mardi 28 mars 2017

DOUBLE NATIONALITÉ


DOUBLE NATIONALITÉ

Un titre qui  a tout de suite alpagué mon coeur et mon âme biculturels, et que je n'ai pas manqué noter soigneusement lorsque je l'ai aperçu mis en avant en nouveautés sur le catalogue de la bibliothèque numérique de Paris (béni soit ce projet, je ne le dirai jamais assez !).
J'étais d'autant plus attirée que ce livre ne se présentait nullement comme un essai démonstratif ou un plaidoyer.
La quatrième de couv' annonçait une toute autre ambiance, quelque chose qui versait plus dans le complètement barré que dans le socio-politique ou le trop sérieux :
"Vous vous réveillez dans un aéroport.
Vous ne savez pas qui vous êtes ni où vous allez.
Vous avez dans votre sac deux passeports et une lingette rince-doigts.

Nina YARGEKOV


DOUBLE NATIONALITÉ

jeudi 23 mars 2017

MÉMOIRES D'UNE JEUNE FILLE RANGÉE


MÉMOIRES D'UNE JEUNE FILLE RANGÉE

Simone de Beauvoir, je ne pensais pas la lire un jour. Je la connaissais mal en réalité et je l'assimilais un peu à ces femmes de lettres bourgeoises ayant eu quelques fulgurances littéraires et philosophiques véhiculant des propos d'un autre temps, passablement blablateux et barbants, peut-être un peu intimidants quand même, et dont je n'étais pas convaincue qu'ils me parleraient vraiment. Certes, elle était liée à Sartre, mais même.

Et puis je suis tombée sur le billet de Violette au même moment où je lisais Le Puits de solitude de Radclyffe Hall et que le début du 20è siècle m'apparaissait plus fascinant que je ne le pensais en terme d'émergence des pensées des femmes dévoilées sans fard. Quelque chose comme un cri du coeur qui déborde face aux paradoxes, aux incohérences des conventions sociales, au formalisme d'une époque qui entretient et s'accommode de clichés de longue date.

Simone de BEAUVOIR


MÉMOIRES D'UNE JEUNE FILLE RANGÉE

vendredi 17 mars 2017

LES IMPLIQUÉS


LES IMPLIQUÉS

traduit du polonais par Kamil Barbarski

J'avais repéré ce polar polonais à la bib' à l'époque où il n'existait qu'en grand format. J'étais convaincue que je l'emprunterais "prochainement" car il avait l'air prometteur et que c'était une bonne occasion d'explorer davantage la littérature polonaise contemporaine. De nombreux billets ont été publiés par la suite, confirmant l'idée que c'était un roman qui valait le détour. Le format poche est ensuite paru, puis un deuxième roman de l'auteur, Zygmunt Miloszewski, la suite des enquêtes du procureur Teodore Szacki dont il est question ici, toujours aussi bon paraît-il, voire meilleur.
Il était temps que je m'y mette car déjà je ne savais plus s'il ne valait pas mieux commencer par le dernier paru que par le premier, ou faire quand même les choses dans l'ordre, alors attendre la parution du 5è opus de la série me semblait très risqué !

Zygmunt MILOSZEWSKI


LES IMPLIQUÉS

mardi 14 mars 2017

LA MAIN DE JOSEPH CASTORP


LA MAIN DE JOSEPH CASTORP

traduit du portugais par Elisabeth Monteiro Rodrigues

Ça va être un brin décousu et bien vague sur l'intrigue en elle-même mais je ne pouvais vraiment faire autrement. 
Deux commentaires de lecteurs pour situer :
"Brillant, énigmatique et agaçant" (lu sur Amazon)
"On adore ou on déteste" (lu sur Goodreads)

Mon grain de sel :
Un roman très surprenant, avec une originalité certaine, où l'on a l'impression d'avancer comme sur un fil.
Au début, j'ai cru tenir le personnage principal car l'auteur le présente de façon à nous intriguer. On pense qu'on va en savoir plus, on veut en savoir plus, et puis, il meurt. Ah ? Zut ! Aaah mais peut-être qu'on va en savoir plus sur sa vie quand même, par le biais de flashbacks. Le récit semble en tout cas parti pour. Hé bien, non, encore une fois, non... Et pourtant... Si ?...

