vendredi 30 septembre 2011

WWW (Tome 2) : WATCH


WWW (Tome 2) : WATCH

                           ( VEILLE )
  
Aaah je comprends mieux maintenant les avis mitigés qui trouvaient cette trilogie un peu trop gentillette dans son ensemble pour en faire de la SF avec un grand SF ! Un trop plein de bons sentiments et de considérations "peace and love" animent ce tome, malgré quelques menaces censées nous faire trembler (au début j'y ai cru, j'avoue, j'en palpitais), très vite décrédibilisées par la prise de position résolument "tout est beau dans le meilleur des mondes" de l'auteur, Robert J. Sawyer.

Dommage car du coup, pour ce qui est du suspense, il n'y en a plus vraiment, et même si je me suis émerveillée ici encore des enjeux présentés dans cette trilogie, je ne les ai pas vécus avec le même engouement qu'au tome 1.

mercredi 21 septembre 2011

1984


1984
  
Une relecture motivée par la parution des deux derniers romans de Haruki Murakami, 1Q84 - Livre 1, Avril-Juin et 1Q84 - Livre 2, Juillet-Septembre, référence évidente au fameux roman dystopique de George Orwell, du moins à travers le titre. Pour le contenu, j'ignore si la relecture était indispensable. J'ai pour l'instant zappé tout avis sur ces romans pour me garder la surprise de la découverte. Je fais de toute façon, depuis des années, une confiance aveugle à mon auteur fétiche, et il me tarde de lire ses dernières parutions (bientôt, bientôt!).

Mais revenons-en à ce roman d'anticipation et à cette expérience de relecture.
Pour être honnête, j'ai dû le lire et relire deux ou trois il y a bien 15 ans (GAAAASP!) et j'en gardais un bon souvenir d'incontournable, mais je n'étais franchement pas plus motivée que ça pour m'y replonger parce que
1) incontournable oui, mais pas coup de coeur style livre de chevet,
2) je suis - du moins en ce moment - plus tentée par la découverte de nouveaux livres que par la relecture, même de coups de coeur.

George ORWELL


1984

DOWN AND OUT IN PARIS AND LONDON

vendredi 16 septembre 2011

LE GANG DE LA CLEF À MOLETTE


THE MONKEY WRENCH GANG

( LE GANG DE LA CLEF À MOLETTE )

traduit de l'américain par Pierre Guillaumin


Un quatuor hétéroclite et atypique, dynamitant et clé-molettant tout ce qui menace la nature sauvage de l'Ouest américain, embarquant dans leurs délires une lectrice plus qu'improbable (moi), pas franchement fan du Nature Writing, voilà qui pouvait présager du pire comme du meilleur!

Il y eut un peu des deux! ^^

Commençons par le meilleur, cet incroyable quatuor qui aurait pu sortir tout droit de l'imagination des frères Coen: un ex-béret vert complètement jeté (Hayduke), un mormon polygame à peine plus sain d'esprit (Seldom Seen Smith), un chirurgien relativement ordinaire sauf que (Doc Sarvis), et l'unique jeune femme du groupe pas super nette non plus (Bonnie Abbzug).

Edward ABBEY


LE GANG DE LA CLEF À MOLETTE

dimanche 11 septembre 2011

RIVERWORLD / TOME 2 - THE FABULOUS RIVERBOAT


RIVERWORD / TOME 2 
                         THE FABULOUS RIVERBOAT

LE FLEUVE DE L'ÉTERNITÉ / TOME 2 
                         LE BATEAU FABULEUX )


A la fin du Monde du fleuve, tome 1 de la saga du "Fleuve de l'éternité", nous quittions Sir Richard Burton que je pensais retrouver ici dans sa quête des réponses aux mystères de cette planète où l'humanité toute entière, depuis la nuit des temps, a visiblement été ressuscitée.

Erreur! Le rôle principal est attribué ici à Sam Clemens, alias Mark Twain (qui d'autre à la tête du Riverboat aussi! ^^), animé des mêmes intentions et motivations que Richard Burton, càd, trouver des explications à ce qui s'apparente de plus en plus à une mascarade. Les hommes sont tels qu'ils étaient sur Terre, avec les mêmes défauts, la même cupidité, leur soif de conquêtes et de pouvoir, et rien n'éclaire leur présence sur cette planète dont la réalité tourne peu à peu au cauchemar.
Son obsession est de construire un bateau robuste qui parerait toutes attaques et qui l'amènerait ainsi en amont du Fleuve, là où tout porte à croire que se trouvent les secrets de leur résurrection insensée.

mardi 6 septembre 2011

THÉRAPIE


THÉRAPIE

traduit de l'allemand par Pascal Rozat


Un thriller au suspense insoutenable qui débute dès les premières pages (très fort!). J'ai bien cru qu'il allait me rendre folle car j'élaborais toutes sortes de théories au fur et à mesure que je progressais dans l'intrigue, et pages après pages, elles tombaient à l'eau. Quand bien même elle m'évoquait un mixte de Shutter Island et du "Sixième sens", et que j'essayais vainement de lui appliquer des explications similaires, en essayant de les adapter au mieux, j'étais loin d'avoir compris de quoi il retournait. Jusqu'à la toute fin!

