samedi 17 juin 2017

EASY SILENCE


EASY SILENCE

( TENDRES SILENCES )

Angela Huth, c'est une romancière que je ne connaissais pas encore il y a (hein, gloups, déjà ?) 6 ans et dont j'ai repéré ce titre chez Loo. À l'époque, l'intrigue me tentait bien, quelque chose avait éveillé ma curiosité sur ce roman, je ne sais plus exactement quoi parce qu'à mesure que le temps passait, j'étais de plus en plus réticente à m'y plonger.
La perspective de me lancer dans une intrigue mettant en scène un couple d'une cinquantaine d'années, tellement familier l'un de l'autre que leur communication peut s'agrémenter sans ambiguïté de ces "tendres silences" (je trouve que l'expression "easy silence" en anglais reflète mieux toute la dimension de leurs relations) et l'idée d'une histoire un peu intimiste que je ne sentais pas des plus palpitantes m'enthousiasmaient de moins en moins. Mais bon, le livre était déjà dans ma PAL, ce mois anglais était l'occasion de l'en sortir enfin.

Sans entrer dans les détails de l'histoire que tout un chacun pourra découvrir sur le net (ou mieux, en lisant le livre^^), je vais livrer directement mon ressenti de lecture partagé sur FB au fur et à mesure que j'avançais :

- c'est une expérience très étrange/déstabilisante/inquiétante, mais pas désagréable, appréciable même, que de lire un roman qu'on ne peut qualifier/résumer de quoi que ce soit en terme de genre (thriller, romance, classique, SF...), ou en terme d'atmosphère (captivant, prenant, angoissant, romanesque, humoristique, déjanté...). Un roman sans étiquette, mais du coup, on ne sait pas du tout à quoi s'attendre, et c'est à la fois troublant et plaisant. C'est une histoire dans laquelle on rentre, comme chez un hôte sympathique mais qu'on ne connaît pas bien, et dont on découvre petit à petit l'environnement. Au début, rien de spécial. Rien d'excitant. Calme plat. Limite, on regarde l'heure pour savoir quand on va pouvoir partir. Et puis, petit à petit, on commence à s'y sentir confortable, à trouver ses repères, et même un véritable intérêt dans la lecture de ces lieux plus intrigants et amusants qu'il n'y paraît.

Quelques pages plus loin :
- C'est chouette quand même quand l'intérêt d'un roman, qui a priori n'a rien d'exceptionnel au niveau de l'intrigue, se révèle petit à petit et devient même étrangement addictif. Je me pose mille questions sur la suite.:-)

- Là j'en suis à la moitié et je dévore ! C'est un roman vraiment surprenant ! J'espère que d'autres le choisiront pour la LC Angela Huth !
- Je me demande vraiment comment ça va se terminer tout ça. Je n'ose pas aller voir des avis alors que ça me démange !

Pour situer tout de même le contexte, William Handle est musicien dans un quatuor à cordes qui se produit sur différentes petites scènes anglaises et européennes et connaît un succès relatif depuis plus de vingt ans. Sa femme, Grace, est peintre, et travaille à la maison. Aucune ombre à l'horizon dans leur vie conjugale qui se complaît de petites routines et habitudes de couple de longue date, jusqu'à l'intégration dans le quatuor de Bonnie, une jeune violoniste pleine de charmes, et la rencontre de Grace avec Lucien, un jeune voisin inquiétant qui s'immisce dans son quotidien.
Ces petits silences dans le couple qui n'étaient que la manifestation d'une bienveillance mutuelle s'alourdissent bientôt de petits secrets où affleure la menace de la violence et de la trahison.