João Ricardo PEDRO


LA MAIN DE JOSEPH CASTORP

vendredi 10 mars 2017

DÉFAITE DES MAÎTRES ET POSSESSEURS


DÉFAITE DES MAÎTRES ET POSSESSEURS

Dans les dernier billets et commentaires particulièrement enthousiastes que j'ai lus sur ce livre, il était souvent souligné qu'il était préférable de n'en rien dire afin de laisser le lecteur apprécier pleinement l'univers qu'il allait découvrir petit à petit, et surtout, parce que ce roman lui promettait une grande claque qu'il serait dommage qu'il esquive à cause d'un billet trop bavard.
Je suis moi-même adepte de ce principe, en dire le moins possible. Ceci dit, si je me suis lancée dans ce livre, c'est précisément parce que, grâce au billet de Keisha, j'avais une petite idée du contexte de l'histoire, et c'est spécifiquement cet aspect que j'avais trouvé intrigant et qui avait attisé ma curiosité (le titre à lui seul ne suffisant pas, il faut bien l'admettre).

Vincent MESSAGE


DÉFAITE DES MAÎTRES ET POSSESSEURS

mardi 7 mars 2017

TRASHED


TRASHED

En décembre (c'est dire si j'ai du retard dans mes billets...), lors d'un saut à la bib' pour y rendre des livres, je passe devant une table sur laquelle étaient entassés des petits paquets cadeaux. Je me rapproche, curieuse, et tombe sur un colis étiqueté des mots suivants : "Décalé, déjanté... décapé aussi (mais pas partout 😃)". Aïe ! Les mots fatals en ce qui me concerne. J'hésite, j'ai déjà tant à lire, mais la curiosité est plus forte que tout et je ne résiste pas à cette surprise originale de ma bib'.

Dans ce paquet, il y avait cette BD. J'avoue, j'ai eu une petite moue de déception car ce n'était pas exactement mon idée du décalé, déjanté. Les dessins ne m'inspiraient par ailleurs pas du tout, mais j'ai finalement décidé que je lirai cette BD car la thématique me semblait intéressante et originale.

Derf BACKDERF


TRASHED

samedi 4 mars 2017

Où je participe au mois belge une fois... enfin, cette fois ! ;-)


Complètement imprévu au programme ! 
En début d'année, c'était clair dans ma tête. Quand j'ai commencé à voir défiler la liste des mois thématiques, l'idée que je puisse céder à la tentation ne m'effleurait même pas. Lire belge (japonais, italien, écossais, scandinave ou autre), avec plaisir, mais à part le mois anglais auquel j'ai fini par m'abonner en cédant une première fois il y a deux ans, je préfère quand même lire tel ou tel pays sans programmation spécifique, au gré de mes lubies.

jeudi 2 mars 2017

CHIISAKOBÉ - TOME 2


CHIISAKOBÉ - TOME 2

           LE SERMENT DE SHIGEJI

Mon ressenti à la fin du tome 1 :
"À ce stade, je ne saurais encore trop me prononcer ou affirmer si j'aime ou non. Il y a quelque chose, mais pour l'instant, c'est comme à l'état de mijotement. J'attends, j'observe. Ce Shijegi est bien mystérieux. On se demande comment tout ce petit monde va s'en sortir. Oui, la curiosité de la suite est tout de même bel et bien là."

A la fin du tome 2, j'en suis au même stade ! Et pourtant l'histoire avance quelque peu, il se passe des choses, il y a même une GRANDE révélation sur ce fameux Chiisakobé qui oriente un peu mieux le récit, mon attachement pour cette série et ses personnages, leur histoire, leurs relations, se précise...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...