Shutter Island parce que le personnage principal, Viktor Larentz, est psychiatre, et pour l'ambiance un peu en huis-clos, propice aux phénomènes inexpliqués, et "Sixième sens" parce que suite à la disparition mystérieuse de sa fille atteinte d'une maladie inexpliquée, une romancière, Anna Spiegel, fait irruption dans sa vie en prétextant vouloir se faire soigner pour une forme de schizophrénie peu commune: les personnages fictifs de ses récits deviennent réels (!!).
Viktor Larentz s'intéresse à son cas quand elle lui révèle qu'un de ses personnages est une petite fille souffrant d'un mal étrange et ayant disparu mystérieusement.

Sebastian FITZEK


THÉRAPIE

lundi 5 septembre 2011

VALENTIN


VALENTIN

Une BD qui a attiré mon oeil à la bib' pour la simplicité de sa couverture et le chat qui y figure (moi dès qu'il y a un chat...). Oui, Valentin est bien un chat, ce qui laissait présager que le récit était fait pour moi. ^_^
Rapide coup d'oeil à la quatrième de couv' et quand je vois des expressions qui indiquent clairement que c'est une BD québécoise, je craque encore plus:

"- Je change de job, je fais des heures de fou pour payer la maison, puis elle, elle flaube 600 dollars de gogosses au pet-shop, pour un chat qui lui appartient même pas.
- 600 piastres!?
- En plus, c'est rendu qu'elle l'appelle "bébé". C'est mon p'tit nom à moi ça, "bébé".
- Je pensais que ça t'énervait qu'elle t'appelle de même.
- Oui, mais ça m'énerve encore plus qu'elle l'appelle par mon p'tit nom qui m'énerve." (^_^)

Yves PELLETIER


VALENTIN

Pascal GIRARD


VALENTIN

vendredi 2 septembre 2011

Lubie "Se risquer dans les improbables" - Tentative 1 : Challenge Géraldine


Tout est parti d'une semi-blague semi-sérieuse, où je m'engageais à lire L'appel de l'ange de Guillaume Musso chaudement recommandé par Géraldine. J'avoue, je fais partie de ces lecteurs plein de préjugés qui se détournent à la vue d'un Musso sans en avoir lu un, mais le billet de Géraldine était tout de même convaincant, et après tout, comment avoir une opinion objective si on ne tente pas?

S'ensuit une autre recommandation enthousiaste de Géraldine pour  Bienvenue dans la vraie vie de Bernard Foglino, un livre dont les probabilités de se retrouver entre mes mains étaient quasi inexistantes, et pour cause, le milieu boursier ne me passionne guère.

Là je me dis, mmh, si ça continue comme ça, je vais pouvoir réunir tout ça en challenge. Sauf que maintenant, j'appelle ça Lubie. C'est plus fun, ce qui est l'esprit même de ce genre de défi qu'on aime à se lancer.

jeudi 1 septembre 2011

BATTLE HYMN OF THE TIGER MOTHER


BATTLE HYMN OF THE TIGER MOTHER
  
Il y a tellement de choses à dire sur ce livre qui a soulevé la polémique aux Etats-Unis à sa sortie que je ne sais pas par quel bout commencer. Une chose est sûre, ceux qui critiquent l'auteure, Amy Chua, avec véhémence, n'ont certainement pas lu le livre jusqu'au bout et ont même dû s'arrêter aux deux premières pages.

Au final, j'ai trouvé que c'était un récit profondément touchant d'une famille sino-américaine, et plus particulièrement d'une mère, dont le seul souci est de donner le meilleur à ses enfants et leur assurer un avenir dans ce monde plus cruel que convivial. Et n'est-ce pas ce à quoi chaque parent aspire, chacun à sa méthode?

Ce qu'on lui reproche dans l'éducation à la chinoise qu'elle préconise: brider les désirs des enfants, empêcher leur épanouissement personnel, ne leur laisser aucune liberté, créer des enfants-robots qui excellent peut-être académiquement, mais qui ne développent aucun esprit créatif, et surtout, gâcher leur enfance en exigeant trop de leur personne.

Amy CHUA


BATTLE HYMN OF THE TIGER MOTHER

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...