mercredi 29 avril 2015

LE MUR INVISIBLE


LE MUR INVISIBLE

traduit de l'allemand (Autriche) par Liselotte Bodo 
et Jacqueline Chambon

J'ai toujours été curieusement fascinée et irrésistiblement attirée par ces scénarios autour de petites communautés coupées du monde du jour au lendemain, isolées contre leur gré par des phénomènes souvent inexpliqués, et devant faire face à des épreuves imprévues, un nouveau quotidien qu'ils n'ont pas choisi. S'adapter, s'organiser, survivre... Je pense entre autres au Dôme de Stephen King, au Village évanoui de Bernard Quiriny,  à L'Île de Tokyo de Natsuo Kirino, ou encore à la série "Lost", et si on étire encore plus loin dans le genre, à Robinson Crusoe. Encore que je trouve cela plus intéressant quand il s'agit de groupes, leur interaction et l'évolution de leurs relations étant plus prometteuses de palpitant et le risque étant de s'ennuyer et/ou de déprimer aux côtés d'un seul personnage en proie à la solitude et à la dérive de ses pensées.

Marlen HAUSHOFER


LE MUR INVISIBLE

dimanche 26 avril 2015

AMERICANAH


AMERICANAH

Ça va être un billet un peu décousu, avec des élucubrations jetées pêle-mêle, tant j'ai été secouée par la lecture de ce roman, je m'y suis identifiée et je me suis sentie en affinité avec l'auteure, Chimamanda Ngozi Adichie. J'ai du coup un peu de mal à organiser mes impressions, déjà au sortir de cette lecture, et c'est encore pire plus d'un mois après. Tellement de réflexions me viennent en tête quand je repense à ce roman que j'ai du mal à les cadrer. C'est un livre dont j'ai beaucoup parlé autour de moi en revanche, dont j'ai plaisir à discuter de certaines thématiques oralement, et que je ne cesse de recommander (mais bizarrement, pas à tout le monde).

Ce roman est particulier, déjà de par l'originalité de son point de vue, celui d'une Americanah. C'est de ce fait un legs inestimable car je n'ai jamais lu de roman de la sorte, à travers cette voix-là.

Chimamanda Ngozi ADICHIE


AMERICANAH

lundi 20 avril 2015

À VOS PAPILLES ! - TOME 1


À VOS PAPILLES ! - TOME 1

VOYAGE CULINAIRE EN CORÉE


Irrésistible, encore une fois pour moi, ce titre qui promettait un voyage initiatique culinairement instructif au pays du matin calme ! Voilà qui change un peu du Japon en plus, et permet de découvrir d'autres horizons. Ce manhwa se présentait donc comme une pépite pour moi et j'en salivais d'avance ! Au menu, du bibimbap au radis, des nouilles ppogeul, un râgout de doenjang, des beignets de fleurs, des kimbaps au boeuf et j'en passe ! Que des curiosités culinaires plutôt intrigantes mais rien de trop recherché ou de raffiné. Cette série met à l'honneur les aliments de tous les jours, des en-cas ou plats du quotidien tout simples mais qui font le bonheur de ceux qui en profitent.

KIM Young-bin


À VOS PAPILLES ! - TOME 1

samedi 18 avril 2015

LA CHICA ZOMBIE



LA CHICA ZOMBIE

Repéré chez Cryssilda, j'ai eu comme l'intuition que ce roman me parlerait. Une histoire d'ados dans un collège, une prof d'anglais suppléante, une ado qui se transforme en zombie du jour en lendemain, du délirant, du loufoque, voilà ce que j'en avais retenu. Étrange cette attirance pour ce type d'intrigue quand même. Sûrement l'attrait de la découverte d'une jeune auteure espagnole dans un genre inattendu, peut-être la présence d'une prof d'anglais dans l'histoire, le côté délire aussi certainement, et probablement l'originalité de ce récit autour de cette ado-zombie sans que cela n'ait l'air de tourner autour d'une énième histoire de zombies (dont je ne suis pas particulièrement friande).