J'ai vraiment beaucoup aimé le style d'Angela Huth qui a l'art et la manière de dépeindre avec perspicacité et subtilité le portrait psychologique de ses personnages et de les rendre attachants tout en n'étant pas spécialement tendres avec eux. William, pétri de formalisme, m'a énormément amusée tellement je l'ai trouvé ridicule (et terriblement inquiétant à un moment donné), Grace m'a parfois agacée dans la toute confiance qu'elle mettait en Lucien. Ce couple bien sous tout rapport, qui semble se comprendre même dans les silences, ne souffrirait-il pas à leur insu, malgré leur affection sincère l'un pour l'autre, d'une routine, d'un train-train, d'un manque de perspectives, d'une petite crise de la cinquantaine et de solitude inavoués ? Leur couple résistera-t-il à cette fraîcheur de la jeunesse qui s'est invitée dans leurs vies ?

Un roman inattendu jusqu'au bout, qui ne manque pas de rebondissements, et qui m'a particulièrement enchantée par ses quelques situations cocasses, basées entre autres sur des quiproquos entre les personnages, qui allègent un peu la tension que l'on ressent tout le long du récit. C'est un roman assez triste aussi, de par les états d'âme de ce couple et ce qu'ils traversent avec toute la dignité qui leur est permise, et qui n'est pas sans tragédie non plus, aussi ces petites touches d'humour étaient plus que bienvenues.

Et pour conclure, mon avis Goodreads :
Ça a failli atteindre 5/5 en cours de lecture. J'avais même envie de crier au "gé-nial !". Là, je reste sur un 4-4,5 pour la toute fin un peu trop lisse, convenue et tranquillounette. Mais très bien quand même.:-)

En faisant un petit tour des autres romans d'Angela Huth que je continuerai à lire bien volontiers, je suis tombée sur ce descriptif sur La Vie rêvée de Virgina Fly (en passant, celui-ci m'intéresse bien, tiens !) : "un roman captivant, à la fois tendre et d'un humour malicieux". Si l'on devait résumer en quelques mots, Tendres silences, c'est exactement ça !

LC Auteur avec Kathel, Jostein, Félicie. Missycornish.

L'auteure
Angela Huth, née en 1938 à Londres, est une écrivaine et journaliste anglaise.

Intègre le 

22 commentaires:

  1. Héhé, très tentant ce roman (heureusement que je n'ai pas écrit dans mon billet de ce matin qu'on ne me reprendrai plus à lire un roman d'Angela Huth !) et comme toi, j'aime beaucoup le titre anglais... ça se lit bien en VO ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un roman plutôt aisé à lire en anglais, et tellement prenant qu'on tourne les pages sans s'en rendre compte et sans réfléchir à la langue dans laquelle on le lit.;-)
      J'aime beaucoup le style et l'univers d'Angela Huth et compte poursuivre ma découverte de ses oeuvres, après on n'est jamais à l'abri de quelques déceptions.:-)

      Supprimer
  2. et bin vraiment intrigant....bien que je n'aime pas ce genre de romance...mais cela donne envie...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien, disons que ce n'est pas une romance.;-) On en est vraiment loin même, malgré les apparences. C'est un roman que je recommande chaudement en tout cas.:-)

      Supprimer
    2. okidou...on voyait deja les 2 couples se formaient....cela m'intrigue encore plus...;)

      Supprimer
    3. Ah je t'assure, tu es loin d'imaginer ce qui t'attend dans ce roman.;-)

      Supprimer
    4. de plus en plus intrigant...tu sais le vendre didonc...

      Supprimer
    5. Ben disons qu'il m'a vraiment convaincue.^^

      Supprimer
  3. Je n'ai pas besoin d'être convaincue, je le suis déjà! Tout ce que tu en dis s'applique bien à ce lui que j'ai lu (évidemment j'ai zappé la LC, mon billet est prêt mais je ne tiens pas trop compte des LC...)
    Cela fera d'autres titres à découvrir.
    Justement aussi, si tu aimes Huth, à mon avis tu es prête pour Barbara Pym (en encore plus subtil, mais ça va)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, Angela Huth et Barbara Pym, c'est à mettre dans le même panier ? J'aurais plus rapproché Pym de Stella Gibbons, mais bon, en réalité, il faudrait que je lise enfin Pym pour savoir de quelle plume elle est faite ! Mois anglais 2018, adjugé, vendu (enfin, faudra que je m'en souvienne !^^).

