jeudi 10 août 2017

DE RIEN


DE RIEN

Ça va m'être très difficile d'expliquer mon attirance de départ pour cet album exposé parmi d'autres sur le présentoir de ma bib'. Auteur inconnu. Couverture pas franchement causante. Le titre, peut-être ? Une de ces formules d'usage un peu plates qu'on se sent toujours un peu forcé de répondre à un merci non moins mécanique. Quelque chose d'un peu ironique, voire cynique, et d'absurde derrière ce titre. Je sentais en tout cas que j'allais trouver dans cet album quelque chose de peu classique, qui allait grincer un peu, et l'idée me plaisait bien.

Je feuillette un peu, tombe sur la page du titre intégré d'emblée dans une illustration qui ne paie pas de mine (cf ci-dessous) mais qui m'arrache un petit sourire.


Je sentais que cet album allait décidément me plaire et c'est en lisant la présentation de l'éditeur que j'ai compris pourquoi :
"Bienvenue au formidable spectacle de Geoffroy Monde ! Désopilant metteur en scène, il manipule avec allégresse le ridicule plat et l'idiotie obstinée de notre univers. Préparez-vous à un show absurde et délirant ! De rien.
De rien, c'est à propos de tout. Pourquoi se battent les mamans ? De quelle manière neutraliser un ours à barbecue ? Comment vendre son âme au diable sans trop se faire avoir ? Que faire pour épicer un peu vos séances de jogging ? Tout est là. Il y a aussi Jackie Chan, Dieu, un psy et un sandwich. C'est également un peu une histoire de peur, et, à un moment donné, il est question de zizi."

Derrière ce génie qui marmonne son "de rien" désabusé et un rien blasé, j'avais pressenti que l'absurde était à l'honneur ici, et ça, c'est un de mes univers de prédilection parce que, comme le souligne cette fois la quatrième de couv' : "c'est par le langage de l'absurde que l'on peut le mieux évaluer et mettre en lumière l'écart tragi-comique séparant la nullité de signification du réel de la géniale boursouflure sémantique de notre monde."

Tout est dit et les saynètes composant cet album l'illustrent parfaitement bien.
C'est une expérience de lecture assez déroutante, comme si on lisait quelque chose qui sortait tout droit de la dixième dimension. Inutile d'essayer d'y tracer des repères ou de tenter de le raccorder à du terre-à-terre bien cohérent. Il faut juste se laisser porter, sans résistance. Le mieux qu'il puisse vous arriver, c'est de rire aux éclats devant autant de n'importe quoi assumé (mais pas totalement dénué de sens non plus) (c'est en réalité plus subtil qu'il n'y paraît dans la dénonciation des petits travers de notre société et des rapports humains) (mais il ne faut pas chercher trop loin non plus^^), et le pire, c'est juste d'en sortir avec un "mouais, bof..." ou "eeuuuuh... ok - hum, next".^^

Mon avis Goodreads:
"Un bon 3,5/5. Un peu court pour davantage. Et en même temps, ça aurait pu devenir lourd sur la longueur.
De l'absurde qui n'est pas sans évoquer Zaï Zaï Zaï Zaï de Fabcaro. Particulier. On oscille entre hilarant et déroutant."

Côté graphisme, c'est particulier aussi. Des traits qui m'évoquaient un rien Vivès. L'originalité réside dans le fait que les personnages sont sans contour noir, délimités uniquement par les couleurs, et les objets sont sans couleur, délimités par des traits noirs. On s'y fait très bien même si je ne suis pas fan. Un délire graphique qui se marie assez bien avec l'esprit de cet album, je trouve.

L'auteur
Geoffroy Monde est né à Lyon en 1986. Il réside à Saint-Etienne. Influencé par Goossens, Pierre La Police et Gotlib, il commence à publier des bandes dessinées sur son blog BD à partir de 2007 : https://sacopandemino.tumblr.com/

12 commentaires:

  1. Bizarre, ça me disait quelque chose, mais non, rien à la bibli... Hélas c'était mon créneau, ce truc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi mais je n'en mettrai pas ma main à couper. C'est très particulier comme univers.^^ En tout cas, pour moi, c'est un auteur à suivre de près. Je vais essayer de mettre la main sur ses albums précédents.
      Et sinon, il a un site sur lequel on peut avoir un aperçu de son travail (je vais le rajouter dans le billet d'ailleurs) : https://sacopandemino.tumblr.com

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Excellente idée !:-) Très curieuse d'en avoir d'autres avis.

      Supprimer
  3. C'est que tu en fais de ces trouvailles toi!
    C'est ce que j'aime à venir ici, découvrir des lectures et sortir des sentiers battus.
    Je crois que la couverture aurait aussi attiré mon attention. Le cirque, déjà...
    Bisoussssssss c'est vendredi! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que je furète beaucoup dans les bib' et les librairies, sans parler des blogs ou sites parlant livres, et j'ai une attraction inexpliquée pour ce qui semble sortir des sentiers battus. Merci en tout cas pour tes passages qui me font super plaisir et souvent beaucoup rire ! :-)
      Mouack mouack ! Oui, c'est le weekend déjà ! Mais bon, comme je suis en vacances, c'est tous les jours le weekend en ce moment.;-)

      Supprimer
  4. Bonjour A_girl, pourquoi pas essayer? Il faut que je regarde dans une de mes nombreuses bibliothèques que je fréquente à Paris. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Dasola, oh mais ça se trouve on fréquente les mêmes ?! Ce serait drôle qu'on se soit déjà croisées.:-) Bonne soirée.

      Supprimer
  5. Permets-moi de faire l'impasse sur ce coup-là^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas très aventurier sur ce coup-là.;-)

      Supprimer

Bon, je modère ou je vous laisse prouver de la façon la plus tordue que vous n'êtes pas un robot ? Je modère, hein ?^^

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...