lundi 31 octobre 2016

MANUEL D'EXIL : COMMENT RÉUSSIR SON EXIL EN TRENTE-CINQ LEÇONS


MANUEL D'EXIL
               COMMENT RÉUSSIR SON EXIL 
               EN TRENTE-CINQ LEÇONS

Quand j'ai repéré cet ouvrage chez Jérôme, il me le fallait de suite ! La thématique de l'exil me touche et me parle. Je trouve ça bouleversant ces hommes et ces femmes obligés de quitter leur patrie pour diverses raisons, politiques souvent, et qui doivent s'adapter et refaire leur vie dans un pays quasi inconnu, où le choc des cultures peut être violent, et où l'on doit tenter, dans un courage désespéré, de faire taire sa tristesse d'apatride et de survivre la plupart du temps.

Velibor Colic en parle bien, et pour cause, il est passé par là :
"... des hommes perdus depuis longtemps, peut-être depuis toujours, entre les diverses administrations et les frontières, entre le vrai monde et ce sous-monde des citoyens de seconde classe, sans papiers, sans visage et sans espoir."

Velibor COLIC


MANUEL D'EXIL : COMMENT RÉUSSIR SON EXIL EN TRENTE-CINQ LEÇONS

samedi 29 octobre 2016

CALIFORNIA DREAMIN'


CALIFORNIA DREAMIN'

"Mama" Cass Elliot, vous connaissez ? C'est la voix suave et enchanteresque de "Dream a Little Dream of Me". Moi, cette chanson m'envoie toujours en orbite et me procure de sacrées émotions.
Une BD sur cette chanteuse, pourquoi pas ? Déjà, j'étais convaincue qu'elle était black (la voix qui m'a mise sur la mauvaise voie...) et je savais vaguement qu'elle faisait partie du groupe The Mamas and the Papas dans les années 60, mais je croyais que c'était un groupe de Noirs américains... D'ailleurs, je ne les associais pas du tout à ce tube folk pop de 1968, "California Dreamin'", que j'ai dû visionner sur Youtube pour me rendre compte de quelle chanson il s'agissait.
OK, j'avais donc tout à apprendre et à découvrir de cet album !

lundi 24 octobre 2016

L'EMPLOYÉ


EL OFICINISTA

( L'EMPLOYÉ )

traduit de l'espagnol (Argentine) par Michèle Guillemont


L'employé de notre histoire est un de ces anonymes notoires qui évoque bien des personnes de notre société, un loser épique qui subit le système et se fond dans la masse. Sa vie n'est qu'amertume dans ce monde qui oppose puissants et humiliés, exclus et inclus. Un monde qui ressemble furieusement au nôtre, aux abords de l'apocalyptique, ce qui n'empêche les gens de continuer de se mouvoir et de vivre comme si de rien n'était, s'adaptant toujours et encore à un quotidien devenu banal, et pourtant inacceptable.

Guillermo SACCOMANNO


L'EMPLOYÉ

vendredi 21 octobre 2016

FABLES 23 : CAMELOT


FABLES 20 : CAMELOT

( FABLES 23 (ou 21): CAMELOT )

Punaiiise, je suis à deux tomes de finir cette série ! Je suis joie ! Et un peu tristesse aussi mais je pense qu'après 8 ans et 25 tomes (je crois que je ne suis jamais allée jusqu'au bout d'une série aussi longue), il est temps de tourner la page. Enfin bon, ne crions pas victoire trop vite. Pour l'instant, j'en suis à l'antépénultième tome.

Et comme pour les tomes précédents, je ne vais pas pouvoir en dire grand-chose sous peine de spoiler. Pour mon mémo perso, les faits marquants :

- Rose Rouge (un personnage dont je n'ai toujours pas bien compris le rôle et la mission dans cette saga - elle semble être l'agent de la déesse Espérance mais quant à savoir ce que cela implique vraiment...) a pour lubie de réunir un nouvel ordre de chevaliers, sur le modèle des Chevaliers de la Table ronde.

lundi 17 octobre 2016

RECIPES FOR LOVE AND MURDER


RECIPES FOR LOVE AND MURDER
                  A TANNIE MARIA MYSTERY - Tome 1

( RECETTES D'AMOUR ET DE MEURTRE )
traduction française à paraître en 2017

Un roman sud-africain sur un air de recettes, de meurtre et d'enquêtes, voilà qui était suffisant pour m'émoustiller. Bon, j'avoue, le côté "amour' m'a moins parlé mais ça m'a situé ce récit comme quelque chose d'assez frais, léger et divertissant. Comprendre, ne pas en attendre le thriller du siècle mais ça peut être sympa quand même.