Laura FERNÁNDEZ


LA CHICA ZOMBIE

lundi 13 avril 2015

TOUT CELA N'A RIEN À VOIR AVEC MOI


TOUT CELA N'A RIEN À VOIR AVEC MOI

Amis des OLNI, de l'originalité, de la poésie douce-amère sans que ce soit spécifiquement poétique, de l'humour, du un poil barré mais pas décalé ni déjanté, par ici, ce livre est pour vous !

Quel plaisir de découvrir qu'on n'a pas encore épuisé toutes les ressources en matière d'originalité ! Qu'il est encore des auteurs qui n'ont pas froid aux yeux et osent se permettre toutes sortes de farfeluterie sans tomber dans le déjà-vu, le gras, la facilité ! Tout en maîtrise de leur écriture et en étant cohérent dans leur propos, tout en sachant où ils vont et où ils nous amènent. L'originalité, c'est mon truc, mon dada, ce qui pourrait me faire mettre 5 étoiles à un livre s'il atteint des sommets vertigineux. Et là j'ai eu des vertiges !

Monica SABOLO


TOUT CELA N'A RIEN À VOIR AVEC MOI

mercredi 8 avril 2015

CE LIVRE DEVRAIT ME PERMETTRE DE RÉSOUDRE LE CONFLIT AU PROCHE-ORIENT... - TOME 2


CE LIVRE DEVRAIT ME PERMETTRE DE RÉSOUDRE LE CONFLIT AU PROCHE-ORIENT, D'AVOIR MON DIPLÔME ET DE TROUVER UNE FEMME

TOME 2

Vu que le tome 1 m'avait plutôt enthousiasmée et convaincue, il était logique que j'embraye sur le tome 2 assez vite (lu il y a un peu plus de deux mois...).

Pour re-situer le contexte, le tome 1 nous permet de découvrir le Liban du point de vue d'un Français y ayant séjourné 3 mois et qui a pour ambition de démontrer que tout ce nous faisons dans la vie ne devrait avoir qu'un seul but, le bonheur. Au programme, humour, auto dérision, moments délire, tout ce que j'aime !

vendredi 3 avril 2015

LADY L.


LADY L.

De ce roman, ce qui me marquera à vie, c'est sa 4è de couv' ! Un extrait qui ne laisse rien présager, qui ne donne aucun indice sur ce qui nous attend dans ce récit, qui laisse vaguement dubitatif car on ne saurait quel sens lui donner, et qui pourtant est la clé de toute l'intrigue ! Quelle claque quand je suis tombée sur ce passage en cours de lecture ! C'était comme si un puzzle géant venait de s'assembler en un clin d'oeil, tout a alors pris son sens. Ce n'est pourtant pas un thriller ou un polar, mais à un moment donné en cours de lecture, je n'ai pu m'empêcher de me demander où nous menait Romain Gary avec ce récit, qui au demeurant n'était pas désagréable à suivre mais il me manquait comme un sens, une direction, une finalité, que j'avais l'impression d'effleurer car on sent qu'il y a quelques mystères tout de même dans ce récit (notamment, comment Lady L. est devenue Lady L.?). Et à ce passage très précisément, la lumière fut ! Et là, je me suis dit, pas de doute, c'est du grand Gary !

mercredi 1 avril 2015

FABLES 18 : ROSE ROUGE


FABLES 15 : ROSE RED

( FABLES 18 : ROSE ROUGE )

Un numéro spécial pour lequel j'en aurais eu pour mon argent si je l'avais acheté, tellement il est fourni, consistant, foisonnant, riche, bref, on ne le lit pas en deux heures. C'est aussi un tome truffé de bonnes surprises, tels, sur la fin, la participation de plusieurs dessinateurs, le théâtre en kit, et j'en passe. Il y avait également un récit inédit sur Pinocchio mais pas en version graphique, que j'ai zappé par flemme de lire (incroyable ce rejet que j'ai eu pour ce texte, tout simplement car il n'était pas adapté en bande dessinée (!), le comble dans un comic, non ? - j'ai presque eu un moment de compréhension pour ceux qui n'aimaient pas lire les romans, nouvelles ou textes plus ou moins longs haha).
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...