      Supprimer
    2. Je saurai t'en faire souvenir (niark) et pense aussi à Forster, je viens d'en lire un deuxième, vraiment épatant!
      (et j'ai commencé La porte)

      Supprimer
    3. Je t'ai répondu chez toi pour le Forster. Ouioui, un jour.;-)
      (quant à moi, je commencerai d'abord par La sonate une fois le mois anglais fini, mais on se note La porte pour le 31/07 donc, comme convenu au départ ? Par contre, je risque d'avoir du retard pour le Connie Willis, mais on en reparle ce weekend^^).

      Supprimer
    4. Pas grave pour le Willis, je repousse la parution au 30 alors? On est encore en juin. ^_^

      Supprimer
    5. Oui, mettons le 30, ce sera plus sûr !;-)

      Supprimer
  4. Je crois bien que c'est le premier Angela Huth que j'ai découvert il y a un certain temps. J'ai toujours aimé ses romans. Je te recommande Les filles de Hallows Farm.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sur ma LAL celui-là aussi ! J'ai vu par contre que Kathel avait été un peu déçue par la suite. Dommage !

      Supprimer
  5. Alors là je ne me retiens plus de te laisser un commentaire. C'est Loo. Bien que vous n'ayez plus le plaisir de lire mes billets je continue de vous suivre. Dernièrement j'ai vu ton billet sur Ce n'est pas toi que j'attendais. Je venais de le lire. Puis L'Adoption, je venais de fermer le livre.
    Bon celui-ci ça fait un moment que je l'ai lu. C'était mon premier de cette auteure et j'avais beaucoup rit malgré ce soupçon de tension. Effectivement on se demande toujours ce qu'il va bien arriver. J'ai adoré la scène de la baignoire.
    Après une bonne période de diète lecture, je m'y suis remise depuis à peine deux mois. Je n'ai jamais abandonné l'idée de reprendre mon blog mais il va falloir que je me fasse violence pour trouver le temps d'écrire.
    Sur ce je te souhaite bonne continuation et bonnes lectures. Tu as raison de recommander ce livre. Il nous surprend un peu.
    Actuellement je lis la bd Le jour où le bus est reparti sans elle. Ca à l'air pas mal. Au plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah mais quel plaisir de te revoir par ici ! Effectivement, ça fait un moment que ton blog est en veille. Ce n'est pas évident de reprendre après une aussi longue coupure, surtout si tu as moins de temps, mais je suis rassurée de savoir que tu continues à lire.:-)
      Concernant la scène de la baignoire, oui, excellent ! Mais même la scène des cacahuètes, hahaha ! J'attendais moi aussi de voir ce qui se passerait ! Elle m'a vraiment surprise avec ce roman, Angela Huth. Je ne l'attendais pas du tout dans ce créneau. Merci de m'avoir fait découvrir ce livre !
      Tu sais, si tu n'as pas trop le temps de bloguer, tu peux archiver tes lectures sur Goodreads et mettre une petite bafouille, comme ça on peut te suivre et repérer tes recommandations. C'est assez pratique comme site, et ça permet un suivi de ses lectures moins chronophage que les blogs, tout en permettant les échanges et les découvertes avec d'autres lecteurs.
      A bientôt j'espère, sur les réseaux sociaux ou autour d'un verre/restau (ça aussi ça fait longtemps^^).

      Supprimer
  6. Une très bonne pioche on dirait. Après, c'est sans doute trop psychologique pour moi donc je vais faire l'impasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh nonon, pas du tout trop psychologique, ni pour moi ni pour toi.;-)

      Supprimer
  7. Je voulais la lire pour le mois anglais mais ce ne sera pas pour cette année ^^ En attendant, je note ce titre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, note-le pour une prochaine fois ! C'est vraiment un bon moment de lecture. Bon, on ne peut pas tout caser pour le mois anglais.;-)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...