Les premières pages donnent le ton, m'évoquant un peu Mma Ramotswe détective d'Alexander McCall Smith (d'ailleurs ce dernier a trouvé ce livre "vivid, amusing and immensely enjoyable") (et je suis à 100% d'accord avec lui). Cette fois-ci, on n'est pas au Botswana mais dans une petite bourgade sud-africaine où les choses suivent leur cours tranquillou et rien d'affolant ne se passe vraiment.

Sally ANDREW


RECIPES FOR LOVE AND MURDER

vendredi 14 octobre 2016

LA MAISON


LA CASA

( LA MAISON )

traduit de l'espagnol (Espagne)
par Jean-Michel Boschet

Paco Roca, j'aime beaucoup. Du moins, j'avais beaucoup aimé Rides, le seul ouvrage que j'avais lu de lui jusqu'à présent. Aussi, quand j'ai vu cet album qui semblait m'attendre au détour d'une bib', je n'ai pas hésité. Surtout que, récemment encore, j'avais vu quelques billets plutôt enthousiastes sur cette BD.
C'était donc plutôt confiante que je me suis lancée dedans, et j'aurais aimé crier au coup de coeur...
... Las (copyright Keisha), oui, j'annonce la couleur de suite, je suis restée totalement hermétique à ce récit.

mardi 11 octobre 2016

Z COMME DON DIEGO - TOMES 1 ET 2


Z COMME DON DIEGO

              Tome 1 - COUP DE FOUDRE À L'HACIENDA
              Tome 2 - LA LOI DU MARCHÉ


Quand j'ai repéré, chez Violette, cette série signée Fabrice Erre, et surtout Fabcaro dont je suis ultra fan depuis Carnet de Pérou et Zaï Zaï Zaï Zaï, je ne me suis pas posée de question, il me la fallait ! J'étais d'autant plus confiante que j'adorais l'idée d'une parodie de Zorro, et avec l'humour et le sens de la dérision de Fabcaro, ça promettait ! Les extraits aperçus avec, entre autres, la señora Sexoualidad, la fille du gouverneur, laissait par ailleurs présager un Zorro revisité particulièrement réussi.

Fabrice ERRE


Z COMME DON DIEGO - TOMES 1 ET 2

vendredi 7 octobre 2016

L'OR ET L'OBSCURITÉ


EL ORO Y LA OSCURIDAD
              LA VIDA GLORIOSA Y TRÁGICA DE KID PAMBELÉ

( L'OR ET L'OBSCURITÉ 
         LA VIE GLORIEUSE ET TRAGIQUE DE KID PAMBELÉ )

traduit de l'espagnol (Colombie) par Cyril Gay


Normalement, un tel ouvrage avait très peu de chance que je le lise. L'histoire d'un boxeur inconnu de mes services, qui a connu la gloire puis la déchéance, thématique boxe à fond la caisse, histoires d'alcool et de drogues en sus, non vraiment, ce livre n'avait rien pour me plaire. C'est bien parce qu'il était publié aux éditions Marchialy, éditions chouchou depuis que j'ai lu l'excellent Tokyo Vice, que j'ai molli. Quand j'ai vu que le récit portait sur un boxeur colombien, j'étais même un peu plus confiante. Colombie, dépaysement, voyage culturel et instructif en passant, c'était bon à prendre.

Alberto SALCEDO RAMOS


L'OR ET L'OBSCURITÉ

dimanche 2 octobre 2016

COMME DANS UN CONTE


COMME DANS UN CONTE

traduit du coréen par Choe Ae-young 
et Jean Bellemin-Noël

Bien que n'étant pas très histoires d'amour à la base (mais bizarrement très contes de fées), j'ai été attirée par ce récit précisément parce qu'il y avait cet élément "conte", et surtout, par l'originalité de la transposition d'une histoire d'amour moderne (et coréenne) à un conte, ou d'un conte à une histoire d'amour moderne (coréenne).

J'étais intriguée aussi par cette petite introduction au récit :
"Le roman qu'on va lire est tout à fait singulier. Il réclame du lecteur deux qualités - deux vertus, plutôt ? - qui sont la patience et le goût de retrouver son âme d'enfant."

KIM Kyung-uk


COMME DANS UN CONTE

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...