histoire aurais-je affaire ?

MOCHIZUKI Minetarô


CHIISAKOBÉ - TOME 1

CHIISAKOBÉ - TOME 2

CHIISAKOBÉ - TOMES 3 ET 4

mercredi 17 février 2016

THE 5TH WAVE


THE 5TH WAVE

( LA CINQUIÈME VAGUE )

Je n'ai pas pu résister à la curiosité de cet énième roman SF estampillé YA alors que je n'ai même pas fini la série Hunger Games, ni la série Uglies, que j'ai Divergent dans ma LAL, et si on remonte encore plus loin, la série Everworld de K.A. Applegate, et j'en oublie. J'adore la SF, je suis assez bon public de celle catégorisée YA (quoique je trouve que ce soit de plus en plus les mêmes ingrédients, assaisonnés à peine différemment pour inaugurer de nouvelles recettes) mais je ne suis plus trop le rythme des parutions. Il y en a tant ! Alors qu'est-ce qui a démarqué cette nouvelle série des autres pour que je m'y embarque aussi précipitamment, sans pouvoir me contrôler ?

Rick YANCEY


THE 5TH WAVE

dimanche 14 février 2016

RETOUR AU PAYS BIEN-AIMÉ


RETOUR AU PAYS BIEN-AIMÉ

traduit de l'afrikaans par Pierre-Marie Finkelstein

Parmi les auteurs sud-africains de renommée, j'avais entendu parler de Nadine Gordimer, J.M. Coetzee, André Brink, mais de Karel Schoeman, que tchi, malgré une petite vingtaine de romans à son actif et les appels de phare de Keisha pour attirer mon attention sur lui. Et pourtant, quel auteur, quelle écriture raffinée et savoureuse ! Un style narratif qui a le cachet des Zweig et Maraï quand il s'agit de sonder les profondeurs psychologiques de ses personnages, exposées avec justesse et finesse à travers leurs relations, un rien, un regard, une situation, une phrase, chargés de tension et d'électricité malgré une apparente quiétude et des échanges anodins. 
Pour moi, c'était la force de ce récit qui m'a révélé un auteur qui vaut vraiment le détour.

Karel SCHOEMAN


RETOUR AU PAYS BIEN-AIMÉ

jeudi 11 février 2016

LA MALADROITE


LA MALADROITE

Ma première pensée en sortant de ce livre, c'était "Mais comment je vais noter ça ?". Depuis un an, je mets en effet une petite note indicative de mes lectures sur Goodreads (de 1 à 5 étoiles), même si j'ai toujours rechigné à me plier à ce genre d'exercices car je trouve que ça n'exprime pas de façon assez nuancée mon appréciation d'un livre. Bref, j'ai quand même pris le pli, et jusqu'à présent, je me satisfaisais tant bien que mal de ce système, sauf qu'ici, je me suis restreinte à un simple commentaire car il m'était impossible de faire autrement :

"Pas de notation... Je n'arrive pas à m'y résoudre. C'est un livre, en regard du sujet sûrement, dont je ne peux décidément pas résumer ma lecture par "j'ai aimé/pas aimé". Glaçant, effarant, rageant, incompréhensible, voilà ce qui m'a traversée tout le long."

Alexandre SEURAT


LA MALADROITE

lundi 8 février 2016

INSOLENTE VEGGIE


INSOLENTE VEGGIE

UNE VÉGÉTALIENNE TRÈS TRÈS MÉCHANTE

Ce genre d'ouvrages, généralement tirés de blogs, et pouvant explorer des thématiques très variées (allant du superficiel au plus engagé), je suis assez friande.
Je sais que ça va me faire rire, qu'il y aura de l'humour vache, du second degré, des petites vérités qui piquent, et en passant, ça peut toujours être instructif. Bref, voilà un bon moment hyène hilare en perspective, que je me disais.

Le titre ici annonçait la couleur et le ton, je rigolais d'avance. Pas végétalienne ni végétarienne pour un sou, je suis même de la terrible race des omnivores/carnistes.

Rosa B.


INSOLENTE VEGGIE

samedi 6 février 2016

ARRÊTEZ-MOI LÀ !


THE CAB DRIVER

( ARRÊTEZ-MOI LÀ ! )

traduit de l'anglais (États-Unis) par Fanchita Gonzalez Batlle


Ça faisait longtemps que je voulais me replonger dans l'univers de l'auteur, Iain Levison, dont j'avais lu et adoré l'excellent Tribulations d'un précaire qui m'avait tiré des rires de hyène hilare. Ce qui a retardé ces retrouvailles, c'est entre autres la quasi impossibilité de trouver ses livres en VO, à part un ou deux titres, ce qui me minait parce que j'avais commencé à le lire en anglais. Son dernier, Ils savent tout de vous (Mindreader), qui me tentait bien, est d'ailleurs paru directement en français.

mercredi 3 février 2016

RELIRE


RELIRE

ENQUÊTE SUR UNE PASSION LITTÉRAIRE

Dans la vie d'un lecteur, relire n'est pas anodin. Que quelqu'un se pose sérieusement la question du pourquoi du comment et enquête sur ce phénomène ne pouvait que m'intéresser !

Laure Murat s'y attelle en envoyant un questionnaire précis de 10 questions sur les pratiques et raisons de relecture à 200 écrivains, éditeurs, universitaires, traducteurs, libraires, pour résumer, des personnes des métiers du livre, gros lecteurs par excellence.

Dans une première partie, elle synthétise les réponses reçues et en tire quelques conclusions pour dresser une sorte de grand portrait de la relecture, puis laisse la parole à une vingtaine d'interviewés en publiant telles quelles leurs réponses à son questionnaire.

Laure MURAT


RELIRE

lundi 1 février 2016

APRÈS TOUT, NOUS SOMMES ENTRE FEMMES - TOME 1


APRÈS TOUT, NOUS SOMMES ENTRE FEMMES

LA PREMIÈRE ANNÉE

Ce qui m'a particulièrement intéressée dans ce manga, c'est l'opportunité d'en découvrir plus sur la culture japonaise dans le monde du travail, et particulièrement dans un environnement féminin. La société féminine japonaise peut être aussi cruelle que toutes les autres sociétés féminines. Clans, meneuses de groupes, mise en quarantaine, certaines finissent même avec un ulcère. Les femmes peuvent être de vrais pestes entre elles, et ce, partout dans le monde, c'est un fait. L'idée aussi d'une complicité féminine qui transcende les cultures, où on est toutes un peu pareilles, m'a beaucoup amusée.

"Finalement, les filles deviennent proches quand elles trouvent un sujet sur lequel elles peuvent dire des médisances."

MORISHITA Emiko


APRÈS TOUT, NOUS SOMMES ENTRE FEMMES - TOME 1

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...